Combien gagne un Francilien ?

Le service METRONEWS
Publié le 19 novembre 2014 à 6h00
Combien gagne un Francilien ?
L'essentiel

ÉCONOMIE – Mercredi, l'Insee lève le voile sur une étude concernant les revenus des Franciliens. Ils sont plus élevés à Paris et à l'ouest mais s'effondrent rapidement plus on se dirige vers le nord et l'est de la région.

Le revenu médian d'un Francilien s'élève à 22 200 euros annuels (avant impôts et prestations sociales), révèle mercredi une étude de l'Insee, selon des statistiques couvrant la période 2007-2011. C'est bien plus qu'ailleurs en France métropolitaine, où il est de 19 200 euros. La raison ? Une sur-représentation des cadres, notamment à Paris, où le revenu médian s'élève dans la capitale à 25 800 euros. "Les cadres et les professions intellectuelles supérieures, déjà proportionnellement plus nombreux à Paris qu'ailleurs, le sont davantage depuis quatre ans", souligne l'Insee.

Des inégalités plus fortes à Paris

Intra-muros, les 10 % les plus aisés dépassent même les 69 800 euros par contribuable. En banlieue ce chiffre plafonne à 46 500 euros. Toutefois, toutes les banlieues ne sont pas logées à la même enseigne. Le revenu médian chute moins vite quand on s'éloigne vers l'ouest, historiquement la zone la plus favorisée de la région : "Ce revenu reste supérieur à 35 000 euros même à 7 kilomètres de Paris, alors qu'il n'atteint pas ce seuil dès le premier kilomètre à l'est ou au nord", précise l'Insee.

Enfin, le rapport souligne un accroissement des inégalités dans la région. Elles sont plus fortes à Paris qu'en banlieue. Le rapport interdécile qui mesure l'écart entre les 10 % les plus riches et les 10 % les plus modestes note une progression des inégalités de 0,3 point en Ile-de-France, contre 0,2 dans le reste du pays. Si elles sont stables dans la petite couronne, elles se creusent en banlieue (+0,4), avec un record pour la Seine-Saint-Denis (+0,7).