Un nouveau déconfinement en 4 étapes clés

Les cafés et restaurants rouvriront dès le 2 juin, avec des restrictions en Ile-de-France

La rédaction de LCI
Publié le 28 mai 2020 à 18h07, mis à jour le 28 mai 2020 à 18h31
JT Perso

Source : TF1 Info

DÉCONFINEMENT - Edouard Philippe a annoncé jeudi que les cafés et restaurants pourront rouvrir dès la semaine prochaine dans les zones classées en vert sur la carte des autorités sanitaires. En Île-de-France, classée en zone orange, les cafés ouvriront de façon restreinte, au moins jusqu'au 22 juin : seules les terrasses seront rouvertes la semaine prochaine.

L'annonce était attendue avec fébrilité par l'ensemble du secteur, frappé de plein fouet par la crise sanitaire. Les cafés et restaurants, qui avaient dû maintenir les portes clauses le 11 mai dernier, vont pouvoir respirer à l'occasion de l'acte II du déconfinement.

Edouard Philippe a annoncé qu'ils seraient autorisés à rouvrir dès le 2 juin dans les zones classées en vert sur la carte des autorités sanitaires, soit l'ensemble du territoire, hormis l'Ile-de-France, Mayotte et la Guyane. Ils devront pour cela respecter un strict protocole sanitaire préparé par le secteur, avec les autorités, au cours des dernières semaines. 

En Île-de-France, région qui reste classée en orange selon la nouvelle nomenclature, seules les terrasses pourront rouvrir au public. 

"Le redémarrage de ce secteur fait l'objet d’une très forte attente des Français",  a indiqué Edouard Philippe. "Les restaurants, bars et cafés pourront ouvrir dans tous les départements à partir du 2 juin, avec des restrictions temporaires en zone orange", a-t-il ajouté. 

Sur l'ensemble du territoire, les cafés, bars et restaurants devront se soumettre aux règles sanitaires, parmi lesquelles la limitation des tablées à dix personnes, l'interdiction de consommer debout à l'intérieur ou encore la distance minimale d'un mètre, a détaillé le Premier ministre.

En zone orange, notamment en Île-de-France, "seules les terrasses des bars et cafés pourront ouvrir le 2 juin", a-t-il indiqué. Des mesures qui seront réévaluées "avant le 22 juin". 

Edouard Philippe a indiqué que l'éventuelle extension des terrasses sur la voirie, réclamée d'ores et déjà dans la profession, relèverait d'une décision des maires. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info