FAUX PAS - Une enfant de 10 ans a été vaccinée le 22 décembre dernier avec une dose de vaccin Moderna destinée aux adultes mais n'aurait pour l'heure pas de complications. Ses parents ont décidé de porter plainte contre le centre de vaccination.

Sitôt l'injection réalisée, l'infirmière qui vaccinait l'enfant s'est rendu compte de l'erreur et l'a signalée, mais il était déjà trop tard : une fillette de 10 ans a reçu par erreur une dose de vaccin destinées aux adultes mercredi 22 décembre, au centre de vaccination de Ponts, près d'Avranches, dans la Manche, rapporte France Bleu Normandie. 

L'enfant, qui s'est vue injecter une demi-dose du vaccin Moderna, n'a pas fait de réaction immédiate, tandis que le médecin du centre, qui a reçu la fillette immédiatement après l'injection, a préconisé qu'elle soit placée sous surveillance accrue. "Les nouvelles, depuis, seraient rassurantes", précise la radio, qui indique toutefois que ses parents ont déposé plainte contre le centre de vaccination.

"Une plainte a été déposée par le père pour ces faits", a indiqué à l'AFP le procureur de la République de Coutances, Cyril Lacombe, qui a précisé que la plainte avait été déposée pour "blessures involontaires".

"Nous gérons plusieurs lignes de vaccination en même temps. Et à un moment donné, il y a eu un glissement. La jeune fille a été invitée à s'asseoir au mauvais endroit parce qu'il n'y avait pas de place au bon endroit. Et ça s'est enchaîné", a expliqué à nos confrères Joanny Allombert, le directeur de l'hôpital d'Avranches-Granville, en charge du centre de vaccination de la commune. D'après lui, un professionnel de santé l'aurait dirigée vers la mauvaise file d'attente. "Ce qui m'importe aujourd'hui, c'est surtout de savoir qu'à ma connaissance, elle va bien pour l'instant", a-t-il assuré. 

Selon France Bleu, la direction de l'hôpital assure avoir pris de nouvelles mesures, comme la mise en place de barrières pour baliser plus clairement les différents parcours de vaccination dans le centre, en particulier celui destiné aux enfants. Des formulaires de couleur différente sont aussi envisagés, précise Joanny Allombert. "Cela n'aurait pas dû se produire. Il y a eu un saut de procédure et on va s'organiser pour que cela ne se reproduise pas", a-t-il promis.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info