Le WE

Crise énergétique : nouveaux retards en vue pour la relance des centrales nucléaires

TF1info | Reportage : F. Moncelle, A. Pocry, J. Ammeux
Publié le 5 novembre 2022 à 13h00
JT Perso

Source : JT 20h WE

EDF revoit finalement ses prévisions de production d'électricité à la baisse.
Le redémarrage de certains réacteurs en maintenance sera plus long que prévu.
TF1 analyse les causes de ce nouveau retard, à l'approche de l'hiver.

Malgré ses efforts, EDF ne pourra pas produire autant d'électricité qu'elle le souhaitait cet hiver 2022, car ses centrales peinent à redémarrer. Pourquoi ce nouveau retard ? L'entreprise met en cause la grève, qui a touché plusieurs sites, dont celui de Gravelines (Nord), durant près d'un mois. 

Des problèmes de sécurité sur plusieurs réacteurs

Mais ce n'est pas la seule raison qui explique les nouveaux délais : des problèmes de sécurité ont ainsi été relevés, comme l'explique le reportage de TF1 en tête de cet article. Quatre réacteurs qui devaient être redémarrés dans les prochains jours, resteront donc à l'arrêt plus longtemps. Le résultat étant que sur les 56 réacteurs français, seuls 30 sont aujourd'hui en fonctionnement. Ils devraient être 40 à la fin du mois au lieu des 44 attendus.

Lire aussi

Quel impact ces événements auront-ils sur la production ? EDF vient d'abaisser sa prévision pour cette année 2022. De 300 TWh prévus, elle ne pourra en produire que 280 au maximum. Ces 15 TWh représentent l'équivalent de la consommation d'un million de foyers pour un an. Pour éviter tout risque de coupure, les autorités en appellent à la sobriété énergétique des Français, des particuliers comme des entreprises.


TF1info | Reportage : F. Moncelle, A. Pocry, J. Ammeux

Tout
TF1 Info