La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : la FCPE appelle les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école le 13 janvier

LC.
Publié le 10 janvier 2022 à 16h22, mis à jour le 12 janvier 2022 à 9h11
JT Perso

Source : JT 20h WE

JOURNÉE BLANCHE - La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) appelle les parents, ce lundi 10 janvier, à ne pas mettre leurs enfants à l’école jeudi pour protester contre les différents protocoles sanitaires imposés par le ministère. Ce même jour, les enseignants ont prévu de faire grève.

La Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE) appelle, ce lundi, les parents à manifester en ne mettant pas les enfants à l’école ce jeudi 13 octobre. "Il est grand temps de mettre la personne de l’enfant et ce qu’il vit dans le protocole d’isolement au centre de l’échiquier", écrit la Fédération dans son communiqué.

Cet appel rejoint celui d'une grande majorité des syndicats enseignants qui demandent aux professeurs de faire grève ce même jour pour dénoncer "la pagaille indescriptible" dans les établissements scolaires. Toutes les fédérations syndicales de l'éducation nationale (Fsu, Unsa, Cfdt, FO, Cgt, Sud, SNE) ont appelé les enseignants, les inspecteurs d'académie, les chefs d'établissement, les infirmières... à débaucher. 

L'école, "la variable d’ajustement"

Depuis la rentrée de janvier, les élèves sont soumis à un nouveau protocole. Dès qu'un enfant est positif dans une classe, ses camarades doivent entamer une série de 3 tests en quatre jours : un antigénique ou PCR le jour de l'annonce du cas Covid, avec attestation à donner à l'école, puis des autotests à faire à la maison à J+2 et J+4.

Toutefois, depuis le 7 janvier, les élèves n'ont plus à recommencer le cycle des tests si un second cas est détecté dans les 7 jours après le premier. Mais même avec cette nouvelle règle, les pharmacies et les laboratoires croulent sous les demandes.

Face au "casse-tête" de ce dernier protocole, la FCPE exige des moyens matériels et humains supplémentaires. "Il est temps que l’école redevienne un lieu protégé et non la variable d’ajustement d’une politique sanitaire en crise", continue la Fédération en réclamant des masques, des capteurs C02, des purificateurs d’air et même du savon.

Ce lundi, auditionné par les sénateurs, le ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran a réaffirmé la volonté du gouvernement de "ne pas fermer les écoles" et a indiqué qu'une commande "de 11 millions d'autotests" avait été faite en début de semaine.

Selon le dernier bilan du ministère de l'Éducation Nationale, jeudi dernier, plus de 9.200 classes avaient dû être fermées en raison du Covid-19. De l'autre côté du tableau, au moins 7% des enseignants étaient marqués absents en raison du Covid-19. Il fallait également compter "47.453 cas confirmés déclarés d’élèves" et "5631 cas confirmés déclarés de personnels" du 3 au 6 janvier, indique le ministère.


LC.

Tout
TF1 Info