Confinement : la mortalité routière chute, les grands excès de vitesse en hausse

Publié le 15 mai 2020 à 9h11
Confinement : la mortalité routière chute, les grands excès de vitesse en hausse

SÉCURITÉ ROUTIÈRE - Selon les chiffres publiées ce vendredi par le ministère de l’Intérieur, le nombre de morts sur les routes en avril, en plein confinement, a fortement chuté.

Avec le confinement et la circulation réduite, le nombre de morts sur les routes métropolitaines a fortement diminué dans l'Hexagone au cours des deux derniers mois. En avril, mois pendant lequel la France était encore confinée, l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) a enregistré une baisse spectaculaire, avec -55,8% de personnes décédées en moins par rapport à l'an dernier. 103 personnes sont décédées en avril sur les routes, soit 133 de moins qu'en 2019 à la même période. Des chiffres qui viennent confirmer ceux de mars, mois lors duquel avait été mis en place le confinement, où une baisse spectaculaire avait déjà été constatée, avec 39,6% de personnes décédées en moins.

"La baisse de la mortalité routière enregistrée en avril 2020 s'inscrit dans le contexte du confinement qui a fortement réduit l'ensemble des déplacements", souligne l’Onisr dans son communiqué. "Chez les usagers vulnérables, la baisse est encore plus significative", pointe l’Observatoire qui note une "baisse des deux tiers" du nombre de personnes tuées parmi piétons, cyclistes et deux-roues motorisés. Le type d'accidents, lui aussi, a changé, relève l'Onisr. "On observe parmi les accidents mortels comparativement moins de chocs frontaux (avec moins de véhicules sur les routes, la probabilité d'en croiser en face est réduite) mais plus de pertes de contrôle de véhicules seuls", détaille l'organisme dans son communiqué.

Hausse des excès de vitesse

Si les déplacements routiers se sont considérablement réduits durant le confinement, les forces de l'ordre et les radars automatiques ont enregistré un nombre important de grands excès de vitesse, avec une augmentation de plus de 16% par rapport à la même période l’an dernier, souligne l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info