La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Variant sud-africain du virus : une vaste campagne de dépistage lancée en Ile-de-France

La rédaction de LCI
Publié le 16 janvier 2021 à 12h43, mis à jour le 16 janvier 2021 à 12h49
JT Perso

Source : TF1 Info

DÉPISTAGE - Cinq établissements scolaires d'Ile-de-France font l'objet d'une campagne de dépistage après la découverte d'un cas de contamination par le variant sud-africain du virus chez une personne dans le Val-de-Marne.

Une course contre-la-montre lancée en Ile-de-France pour traquer le variant sud-africain du Covid-19. Cinq établissements scolaires de Colombes (Hauts-de-Seine), Maison-Alfort, Bonneuil-sur-Marne (Val-de-Marne), Fleury-Mérogis (Essonne) et du 19e arrondissement de Paris font l'objet d'investigations pour tenter d'identifier de possibles contaminations à ce variant, a indiqué samedi l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France. 

Ces investigations font suite à la découverte d'un cas, détecté chez une personne revenant d'un voyage au Mozambique et résidant dans le Val-de-Marne. "Toutes les mesures d'isolement et d'identification des personnes contacts ont été mises en oeuvre", a précisé l'ARS. 

Recherche de cas contacts

Pour l'heure, des cas contacts ont été testés positifs mais le séquençage était en cours pour savoir s'il s'agissait, pour eux, du variant sud-africain. 

Les établissements scolaires concernés ont été fréquentés par une personne en lien avec la personne testée positive. L'ARS, en lien avec l'AP-HP, les préfectures et les mairies concernées, a mis en place, à destination des professionnels, des élèves et des familles, une équipe mobile déployée dans ces établissements dès vendredi après-midi afin de procéder aux tests RT-PCR, précise l'Agence.

En outre, des centres de dépistage dédiés ont ouvert leurs portes samedi dans les Hauts-de-Seine, le Val-de-Marne et l'Essonne. Ils seront ouverts à tous les habitants, mais la priorité va aux enfants de ces établissements et à leurs familles. 

Lire aussi

Les tests PCR doivent être envoyés au séquençage s’ils sont positifs, afin de décrypter le génome du SARS-COv-2 et repérer éventuellement la variante, indique l'ARS. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info