COVID-19 - Selon un syndicat d’enseignants, les autotests ne sont plus demandés à l’école à J+2 et à J+4, faute d’approvisionnement des pharmacies. Le ministère de l’Éducation nationale a démenti, invoquant une "erreur" commise à l’académie de Lyon.

Trois jours seulement après sa mise en place, le protocole sanitaire est-il en passe d’être revu à l’école ? D’après le syndicat d’enseignants SNUipp-FSU, les autotests ne sont désormais plus exigés à J+2 et à J+4 pour les élèves du primaire, faisant partie de la même classe qu’un enfant testé positif au Covid. "Désormais, quand la famille fera le premier test, elle recevra en pharmacie deux autotests gratuits, pour que les élèves se testent à nouveau à la maison à J+2 et à J+4. Les parents devront attester par écrit que les tests ont bien été faits et qu’ils sont négatifs", avait indiqué Jean-Michel Blanquer au Parisien en présentant le nouveau protocole, la veille de la rentrée scolaire.

"Rupture de stocks d’autotests, le ministre autorise que les tests à J+2 et J+4 ne soient pas réalisés, donc @educationgouv s’assoit sur le protocole qu’il met en place", s’est indignée Guislaine David, porte-parole du SNUipp-FSU, dans un tweet publié ce mercredi 5 janvier. Elle partage notamment la capture d’écran d’un courrier, envoyé aux inspecteurs et inspectrices et attestant de cette décision. "Les élèves doivent être accueillis et les classes rester ouvertes", conclut-il.

Mais il s’agirait ici d’un simple couac. Le ministère de l’Éducation nationale, que nous avons contacté, confirme l’authenticité de ce message relayée par le syndicat, mais rejette tout abandon des règles mises en place lundi 3 janvier et plaide l’erreur individuelle commise par un inspecteur de l’académie de Lyon, qui aurait agi de sa propre "initiative, sans aucune instruction".

"Le protocole n’a pas été allégé, les autotests à J+2 et J+4 sont bien maintenus. En cas de rupture de stocks, les parents doivent faire un test antigénique en pharmacie", nous confirme-t-on. Des nouveaux stocks d’autotests doivent par ailleurs être livrés ce mercredi 5 janvier dans les pharmacies. Au total, "huit millions d'autotests seront distribués la semaine prochaine dans les pharmacies et c'est sans compter les marques chinoises", a également annoncé le porte-parole du gouvernement ce mercredi, à l'issue du Conseil des ministres.

Peu de temps après, la porte-parole du SNUipp-FSU a expliqué sur Twitter avoir pris connaissance des derniers éléments apportés, mettant cette erreur sur le compte du manque de clarté entourant les consignes édictées par le ministère : "Finalement ce serait le département qui aurait mal interprété. En même temps sur le terrain, c’est ordres, controdres, désordres !"

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info