L'info passée au crible

Y a-t-il vraiment "trois fois plus de chasseurs qui sont Parisiens que de chasseurs qui sont agriculteurs" ?

Felicia Sideris
Publié le 17 novembre 2021 à 22h04
Y a-t-il vraiment "trois fois plus de chasseurs qui sont Parisiens que de chasseurs qui sont agriculteurs" ?

Source : AFP

EN CHIFFRES - Julien Bayou a argué ce mercredi que la chasse n'était pas une activité représentative de la ruralité, car elle comptait dans ses rangs plus de Parisiens que d'agriculteurs. Nous avons vérifié : c'est vrai.

La chasse est devenue l'un de ses sujets clivants, qui départage les candidats à la présidentielle. Julien Bayou a répondu ce mercredi 17 novembre aux propos de Fabien Roussel, candidat communiste, qui taclait les anti-chasses d'"intellectuels condescendants qui donnent des leçons". 

Une description "un peu caricaturale", selon les mots du secrétaire général d'Europe Écologie-Les Verts (EELV). Sur le plateau de Franceinfo, il a tenu à rappeler que la ruralité ne pouvait se résumer à la chasse. Et de l'appuyer par cette comparaison : "Il y a trois fois plus de chasseurs qui sont Parisiens que de chasseurs qui sont agriculteurs." Qu'en est-il réellement ? 

Plus de citadins que de ruraux

La dernière enquête sur le sujet est celle de l'Ifop. Réalisée pour la Ligue de protection des oiseaux et publiée en septembre 2020, elle porte sur 1058 personnes se définissant comme chasseurs. Or, les chiffres concordent à ceux donnés par l'élu écolo. Il y a bien 11% de chasseurs résidents à Paris. La grande majorité des chasseurs (67%) vivent dans une autre ville.

Au contraire, seuls 33% d'entre eux vivent en commune rurale. Ceci dit, ils sont surreprésentés sur ces territoires, 22% de la population générale y résidant.  

REPORTAGE - Les incidents peuvent-ils être évités ?Source : JT 20h Semaine
JT Perso

Et qu'en est-il de la part des agriculteurs ? Si l'Ifop a bien demandé la catégorie socioprofessionnelle aux personnes interrogées, la catégorie des agriculteurs n'apparaît pas précisément. Cela s'explique, selon l'Ifop, par le fait qu'elle pèse aujourd'hui "trop peu pour être isolée et présentée séparément". Voilà pourquoi ils ont été intégrés dans les "travailleurs indépendants", qui représentent 8% des chasseurs. 10% des chasseurs font quant à eux partie de la catégorie des cadres et professions intermédiaires supérieures. 

4,4% d'agriculteurs

Pour avoir plus de précisions sur ce sujet, on peut donc plutôt se tourner vers la "grande étude de la chasse", publiée en 2016 par le Bureau d'informations et de prévisions économiques (BIPE), qui a interrogé plus de 50.000 adeptes de la chasse. Commandée par la Fédération nationale des chasseurs, on découvre que parmi les chasseurs actifs (55%), 9% sont des agriculteurs. Cette profession représente donc 4,4% de la totalité des chasseurs. 

Un chiffre que l'on retrouve dans une étude publiée en 2019 par la fondation François-Sommer pour la chasse et la nature. On y lit que "les agriculteurs comptent pour 4,4% des pratiquants en 2015 (contre 12,1% en 1998)". Il y a donc bel et bien deux fois et demi plus de Parisiens que d'agriculteurs parmi les chasseurs. 

Lire aussi

Ce phénomène s'explique par l'évolution du profil des chasseurs. Comme l'explique l'étude Sommer, "à l'image de la société française, la sociologie des pratiquants de la chasse s'est considérablement modifiée depuis les années 1980". Ces derniers sont "plus âgés" et "plus urbains", "avec un changement de représentation des catégories professionnelles". 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia Sideris

Tout
TF1 Info