Deux tigres de Sumatra, l'une des espèces les plus menacées au monde, naissent au zoo d'Amiens

par M.T avec AFP
Publié le 12 avril 2024 à 18h35

Source : JT 20h WE

Ménya et Argo, deux tigres de Sumatra du zoo d’Amiens (Somme), ont donné naissance le 22 mars à deux nouveaux petits, 18 mois après la venue au monde de Pasaï.
Une bonne nouvelle pour cette espèce en danger critique d’extinction.

Deux tigres de Sumatra sont nés fin mars au zoo d'Amiens, un évènement rare pour la plus menacée de toutes les espèces de tigres, a indiqué l'établissement, vendredi 12 avril. Les tigreaux n'ont pas encore été nommés, a précisé le zoo, invitant les internautes à participer au choix de leur nom via les réseaux sociaux. Le tigre de Sumatra, l'une des plus petites sous-espèces de la famille des tigres, est en danger critique d'extinction. Son patrimoine génétique est mis à l'épreuve par l'isolement des individus subsistant à l'état sauvage.

Maintenir la plus grande diversité génétique possible de cette espèce.
Xavier Vaillant, directeur du zoo d'Amiens Métropole

Il s'agit de la seconde naissance de tigres de Sumatra en moins de deux ans. 18 mois plus tôt, c'était le tour de leur grand frère Pasaï, premier tigre de Sumatra à avoir vu le jour au zoo d'Amiens. Pasaï doit partir d'ici l'été dans le zoo danois d'Aalborg, dans le cadre d'un programme d'échange européen destiné à pallier la diminution des effectifs sauvages.

"On est loin de la réintroduction (de ces tigres dans leur milieu naturel, ndlr), notre travail (...) est de maintenir la plus grande diversité génétique possible de cette espèce en captivité, une 'population de secours'" en cas d'extinction, a indiqué le directeur du zoo d'Amiens Métropole, Xavier Vaillant, auprès de l'AFP. 

L'animal doit faire face à une présence humaine accrue et à une disparition de son habitat naturel en raison de la déforestation. À l'état sauvage, ils sont répartis dans cinq zones de l'île indonésienne de Sumatra, protégées mais isolées les unes des autres, rendant leur brassage génétique de plus en plus difficile.


M.T avec AFP

Tout
TF1 Info