L'info passée au crible

Chômage : la France est-elle vraiment classée "23ᵉ sur 28" au sein de l'Union européenne ?

Publié le 30 octobre 2021 à 15h00
JT Perso

Source : TF1 Info

EMPLOI - Invité sur LCI ce jeudi, Philippe Juvin (LR) a accusé la France d'être à la traîne sur la question de l'emploi, la plaçant à la 23ᵉ place sur l'ensemble de l'Union européenne.

Quand le gouvernement se félicite, l'opposition crie à la manipulation. Selon les chiffres du ministère du Travail, collectés par Pôle emploi et publiés ce mercredi 27 octobre, le nombre de chômeurs inscrits en catégorie A, a enregistré une baisse de 5,5% au troisième trimestre en France par rapport aux trois mois précédents. Mieux encore, avec une baisse de près de 10% sur un an, il aurait retrouvé ses niveaux d'avant l'épidémie. 

Des chiffres qui ne satisfont pas les membres de l'opposition, parmi lesquels Philippe Juvin. Interrogé sur LCI ce jeudi 28 octobre, le candidat à la primaire de  la droite a estimé que cette baisse était "en trompe-l'œil". Qu'en est-il réellement ? 

22ᵉ dans l'Union européenne

Pour porter son argument, le chef des urgences de l'hôpital Pompidou, à Paris, a commencé par regretter que "le chômage de longue durée ne baisse pas". C'est faux si l'on regarde les tous derniers chiffres. D'après les statistiques de Pôle emploi, au 3ᵉ trimestre, cette catégorie, qui représente les personnes en recherche d'emploi depuis plus d'un an, a connu une baisse de 3,4%  ! C'est plus que pour l'ensemble des demandeurs d'emploi en catégorie A, B et C. Un phénomène qui ne se ressent cependant pas sur l'année. Avec une baisse de seulement 0,1%, ce chiffre est "quasi stable", pour reprendre les mots de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). 

Pôle emploi : le nombre d'offres à un niveau recordSource : JT 13h Semaine

Quant au reste des personnes en recherche d'emploi, Philippe Juvin a reconnu que si "ça va mieux" dans le pays, la France reste à la traîne. Plus précisément, "nous sommes le 23ᵉ sur 28" pays de l'Union européen (Royaume-Uni compris). Si le classement n'est pas exactement celui donné par le candidat à l'Élysée, il en est proche. Toujours en prenant en compte le deuxième trimestre de 2021 et les données consolidées par l'Insee, la France se classe en 22ᵉ position, ex æquo avec la Finlande, derrière des pays comme la Grèce et l'Espagne, mais aussi la Suède. 

 

Avec 8% de taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) - c'est-à-dire toutes personnes âgées de 15 à 74 ans qui sont sans emploi, disponibles pour commencer à travailler dans les deux semaines et ont activement recherché un emploi pendant les quatre semaines précédentes - la France est bien au-dessus de la moyenne de l'Union européenne, qui s'établit à 7,3%. Mais sous celle de la zone euro (8,1%). 

Lire aussi

Reste que derrière ce phénomène, certains accusent le gouvernement de cacher l'augmentation de la précarité. Il faut ainsi rappeler que la pratique du temps partiel est très présente chez certains de nos voisins. Aux Pays-Bas par exemple, le faible taux de chômage s'accompagne d'une explosion des contrats courts, avec la moitié (43%) de la population en emploi en temps partiel, selon Eurostat, contre 18% en France.

Un phénomène vers lequel se dirige la France ? En tout cas, derrière la baisse de la catégorie A, les chiffres de Pôle emploi montrent une explosion des catégories B et C, qui représentent les salariés en "activité réduite". La première reste stable (0,1%) et la deuxième explose (6,5%), selon les chiffres de Pôle emploi.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sous Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info