La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Covid-19 : les forces de l'ordre évacuent les quais de Seine à Paris en raison d'une trop forte affluence

C.A.
Publié le 6 mars 2021 à 17h18, mis à jour le 6 mars 2021 à 23h05
JT Perso

Source : JT 20h WE

INTERVENTION - Les quais de Seine ont été évacuées ce samedi à Paris en raison d'une trop forte densité de personnes. Des milliers de badauds ont été priés par les forces de l'ordre de quitter les lieux, sur ordre du préfet.

Les quais de Seine ont été évacués ce samedi aux alentours de 16h par les forces de l'ordre suite à une trop grande affluence. La préfecture de police de Paris a estimé que la distanciation sociale nécessaire à la lutte contre le Covid-19 ne pouvait plus être respectées. Plusieurs verbalisations ont également été dressées, notamment en raison de la consommation d'alcool, désormais interdite sur la voie publique entre 11h et 18h. Des milliers de personnes ont été priées de regagner les rues de la capitale. L'opération, qui s'est terminée vers 17h, s'est déroulée dans le calme malgré les regrets exprimés par les Parisiens.

Certains membres de la classe politique, à l'image de David Belliard, maire adjoint à la transformation de l'espace public à la mairie de Paris, ont vivement réagi à cette décision. "Est-il vraiment nécessaire de déployer autant de policiers pour empêcher les gens de se promener tranquillement ?, s'est-il insurgé sur Twitter.

Une situation amenée à se reproduire régulièrement

Lors de sa conférence de presse jeudi, Jean Castex avait prévenu que les préfets auraient la possibilité d'interdire l'accès à des zones trop fréquentées. Un cas de figure qui devrait de plus en plus se présenter avec l'arrivée des beaux jours. 

Peu de temps après l'évacuation des quais de Seine, la préfecture a d'ailleurs lancé un avertissement sur Twitter aux personnes installées dans le square du Vert-Galant, dans le 1er arrondissement de Paris. "Les personnes réunies dans le Square du Vert-Galant ne respectent pas les gestes barrières : port du masque, distanciation physique. Les forces de l'ordre vont intervenir", a-t-elle indiqué.

Lire aussi

Quelque 4400 policiers et gendarmes sont mobilisés ce week-end à Paris pour faire respecter les gestes barrières, les mesures de couvre-feu et l'arrêté d'interdiction de consommation d'alcool sur la voie publique qui concerne une vingtaine de lieux de la capitale.


C.A.

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info