La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : qui peut bénéficier des autotests gratuits en pharmacie ?

M.L
Publié le 26 janvier 2022 à 14h40
JT Perso

Source : TF1 Info

Les autotests coûtent au maximum 5,20 euros l'unité en officine, mais certains peuvent être pris en charge par l'État, sur présentation d'attestations.
Les enfants de moins de 12 ans cas contact dans le cadre scolaire peuvent recevoir trois kits gratuits en pharmacie.
Environ 600.000 professionnels, comme les enseignants des écoles, collèges et lycées, peuvent aussi en recevoir.

Alors qu'un nouveau record de contamination a été franchi mardi, avec plus de 500.000 nouveaux cas positifs enregistrés, les campagnes de dépistage tournent à plein régime. Selon les dernières données du ministère de la Santé, 11,3 millions de tests ont été réalisés entre le 10 et le 16 janvier, avec un pic quotidien de 2,28 millions de tests le 10 janvier. Sans compter les autotests, à réaliser chez soi, qui ne sont quant à eux pas comptabilisés par le ministère. 

Les récentes annonces du ministre de l'Éducation donnent toutefois la mesure du recours massif à ces tests rapides, à réaliser soi-même et dont le résultat est délivré en 15 à 20 minutes. Pour amortir un nouveau changement de protocole scolaire, Jean Castex avait annoncé un réassort de 11 millions de kits en officine sur la semaine du 10 janvier. Des tests facturés 5,20 euros maximum en temps normal, mais rendus gratuits pour les élèves, ainsi que pour d'autres catégories de population. La vente d'autotests en grande surface, parfois à prix coûtant (moins de deux euros) est quant à elle prolongée au 15 février, mais ils ne sont pas pris en charge par l'État.

Sur son site, l'Assurance Maladie rassemble les attestations à fournir par les personnes éligibles à la distribution d'autotests gratuits en officine et recense sur une carte interactive les pharmacies qui en proposent. TF1info passe en revue les bénéficiaires de ces autotests gratuits et la marche à suivre pour les obtenir. 

Adultes vaccinés et enfants cas contacts

Les personnes entièrement vaccinées qui sont cas contact peuvent obtenir un autotest gratuit dès lors qu'elles présentent en officine le résultat négatif d'un test PCR ou antigénique réalisé en amont, à J0 après la notification de cas contact, ainsi qu'une déclaration sur l'honneur, à télécharger sur le site de l'Assurance maladie. Elles peuvent ainsi recevoir deux kits, à réaliser à J+2 et J+4 après la potentielle infection, mais elles ne sont plus soumises depuis le 3 janvier 2022 à l'isolement en cas de résultat négatif, a contrario des personnes non vaccinées. 

Si un enfant de moins de 12 ans est cas contact dans le cadre de l'école, après qu'un cas de Covid-19 s'est déclaré dans sa classe par exemple, il pourra bénéficier de trois autotests gratuits en pharmacie, grâce à une attestation sur l'honneur complétée par les parents et à retrouver également sur le site de l'Assurance maladie. Ces autotests sont à réaliser le jour même, puis à J+2 et J+4. Le retour en classe se fait ensuite sur présentation d'une attestation sur l'honneur de réalisation de ces trois tests, un protocole assoupli depuis le 10 janvier.

Si l'enfant a été cas contact hors de l'établissement scolaire en revanche, ses parents doivent présenter un test PCR ou antigénique négatif en plus de l'attestation sur l'honneur pour recevoir des autotests gratuits. 

Enseignants et professionnels au contact de personnes à risques

Certains professionnels peuvent aussi bénéficier de ces tests gratuits en pharmacie, au rang desquels le personnel de l'Éducation nationale du premier et second degré, tout comme ceux qui travaillent "dans les services d’hébergement, d’accueil et d’activités périscolaires qui y sont associés", précise un arrêté publié le 21 janvier. Les enseignants pourront ainsi recevoir dix autotests gratuits par mois et par personne jusqu'en mars, précise un document de la Direction Générale de la Santé remis aux pharmaciens. Les enseignants pourront récupérer deux autotests d'ici fin janvier, au titre de ce mois et le dispositif courra pour l'heure jusqu'en mars.

Les professionnels travaillant au sein de services d'aide à domicile, comme les infirmiers à domicile ou les salariés de service pour les personnes handicapées, ainsi que les accueillants familiaux, pourront également bénéficier d'autotests totalement pris en charge sans avance de frais, dans la limite de dix par mois également. 

Pour ce faire, tous ces professionnels, dont le nombre est estimé à 600.000 environ par l'Assurance Maladie, doivent présenter en officine une pièce d'identité et un justificatif professionnel nominatif - dans le cas des enseignants, remis par leur établissement, leur service académique ou leur collectivité territoriale. Une mesure destinée à "sécuriser leur activité en contact rapproché avec des personnes à risque de développer des formes graves de la Covid-19", appuie-t-elle sur son site. 

En cas de résultat positif à ces autotests, il faut ensuite réaliser un test PCR ou antigénique pour confirmer ou non ce diagnostic et se placer le cas échéant à l'isolement. 


M.L

Tout
TF1 Info