La France fait-elle les bons choix face au virus ?

Des billets à moins de 39 euros sur 3000 destinations : la SNCF casse ses prix pour les vacances d'été

La rédaction de LCI
Publié le 3 mai 2021 à 11h08, mis à jour le 3 mai 2021 à 15h36
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

PETITS PRIX - Depuis ce lundi 3 mai, la SNCF propose à la vente cinq millions billets de TGV à moins de 39 euros pour 3000 destinations. Disponibles jusqu'au 19 mai, ils seront utilisables jusqu'au 29 août.

La SNCF se met en ordre de marche pour le déconfinement. La limite de déplacement à 10 kilomètres officiellement levée depuis ce lundi 3 mai, l'entreprise ferroviaire lance, à partir d'aujourd'hui, des offres tarifaires sur ses billets TGV. Cinq millions de billets sont proposés jusqu'au 19 mai, au prix attractif de 39 euros maximum sur 3000 destinations. Ils seront utilisables jusqu'au 29 août sur les Ouigo, les inOui et les Intercités. Les enfants de moins de 12 ans voyageront, eux, pour 8 euros. 

Objectif affiché par la SNCF : "Répondre aux attentes des Français, qui ont maintenant envie de partir". "Cette opération a pour but d'aider les Français à se projeter dans leurs vacances en France, dans 3000 destinations. Sur la période, cela représente une place de TGV sur quatre à ce prix", a expliqué au Parisien Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs. 

Fini la pratique de surréservations

Pour accompagner l'envie d'évasion de dernière minute, avec un billet sur deux vendu 24 heures avant le départ en 2020, la compagnie pérennise son offre "Un mercredi oh oui". Tous les mercredis, à partir du 5 mai, la SNCF va afficher tous les billets "à petits prix" encore disponibles pour le week-end suivant. "Les clients n'auront plus à taper une à une toutes les destinations pour retrouver les petits prix, cette sélection de trajets sera mise en exergue sur le site", a précisé le PDG de SNCF Voyageurs. 

Lire aussi

"Nous allons remettre des trains. On passe de 4 TGV sur 10 à 8 TGV sur 10 les week-ends, avec l'idée de monter en puissance tout au long du printemps et de faire un été quasi-normal", a fait savoir le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, invité de LCI, ce lundi 3 mai, relayant au passage "la politique des petits prix" et "le geste tarifaire" de la SNCF. "On espère faire un été qui ressemblera à celui de l'an passé" dans le ferroviaire, avec 85% de fréquentation. 

Par ailleurs, Christophe Fanichet a annoncé l'abandon des surréservations dans les TGV. Cette pratique de surbooking, courante chez les compagnies aériennes, permettait de bénéficier d'un billet au risque de voyager sur une place laissée libre, un strapontin ou, très souvent, debout lorsque le train affichait complet. "Je sais que cette mesure sera critiquée, car certains étaient prêts à payer coûte que coûte pour voyager dans un train complet", a-t-il indiqué le PDG de SNCF Voyageurs. "La majorité de nos voyageurs étaient contents de trouver un billet, mais une fois dans le train, mécontents de ne pas pouvoir s'asseoir." 

Découvrez la version podcast de l'émission "Brunet Direct"

Écoutez ce podcast sur votre plateforme d’écoute préférée : 

Sur APPLE PODCAST

Sur DEEZER 

Sur SPOTIFY 

Du lundi au vendredi, de 10H00 à 12H00, le présentateur prendra le temps d’analyser et de mettre en perspective les grands sujets d’actualité. Grande nouveauté de la rentrée, les téléspectateurs pourront intervenir en direct, interagir avec les invités en plateau pour livrer leurs points de vue et leur vécu. 


La rédaction de LCI

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info