Vacances : l'heure des grands départs

Route des vacances : mais comment expliquer la formation des bouchons sur les autoroutes ?

La rédaction de TF1info
Publié le 9 juillet 2022 à 15h30, mis à jour le 9 juillet 2022 à 16h40
JT Perso

Source : Sujet JT LCI

Le premier week-end des vacances est souvent synonyme de réseau autoroutier saturé.
La circulation se fige puis se fluidifie sans que l'on comprenne vraiment pourquoi.
On vous explique les causes réelles et psychologiques qui provoquent ces "accordéons".

Qui dit route des vacances, dit, évidemment, embouteillages. Vous avez bien écouté les conseils de Bison Futé, et malgré tout, les grands départs en vacances se déroulent généralement au "son" des accordéons. Sans trop savoir pourquoi, un bouchon se forme puis se fluidifie aussi mystérieusement qu'il est apparu. 

Alors, comment, précisément, se forment les embouteillages ? Première cause immédiate et évidente : en cas d’obstacle, les véhicules sont contraints de ralentir ou de s’arrêter et le bouchon est inévitable. Ainsi, les accidents sont responsables de 20% des embouteillages sur les routes.

Une vitesse de conduite inconstante

Toutefois, l’accident ou les travaux ne sont pas les seules raisons de ces encombrements. Il faut y ajouter la capacité d’absorption du réseau autoroutier, loin d’être infinie. Ainsi, selon des calculs mathématiques, une autoroute classique, constituée de trois voies de circulation, ne peut contenir que 6000 véhicules par heure. Au-delà, les ralentissements sont assurés. Sans compter les retenues pouvant être dues à des changements de file intempestifs : s’ils semblent vous faire progresser plus vite, ils ne font que perturber l’ensemble de la circulation.

Une autre cause tient au comportement - souvent non calculé - des automobilistes. Les scientifiques l’ont démontré : si un véhicule freine devant vous, vous aurez tendance, à votre tour, à freiner plus fort que lui. Idem pour le véhicule qui vous suit et pour ceux encore derrière, jusqu’à la paralysie du trafic. D’où la consigne de rouler à une vitesse constante tout au long de votre parcours afin d’éviter ces désagréments.

Lire aussi

À noter enfin qu’un chercheur allemand, Martin Treiber, a mis au point tout un ensemble de simulations de circulation sur différents types de routes. Repéré par le Huffington Post, ce travail dynamique permet de visualiser l’état du trafic tout en modifiant nombre de paramètres sur la route. Ludique et surtout utile avant de prendre le volant.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info