Port du masque obligatoire : Limoges rentre finalement dans le rang

CQ
Publié le 26 mars 2021 à 14h23
Image d'illustration
Image d'illustration - Source : iStock / JordanSimeonov

GESTES BARRIÈRES - La préfecture de la Haute-Vienne a rendu vendredi 26 mars le port du masque obligatoire dans les villes de plus de 3500 habitants. Limoges est désormais concernée par la mesure qui doit entrer en vigueur ce dimanche.

Le temps où les Limougeauds pouvaient se balader dans les rues le visage découvert est bientôt révolu. À partir de dimanche 28 mars, le port du masque sera obligatoire dans la ville de Limoges, conformément à un arrêté pris ce vendredi par le préfet de la Haute-Vienne. Cette mesure vise les 16 communes du département de plus de 3500 habitants, à savoir Limoges, Aixe-sur-Vienne, Saint-Léonard-de-Noblat ou encore Rochechouart. 

Un taux d'incidence en hausse mi-mars

"Malgré un comportement citoyen particulièrement responsable, certains rassemblements ont été constatés au sein desquels les gestes barrières étaient trop peu respectés", justifie la préfecture qui constate une hausse de l'incidence dans les villes du département. Pour la période du 16 au 21 mars, celle-ci faisait état de 165,4 nouveaux cas pour 100.000 habitant. Selon Santé Publique France, le taux d'incidence de la Haute-Vienne est néanmoins redescendu avec 154,5 cas pour 100.000 habitants. 

Suite à cette décision, la mairie de Limoges a indiqué à un correspondant de l'AFP que le maire Emile Roger Lombertie, "respectueux de l’unité nationale et des valeurs de la République, a pris acte de la décision de l'État" et a "renouvelé sa confiance dans la population à observer en toute responsabilité le port du masque et des gestes barrières". 

Avec ses 131.400 habitants, Limoges était jusqu'ici une exception parmi les villes de plus de 100.000 habitants qui ont toutes imposé le masque dans les rues. À l'extérieur, les habitants devaient alors porter le masque uniquement aux abords des écoles et dans les rassemblements. 

Dans son arrêté, la préfecture a tenu à rappeler l'interdiction des rassemblements de plus de six personnes dans l'espace public, soulignant que "les contrôles du respect de cette interdiction seront également renforcés".


CQ

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info