25.000 étrangers naturalisés pour avoir été en première ligne face au Covid

Publié le 28 janvier 2023 à 16h52, mis à jour le 28 janvier 2023 à 17h07

Source : JT 20h WE

Ce samedi 28 janvier sur France Info, la secrétaire d'État chargée de l'Économie sociale et solidaire et de la vie associative, Marlène Schiappa, a annoncé la naturalisation de 25.000 travailleurs étrangers qui ont œuvré pendant la crise sanitaire.
Parmi eux, des caissières, des professionnels de santé, des nounous ou encore des éboueurs.

En deux ans, près de 25.000 travailleurs étrangers qui étaient en première ligne en France pendant la pandémie de Covid-19 ont été naturalisés, a annoncé samedi matin sur France Info la secrétaire d'État à l'Économie sociale et solidaire et à la Vie associative, Marlène Schiappa.

"Ils ont tenu le pays à bout de bras. Ils et elles ont fait un pas vers la République. J'en suis très fière pour eux", a-t-elle déclaré. Qu'ils soient professionnels de santé, agents de sécurité ou d'entretien, garde d'enfants, caissiers, aide à domicile ou éboueurs, ces hommes et ces femmes sont apparus comme essentiels pendant les différents confinements

Dès septembre 2020, le ministère de l'Intérieur avait chargé le préfet d'accélérer et de faciliter l'acquisition de la nationalité française pour ceux qui contribuent activement à la lutte contre le Covid-19. Marlène Schiappa, alors ministre déléguée à la Citoyenneté, avait réfuté des "régularisations de masse" et affirmé que les travailleurs concernés par cette naturalisation accélérée étaient déjà inscrits dans un parcours pour devenir français. 

Alors que le nombre de naturalisations a chuté entre 2016 à 2020, passant de 65.524 à 41.025, la naturalisation de ces hommes et femmes grâce à leur travail pendant la crise sanitaire (74.048 en 2021) a permis de retrouver les standards des années 2000 où la France naturalisait en moyenne 70.000 personnes par an. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info