Variant Delta : la France face à une quatrième vague

Pass sanitaire : "Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d'air", affirme Roselyne Bachelot

Idèr Nabili
Publié le 28 juillet 2021 à 21h31
JT Perso

Source : TF1 Info

AIDES - Invitée de LCI ce mercredi, la ministre de la Culture a défendu l'utilisation du pass sanitaire dans les secteurs culturels pour lutter contre la pandémie et assure que l'État "continuera d'aider" les entreprises pénalisées par son instauration.

Le pass sanitaire ne fait pas que des heureux. Alors qu'il doit être instauré dès le 9 août dans les bars, restaurants ou encore les trains interrégionaux, le précieux sésame est d'ores et déjà imposé dans les lieux de culture et de loisirs depuis le 21 juillet. Et ce n'est pas sans conséquence. "Nous sommes sur une baisse de fréquentation de 41%", note sur LCI la ministre de la Culture Roselyne Bachelot, invitée de Darius Rochebin ce mercredi.

Selon la ministre, qui souffre d'une forme de Covid long, il s'agit d'une "baisse très importante qui impacte une saison cinématographique qui avait très bien démarré". Toutefois, Roselyne Bachelot veut encore "voir comment ces chiffres évoluent", et rappelle la mise en place d'une "clause de revoyure le 30 août prochain".

La France est "le pays qui a le plus aidé son secteur culturel"

En attendant, le secteur culturel subit une baisse de son chiffre d'affaires, à l'issue d'une saison au cours de laquelle il a déjà été grandement secoué par les différentes mesures restrictives. "Nous sommes le pays qui a le plus aidé le secteur culturel et nous allons continuer", défend Roselyne Bachelot. "D'abord, en maintenant les aides transversales, puis en établissant des aides secteur par secteur si c'est utile, et enfin nous sommes en train de réfléchir sur les prêts garantis par l'État pour étaler les remboursements. Nous aiderons les secteurs culturels à traverser ce trou d'air", promet-elle, un an après son arrivée au ministère.

Lire aussi

Roselyne Bachelot rappelle également que les nouvelles contaminations ne cessent de flamber dans le pays, avec près de 28.000 nouveaux cas enregistrés ce mercredi. Avec de tels indicateurs, "il y a six mois, nous aurions fermé les lieux de culture", insiste la ministre. Désormais, "avec la vaccination et le pass sanitaire, nous pouvons affronter une épidémie grave en laissant les lieux de culture ouverts".


Idèr Nabili

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info