Le démantèlement de la "Jungle" de Calais

Démantèlement du camp de migrants de Calais : pourquoi des cars partent à moitié vides

Youen Tanguy
Publié le 24 octobre 2016 à 11h07, mis à jour le 24 octobre 2016 à 13h08
Démantèlement du camp de migrants de Calais : pourquoi des cars partent à moitié vides

Source : AFP

EXPLICATIONS - Ce lundi, plusieurs centaines de migrants de la "jungle" de Calais doivent partir dans des centres d’accueil et d'orientation (CAO). Mais certains cars ont quitté le camp à moitié vides. LCI a demandé au porte-parole du ministère de l’Intérieur pourquoi.

Des centaines de migrants se sont rués vers le hangar situé à côté de la jungle de Calais ce lundi matin. C’est là qu’ils devaient se rendre pour être envoyés vers un des 450 centres d’accueils et d'orientation (CAO) français. Mais sur les six premiers cars ayant quitté le parking, trois d’entre eux sont partis à moitié vides. "Regardez, il n’y a presque personne dans le car", se sont alors exclamé quelques uns des centaines de journalistes présents sur place pour couvrir l'événement.

Une situation étonnante alors que les cars ont une capacité de 49 à 60 places et que seuls 60 d’entre eux partiront aujourd’hui. Soumis à la question, le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet relativise : "L’explication est simple. Certains CAO ne peuvent pas accueillir 50 personnes. Or, si un bus se dirige vers un CAO où il n’y a que 20 places, évidemment, il n’y a que 20 personnes dans le bus."

Ce n’est pas parce qu’un bus ne part pas totalement plein qu’il y a un échec quelque part

Pierre-Henry Brandet

Face au début de polémique, le porte-parole de Beauvau relativise : "Ce sont de simples soucis logistiques". "Nous n’avons pas de bus de 15 ou 20 places alors c’est sûr que certains cars ne pourront pas être remplis totalement."

Quant au déroulement du reste de la journée, pas d'inquiétude, , certains bus feront quand même le plein aujourd’hui. "Il y en a encore qui pourront être remplis totalement car les CAO de destination seront en capacité d’accueillir 50 personnes. Certains CAO sont prêts les uns des autres donc on va mutualiser". Avant de conclure : "Ce n’est pas parce qu’un bus ne part pas totalement plein qu’il y a un échec quelque part."


Youen Tanguy

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info