Norvège : l'avion atterrit une minute trop tard, les 158 passagers en quarantaine

Pauline BLANC
Publié le 8 août 2020 à 23h20
Avions de la compagnie SAS à Oslo

Avions de la compagnie SAS à Oslo

Source : AFP

INSOLITE - Un avion en provenance de Nice a tenté d'atterrir à Oslo vendredi soir avant minuit, heure à laquelle la France passait en "zone rouge". Raté ! Les 158 passagers devront restés en quarantaine pendant dix jours.

C’est une petite minute de trop qui en vaut désormais … 14.400 ! Soit dix jours. Dix jours durant lesquels les 158 passagers d’un vol en provenance de Nice pour Oslo, en Norvège, vont devoir rester chez eux ou à l'hôtel. Car le vol SK4700 de la compagnie scandinave SAS a atterri vendredi soir à la minute même où la Norvège basculait la France en "zone rouge", du fait d'une résurgence du Covid-19.

L’annonce, jeudi 6 août, de la Norvège de repasser quatre pays, dont la France en “zone rouge”- imposant alors la quarantaine - à partir de ce samedi 8 août à partir de 0h00, avait pourtant alerté la compagnie. Imaginez alors la scène. Le pilote du Boeing 737 de SAS tente le tout pour tout afin d’arriver avant l’heure limite. À 23h59, la piste est toute proche, mais les roues ne se posent officiellement sur le tarmac qu'à 0h01, selon le site spécialisé FlightRadar24, soit tout de même neuf minutes d’avance sur l’horaire prévue à l'origine. Les passagers, soulagés, applaudissent alors le pilote avant d’apprendre, après quelques heures de délibérations, que cet effort sera vain. 

Lire aussi

"Le passage en zone rouge était à partir de minuit inclus, donc minuit pile ou minuit une, ils doivent faire une quarantaine", explique Elisabeth Johansen, une conseillère du ministère norvégien de la Santé. La scène se serait donc déroulée deux minutes plus tôt, les 158 passagers  auraient été encore libres de se déplacer où ils le souhaitaient dans le pays. Pas de chance, ils restent donc bloqués, si prêts du but. 

Stricte, la Norvège ne veut plus prendre aucun risque. S'il reste à des niveaux faibles, le pays fait également face à une remontée de l'épidémie, avec un taux d'incidence de 7 nouveaux cas pour 100.000 ces deux dernières semaines, soit un triplement, selon les données de l'OMS Europe.


Pauline BLANC

Tout
TF1 Info