La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : le pop-corn au cinéma, c'est fini (pour quelque temps)

La rédaction de LCI
Publié le 28 décembre 2021 à 8h32, mis à jour le 28 décembre 2021 à 12h29
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'essentiel

RESTRICTIONS - Jean Castex a annoncé lundi l'interdiction de consommer des boissons et aliments dans plusieurs lieux culturels comme les cinémas et les théâtres, mais aussi dans les salles de sports et les transports, à compter de lundi 3 janvier et pour trois semaines.

Alors que le pays est confronté à des flambées records de contaminations et que le variant Omicron se propage à une vitesse fulgurante, le gouvernement a décidé de réaliser un nouveau tour de vis sanitaire pour tenter d'enrayer cette reprise épidémique. Le Premier ministre Jean Castex a annoncé lors d'une conférence de presse à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire et d'un Conseil des ministres le lundi 27 décembre un arsenal de nouvelles mesures, dont l'interdiction de consommation de nourriture et boissons dans certains lieux publics. 

Une mesure tournée en ridicule

À compter de lundi, "la consommation de boissons et d'aliments sera interdite dans tous les cinémas, les théâtres, les équipements sportifs et les transports collectifs, y compris longue distance" pour trois semaines, a-t-il indiqué. Par ailleurs, la consommation debout dans les cafés et les bars sera interdite sur la même durée.

L'annonce de la mesure a entraîné les railleries des internautes sur Twitter, qui jugent pour certains la mesure dérisoire face à l'urgence de la situation sanitaire, tandis que d'autres estiment que ces restrictions sont incohérentes. 

D'autres ont en revanche salué - avec humour - la décision du gouvernement.

Quant à l'impact financier de ces nouvelles mesures pour les lieux culturels et la restauration, "les secteurs économiques impactés par les décisions que la situation nous commande de prendre seront indemnisés dans le cadre de concertations qui seront sans délai, conduites par le ministre de l'Économie et des finances Bruno Le Maire", a ajouté le Premier ministre.