L'info passée au crible
Verif'

Chaos au Stade de France : l'étrange thèse d'un sabotage russe

Caroline Quevrain
Publié le 1 juin 2022 à 19h46
Le stade de France accueille samedi 28 mai la finale Ligue des champions 2022 entre le Real Madrid et Liverpool.

Le stade de France accueille samedi 28 mai la finale Ligue des champions 2022 entre le Real Madrid et Liverpool.

Source : FRANCK FIFE / AFP

La théorie selon laquelle des Russes auraient vendu des faux billets pour créer le chaos au Stade de France circule et a gagné en visibilité après avoir été relayée par le journaliste Brice Couturier.
Si elle n’est pas prouvée aujourd’hui, elle sert en tout cas à écarter une mauvaise gestion de la foule venue assister à la finale.

Quatre jours après les incidents causés au Stade de France, pour la finale de la Ligue des Champions entre Liverpool et le Real Madrid, les recherches de responsabilités se poursuivent. Alors que le gouvernement rejette la faute sur une "fraude massive, industrielle et organisée" par les supporters britanniques, une autre thèse commence à circuler sur les réseaux sociaux. En effet, certains y voient la main de Moscou derrière cette organisation chaotique. 

"La mafia russe de St Pétersbourg"

À l’instar de Brice Couturier, qui a relayé mardi 31 mai un article du journal L’Indépendant évoquant les moqueries des Russes après ce fiasco, puisqu'ils devaient l’organiser avant que la guerre en Ukraine n’éclate. Dans un tweet teinté de soupçons, le journaliste s'avance : "Impression massive de faux billets, grève sur la ligne B, mobilisation de délinquants sur les réseaux sociaux… Stade de France : la piste du sabotage par la Russie est à prendre en considération. Le match était initialement prévu à Saint-Pétersbourg…" 

Une théorie qui a assurément gagné en visibilité avec les propos de Brice Couturier, suivi par près 48.000 personnes sur Twitter, mais qui avait commencé à circuler avant lui. D’autres comptes, soutenant comme lui le gouvernement, s’étaient chargés de développer cette thèse. Mike Bresson, encarté chez LaREM et élu municipal à Saint-Martin-de-Seignanx, dans les Landes, s’est, lui aussi, interrogé : "Sur franceinfo ça tire H24 sur Gérald Darmanin sans émettre l’hypothèse que la mafia russe de St Pétersbourg soit derrière cette avalanche de faux billets et alors qu’il y a régulièrement des matches au stade de France avec 80000 spectateurs sans le moindre problème".

En réponse à un article de L'Obs sur une "fraude massive" aux faux billets, samedi au Stade de France, la thèse avancée par un internaute - capture écran

Le raisonnement avancé est le suivant : puisque la Russie n’a pas pu organiser la finale de la Ligue des Champions qui leur était attribuée, des hackers ou des trolls russes ont cherché à décrédibiliser la France en désorganisant l’événement. Et lui faire payer par la même occasion son soutien à l’Ukraine. Comment ? En vendant des milliers de faux billets à des supporters avides d’assister à une rencontre de la plus haute importance. Un compte en est convaincu, "il faut creuser la piste des faux billets vengeance des Russes dépossédés de la finale à St Petersburg".

Le chiffre de 2300 faux tickets a été avancé sur Twitter, sans d’autres précisions sur son origine. L’UEFA, de son côté, a rapporté 2800 faux billets scannés aux guichets du Stade de France. Cette thèse participe aussi à écarter toute responsabilité des autorités qui, face à un "piratage du système de billetterie", n’auraient rien pu faire. 

Lire aussi

Thomas Huchon, journaliste et spécialistes des mouvements conspirationnistes, ne rejette pas cette thèse d’emblée. "L’idée qu’il y ait une forme de bordélisation voulue par les Russes doit être présente dans nos esprits. Mais la crédibilité de quelque chose, ce sont des éléments factuels. Pour l’instant, il n’y a pas d’éléments factuels." Et si cette thèse n’est pas fondée aujourd'hui, elle pourrait quand même attirer des internautes en quête de réponses, souligne Thomas Huchon : "Ce type d’histoire a un vrai potentiel pour prendre de l’ampleur, car elle apporte une réponse très simple à une question très compliquée, à laquelle nous n’avons pas d’autre réponse".

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline Quevrain

Tout
TF1 Info