Crise de l'énergie : RTE abaisse à "moyen" le risque de tensions sur le réseau électrique en janvier

Publié le 20 décembre 2022 à 10h12, mis à jour le 20 décembre 2022 à 10h29

Source : JT 20h WE

Le risque de tensions pour le réseau électrique en janvier apparaît désormais comme "moyen".
C'est ce qui ressort de la dernière analyse du réseau de haute et très haute tension RTE.
Le gestionnaire avait auparavant classé janvier comme un mois à risque "élevé".

Le risque de coupure d'électricité en France pour le mois de janvier s'éloigne. Alors que jusqu'à présent le début de l'année 2023 était classé comme à risque "élevé" par RTE, le réseau de haute et très haute tension vient d'abaisser sa prévision. Selon sa dernière analyse, le risque de tensions pour le réseau électrique en janvier apparaît désormais comme "moyen" mais "sous réserve du maintien des efforts d'économies d'énergies", précise le gestionnaire. 

La baisse de la consommation en France et les "évolutions favorables permettent de réduire le risque pour la sécurité d’approvisionnement par rapport à l’anticipation de ces derniers mois, en particulier pour le mois de janvier (...) sans pouvoir l’exclure en cas de conditions météorologiques très défavorables", estime RTE dans la dernière actualisation de ses perspectives pour le système électrique pour les quatre semaines à venir. Par ailleurs, le gestionnaire estime que "la France aborde le cœur de l'hiver dans une situation plus favorable qu'au début de l'automne, et mieux préparée à faire face aux situations de tensions"

Plusieurs bonnes nouvelles sur le front de l'énergie

L'évolution favorable pour le mois de janvier est à mettre sur le compte d'une forte baisse de la consommation qui est "désormais solidement établie", avec un recul de 9% sur les quatre dernières semaines. Par ailleurs, les stocks hydrauliques, largement impactés par la sécheresse record qui a touché la France ces derniers mois, ont pu être reconstitués au cours de l'automne, tandis que les stocks de gaz, eux aussi remplis à 100% avant l'arrivée de l'hiver, ont pu être préservés grâce aux températures particulièrement douces des mois d'octobre et de novembre. 

Autre bonne nouvelle sur le front de la production d'énergie : la disponibilité du parc nucléaire dont la capacité dépasse à présent les 40 gigawatts (GW) après la remise en service de certains réacteurs. Une situation qui devrait encore s'améliorer dans les mois à venir avec le redémarrage de nouvelles unités, en cours de maintenance, et alors qu'EDF tente de rattraper son retard dans la production nucléaire. 

Tous ces éléments "permettent de réduire le risque d'émission du signal Ecowatt rouge" par rapport au scénario de base établi en septembre, explique RTE. L'alerte rouge sur l'application prévient en effet de risques de coupures ciblées à moins de réductions substantielles de la consommation en électricité. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info