Dans les aéroports espagnols et britanniques, les longues files d’attente précédant le contrôle des bagages à main devraient disparaitre dès 2024.
Des scanners 3D permettant de distinguer leur contenu sont notamment testés.
Il n’y aura ainsi plus besoin de sortir ses appareils électroniques et autres liquides de son sac.

Pour bon nombre de voyageurs, c'est sans doute l'étape la plus irritante au moment de prendre l'avion. Le contrôle de sécurité des bagages cabine devrait être facilité d'ici 2024 dans les aéroports espagnols, mettant ainsi fin aux files d'attente souvent interminables qui en découlent actuellement.

À cette échéance, l'obligation de sortir tous ses appareils électroniques et placer ses liquides, crèmes et autres substances de 100 ml maximum dans un sac, sera en effet abolie à Madrid-Barajas et à Barcelone-El Prat a annoncé ce lundi le journal El País, citant le gestionnaire des aéroports espagnols, l’Aena.

Des scanners 3D expérimentés

Derrière cette bonne nouvelle ? L'expérimentation de scanners 3D qui permettent de distinguer le contenu d'un bagage. Dans le sillage des aéroports espagnols, les Français pourraient l'adopter à leur tour. "Nous testons actuellement des nouveaux équipements de détection d’explosifs pour les bagages cabines permettant de ne plus retirer ni les appareils électroniques, ni les liquides, ce qui facilite la préparation des passagers lors du contrôle de sûreté", a en effet indiqué le groupe ADP à nos confrères du Figaro

Cette technologie, aux propriétés semblables à celles des tomodensitomètres utilisés dans les hôpitaux, est d'ores et déjà installée dans plus d’une dizaine d’aéroports aux États-Unis ainsi qu'à l’aéroport de Schiphol, à Amsterdam (Pays-Bas), rappelle de son côté Ouest-France. Il y a quelques semaines, le gouvernement britannique a quant à lui relevé la limite autorisée des contenants à deux litres pour les liquides dans les aéroports du pays dès 2024.

Pour rappel, ces règles contraignantes pour les voyageurs concernant le contrôle de sécurité des bagages à main ont été mises en place en novembre 2006. Les autorités britanniques avaient déjoué quelques mois plus tôt un projet terroriste reposant sur l'explosion en vol de bombes dissimulées dans des boissons.


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info