Covid-19 : la propagation fulgurante du variant Omicron

Covid-19 : qui sont les 5,4 millions de Français toujours non-vaccinés ?

La rédaction de LCI | Reportage vidéo C. Bayle, M. Croccel, C. Souha
Publié le 28 décembre 2021 à 11h02, mis à jour le 28 décembre 2021 à 15h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

SOUS PRESSION - En plus de nouvelles mesures, le Premier ministre, Jean Castex, a une nouvelle fois incité, ce lundi, les personnes non vaccinées à recevoir leur première dose. 5,4 millions de Français n'auraient pas initié leur schéma vaccinal. Qui sont-ils ?

Face au variant Omicron, le gouvernement a décidé de mettre en place le pass vaccinal, renforçant encore un peu plus la pression sur les personnes qui ne sont toujours pas vaccinées. Selon les chiffres du ministère de la Santé, elles seraient 5,4 millions à être éligibles à la vaccination sans pour autant avoir initié cette étape.

La proportion de personnes non vaccinées est la plus forte parmi les 30-49 ans, parmi lesquelles 10% ne sont pas vaccinés, d'après les chiffres collectés sur CovidTracker au 23 décembre 2021. Le pourcentage est également fort chez les plus de 75 ans, puisque 8,5% refusent toujours de recevoir le sérum. Parmi les 18-29 ans, ils sont 6,4% à ne pas être vaccinés, quand 6,8% des 50-64 ans y sont réticents.

Si aucun profil type ne se dégage, les données de CovidTracker permettent de constater une disparité territoriale. Ainsi, certains départements ont un nombre de non-vaccinés plus important que d'autres. C'est par exemple le cas des Alpes-de-Haute-Provence, des Bouches-du-Rhône ou encore de la Seine-Saint-Denis, qui comptent près de 30% de leur population n'ayant pas initié un schéma vaccinal. Au contraire, il reste très peu de personnes non vaccinées dans les Landes ou encore en Charente-Maritimes, où près de 82% de la population est vaccinée.

Répartition des non-vaccinés en France par tranche d'âge - Capture d'écran / TF1

Pour autant, le refus de se vacciner rend le quotidien de ces personnes très compliqué. En tant que commercial, Michel, âgé de 33 ans, raconte au 20H de TF1, dans la vidéo en tête de cet article, à quel point sa vie professionnelle est impactée par cette mesure. "Je n'ai pas accès aux restaurants ni aux bars, donc quand j'ai rendez-vous avec un client, je ne peux pas faire mon boulot de commercial", explique-t-il. 

De plus, il est obligé de payer un test à chaque fois qu'il souhaite faire une activité en intérieur ou qu'il veut sortir avec des amis. Une possibilité couteuse, qu'il ne lui sera bien tôt plus accessible avec la prochaine mise en place du pass vaccinal. Face à cette pression, certains changent alors d'avis. "J'ai pas tellement le choix si je veux continuer à vivre", met en avant Camille, âgée de 24 ans.

Lire aussi

"On sort de deux ans de Covid. Je ne veux pas repartir sur un an sans restaurant, sans pouvoir voyager", souligne également Boris, 32 ans, qui s'est résigné à se faire vacciner. Lui et Camille ne sont pas les seuls à avoir finalement sauté le pas : en une semaine, le nombre de premières injections a bondi de 34%. 

D'après la Direction générale de la Santé, au 20 décembre, 51.476.035 personnes avaient un schéma vaccinal complet en France, soit 76,3% de la population.


La rédaction de LCI | Reportage vidéo C. Bayle, M. Croccel, C. Souha

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info