L’orchidée est la deuxième plus grande famille de plantes à fleurs au monde avec 30 000 espèces sauvages dont 160 en France.
Parmi les 100 000 variétés hybrides créées par l’homme, elles s’invitent dans les intérieurs et elles apportent une note d’exotisme.
Fascinante tant pour les amateurs que pour les collectionneurs, l’orchidée nécessite de l’attention tout au long de l’année.

L’orchidée fait-elle partie de vos fleurs préférées ? Selon un sondage Kantar mené en 2020 auprès de 7000 foyers français, elle est la quatrième plante la plus vendue dans l’Hexagone, derrière la rose, le chrysanthème et le sapin Nordmann, soit  4 % des parts du marché.

Bien connue des Français, cette plante n’en reste pas moins pleine de surprises. En plus d’avoir une étymologie insolite (son nom provient du grec orkhis qui signifie testicule, en référence à la forme des racines de certaines variétés), elle nécessite un entretien particulier quelle que soit la saison. 

Quand faut-il arroser et humidifier les orchidées ?

L’arrosage dépend de plusieurs facteurs comme la variété, la saison, l’ensoleillement et la température. Toutefois, la plupart des orchidées croissent en été et nécessitent donc d’être beaucoup plus arrosées pendant la saison estivale. 

Mais attention à ne pas avoir la main trop lourde. Un arrosage excessif risque de faire pourrir les racines. On privilégie volontiers l’eau de pluie ou déminéralisée. A contrario, l’eau du robinet est proscrite si elle est trop calcaire. 

Pour éviter la déshydratation de ces plantes tropicales, une bonne humidification s’avère nécessaire. Prenez l’habitude de brumiser les feuilles en début de matinée et ouvrez de temps en temps les fenêtres pour les ventiler sans les exposer aux courants d’air. 

Le meilleur moment de l’année pour fertiliser et rempoter

Pour les orchidées d’intérieur, l’utilisation d’engrais s’impose pendant toute la période de croissance. Elle correspond au moment où la plante produit de nouvelles feuilles et fleurs. Il est conseillé d’apporter de l’engrais liquide dans l’eau d’arrosage une fois tous les quinze jours. La fertilisation s’effectue surtout en été. Durant la saison hivernale, les besoins sont en berne.  

Au niveau du rempotage, il n’existe pas de calendrier précis, car chaque variété évolue de manière différente. Cette opération s’avère nécessaire lorsque beaucoup de racines sortent du pot ou que l’orchidée plie sous le poids de ses feuilles. La période idéale reste toutefois le printemps, une saison propice à la floraison. Si votre plante est victime de parasites, rempotez-la avec un nouveau substrat afin de la sauver. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info