La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : pour Jean Castex, vacciner les enfants de 5 à 11 ans "est une nécessité"

La rédaction de LCI
Publié le 12 décembre 2021 à 10h35
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

MESURES SANITAIRES - Le Premier ministre a affirmé samedi à France Bleu Alsace que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 était "une nécessité" car les plus jeunes sont aujourd'hui les plus "transmetteurs". L'exécutif atteint un feu vert des autorités de santé pour permettre la vaccination de 6 millions d'enfants.

L'exécutif est de plus en plus décidé à lancer la vaccination des enfants. Si le gouvernement attend le feu vert des autorités sanitaires, qui elles-mêmes souhaitaient obtenir les dernières études "en vie réelle" pour trancher, Jean Castex estime que la couverture vaccinale des 5 à 11 ans s'impose désormais. 

"La vaccination des enfants est une nécessité", a déclaré le Premier ministre samedi dans une interview accordée à France Bleu Alsace, estimant que les plus jeunes "sont des transmetteurs" du virus, notamment dans cette 5e vague. "J'en suis l'exemple vivant", a-t-il poursuivi. "C'est ma fille de 11 ans qui m'a donné le virus il y a quelques semaines."

Possible ouverture début janvier

Dans un avis publié le 6 décembre, le Conseil d'orientation de la stratégie vaccinale considérait que "les indications de la vaccination des enfants âgés de 5 à 11 ans paraissent réunies". Il conditionnait néanmoins sa mise en place à l'obtention de données "en vie réelle" afin d'assurer "que la balance bénéfice-risque est favorable", ce qui pourrait intervenir après l'obtention des données américaines, "possiblement dès fin décembre".

Dans le scénario actuel du gouvernement, l'ouverture de la vaccination à tous les enfants pourrait intervenir à partir du mois de janvier 2022. Elle se ferait sur la base du volontariat. En France, pour l'heure, la vaccination sera ouverte à partir du 15 décembre aux enfants de cette classe d'âge lorsqu'ils souffrent de comorbidités et sont considérés à risque de développer une forme grave du Covid-19. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info