Covid-19 : le défi de la vaccination

"Je suis très honoré" : Guillaume Rozier, créateur de "Vite ma dose" et "Covidtracker", décoré de l'ordre du Mérite

La rédaction de LCI
Publié le 22 mai 2021 à 8h42, mis à jour le 22 mai 2021 à 13h00
JT Perso

Source : TF1 Info

RECONNAISSANCE - Il a créé des services que le gouvernement n'a pas su rendre. Guillaume Rozier, créateur des sites Vite ma dose et Covidtracker, devenus rapidement des références nationales dans la lutte contre le Covid-19, va être décoré ce samedi de l'ordre national du Mérite, à titre exceptionnel. Sur LCI, il s'est dit "très honoré".

Pour services rendus, la patrie reconnaissante. Guillaume Rozier, un ingénieur de 25 ans à l'origine la création de services anti-Covid 19 gratuits sur Internet va être décoré ce samedi de l'ordre national du Mérite "pour services exceptionnels", selon un décret paru samedi au Journal officiel. Il est le plus jeune des 1088 promus annoncés.

Il est "fait chevalier à titre exceptionnel (sans attendre la durée de services requise) ainsi que le permet le code de l'ordre national du Mérite pour des 'services exceptionnels nettement caractérisés'", a précisé dans un communiqué la Grande chancellerie de la Légion d'honneur, qui chapeaute les deux décorations. Sauf exceptions, dix ans de "mérites acquis soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l'exercice d'une activité privée" sont en principe nécessaires pour se voir attribuer l'ordre national du Mérite, sur proposition du gouvernement.

"Bien mérité !", a tweeté, à l'adresse de l'ingénieur, le ministre de la Santé Olivier Véran ce samedi. 

Covidtracker, des graphiques simples qui emballent autant le grand public que le gouvernement

Guillaume Rozier a commencé à travailler sur la pandémie en mars 2020, alors qu'il terminait ses études d'ingénieur à Telecom Nancy, avec une spécialité en intelligence artificielle et traitement des données de masse (big data). En se basant sur des données publiques, il réalise des graphiques sur l'évolution de la pandémie, simples à comprendre par le grand public. Il les met sur Internet et les diffuse via son compte Twitter, @GuillaumeRozier, où il se présente un consultant Data Scientist tentant de "lutter contre l’épidémie avec des algorithmes".

Partagé par les internautes, amélioré constamment, le site bientôt baptisé Covidtracker s'installe comme une référence d'information sur la progression de la pandémie en France. Le gouvernement lui-même reprend régulièrement ses graphiques lors de ses conférences de presse. "Ça a pris des proportions que je n'aurais jamais imaginées", racontait mi-avril à TF1 le jeune homme. "Moi je n'imaginais pas du tout ça, j'imaginais 10 ou 15 vues par mois, c'est-à-dire mes amis, éventuellement mes parents et moi-même", disait-il.

"Je suis très honoré, ça matérialise des heures, des jours de travail. Il ne faut pas oublier qu'il y a aussi des dizaines de bénévoles derrière ces initiatives. Je leur dédie cette distinction", a réagi l'intéressé samedi sur LCI. 

Rencontre avec Guillaume Rozier, l'homme qui déchiffre l'épidémie de Covid-19Source : JT 20h Semaine
JT Perso

Vite ma dose, un outil pour trouver en quelques clics les doses restantes

Guillaume Rozier a créé Vaccintracker, qui suit la progression des vaccinations, puis Vite ma dose. Lancé début avril, ce site Internet permet d'avoir en un seul coup d'œil les créneaux disponibles sur les différentes plateformes de rendez-vous, Doctolib, Keldoc, Maiia, Ordoclic ou MaPharma. En annonçant l'élargissement de la campagne vaccinale il y a quelques semaines, Emmanuel Macron lui-même avait salué l'existence de ce site internet.

Le député LREM François Jolivet avait demandé début mai à Olivier Véran, de proposer le nom de Guillaume Rozier pour la Légion d'honneur ou l'Ordre national du mérite. Le 17 mai, sur BFMTV, le ministre de la Santé avait affirmé que l'intéressé était trop jeune pour la Légion d'honneur, et qu'il devait demander l'Ordre national du mérite pour l'avoir. "Après des vérifications", l'entourage d'Olivier Véran avait finalement indiqué à l'AFP le 18 mai qu'il était "tout à fait envisageable que Guillaume Rozier soit décoré". Le jeune homme travaille désormais pour un groupe de conseil informatique français, filiale du groupe américain Accenture. 

L'ordre national du Mérite est le deuxième ordre national après la Légion d'honneur. Il compte trois grades (chevalier, officier, commandeur) et deux dignités (grand officier et grand'croix). La nouvelle promotion civile récompense 1088 personnes, dont plusieurs figures de la lutte contre le Covid-19. Parmi celles-ci, outre Guillaume Rozier, des pilotes et mécaniciens d'hélicoptères ayant participé aux évacuations de malades. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info