VIDÉO - Missak et Mélinée Manouchian au Panthéon : revivez la cérémonie et le discours d'Emmanuel Macron

Publié le 21 février 2024 à 12h00, mis à jour le 21 février 2024 à 20h58

Source : JT 20h Semaine

Le résistant apatride Missak Manouchian, sa femme Mélinée et 23 de ses compagnons d'armes, ont fait leur entrée au Panthéon mercredi 21 février.
"La France reconnaissante vous accueille", a déclaré Emmanuel Macron en hommage à ces combattants de l'ombre longtemps oubliés.
Revivez les temps forts de la cérémonie sur LCI.

Ce live est à présent terminé. 

EN IMAGES

Retrouvez les temps forts de la cérémonie et du discours d'Emmanuel Macron

REVIVEZ

Retrouvez ici le discours d'Emmanuel Macron en hommage à "Manouch et à tous ses compagnons d'armes".

Au Panthéon, Emmanuel Macron rend hommage à "Manouch et à tous ses compagnons d'armes"Source : TF1 Info

FIN DE LA CÉRÉMONIE

Après la prise de parole d'Emmanuel Macron, une minute de silence a été respectée dans le Panthéon. Puis, la Marseillaise interprétée par le chœur de l'Armée française a retenti. Les cercueils de Missak Manouchian et son épouse Mélinée seront installés dans le caveau numéro XIII, où se trouve déjà la chanteuse Joséphine Baker et l'écrivain Maurice Genevoix.

"LA FRANCE RECONNAISSANTE VOUS ACCUEILLE"

"Il pleut sur Paris. Et la France, reconnaissante, vous accueille." C'est ainsi qu'Emmanuel Macron a terminé son discours. "Missak, les Vingt-et-trois, et avec eux tous les autres, enfin célébrés, pour l'éternité."

"POÈTE DE L'AMOUR HEUREUX"

Emmanuel Macron salue enfin un homme qui avait "l'amour d'une femme jusqu'au don de l'avenir, l'amour de la France jusqu'au don de sa vie, l'amour des peuples jusqu'au don du pardon." Et rappelle que "celui qui meurt pour la liberté universelle a toujours raison devant l'histoire". 


Entrent donc aujourd'hui au Panthéon "24 visages" qui tous désormais "sont reconnus comme morts pour la France. "La France de 2024 se devait d'honorer ceux qui furent 24 fois la France. Les honorer dans nos cœurs et dans notre recueillement."


Quant à Missak Manouchian,  il entre au Panthéon "en soldat", avec ses camarades, mais aussi toujours "ivre" de ses rêves. "L'Arménie délivrée du chagrin, l'Europe fraternelle, l'idéal communiste, la Justice, la dignité, l'humanité". "Rêve français, rêve universel", a poursuivi Emmanuel Macron. Enfin, le résistant entre au Panthéon "avec Mélinée, en poète de l'amour heureux".

HOMMAGE AUX "24 NOMS"

Le président de la République rend maintenant hommage à ces "24 noms", ceux du cortège des FTP-MOI, "trop longtemps confinés dans l'oubli". Emmanuel Macron revient ensuite sur le procès de ces frères d'armes qui, devant le juge nazi, "endossent fièrement leurs actes, leur communisme, leur vie de juif, d'étrangers". "Insolents, tranquilles, libres." 

L'ENGAGEMENT DE MANOUCHIAN POUR "LE PAYS QUI LUI A TOUT DONNÉ"

Emmanuel Macron revient sur les débuts de l'engagement du résistant, qui "se voulait poète" mais est devenu "soldat de l'ombre". "Ivre de liberté, enivré de courage, enragé de défendre le pays qui lui a tout donné", Missak Manouchian "prend tous les risques". "Lui qui a tant aimé, se résout à tuer."

MISSAK MANOUCHIAN, UN HOMME "IVRE D'UN GRAND RÊVE DE LIBERTÉ"

Emmanuel Macron est revenu sur les grands moments de la vie de Missak Manouchian. De son départ d'Arménie, "ivre, d'un grand rêve de liberté", à sa rencontre avec la France et son engagement communiste, jusqu'à son histoire d'amour avec Mélinée Manouchian. "Je vous parle d'un temps que ces gens de 20 ans, ont tant aimé connaitre. Libres, en France." Un pays qui a offert au poète "des mots pour rêver, un refuge pour se relever, une culture pour s'émanciper." 

"CETTE ODYSSÉE EST AUSSI LA NÔTRE"

"Cette odyssée, celle de Manouche et de tous ses compagnons d'armes, est aussi la nôtre", poursuit Emmanuel Macron, décrivant "l'Odyssée de liberté et de sa part ineffaçable dans le cœur de notre Nation". Le président de la République a ensuite salué la mémoire d'un résistant "libre". Qui l'était "quand il gravissait la rue Soufflot, fixant le Panthéon qui l'accueille aujourd'hui", avant de décrire un homme libre qui "découvrait notre littérature" et rêve "l'émancipation universelle". 

"RECONNAISSANCE D'UN DESTIN EUROPÉEN"

"Est-ce donc ainsi que les hommes vivent ? Les dernières heures, dans la clairière du Mont Valérien, une Odyssée du XXè siècle s'achève." C'est avec ces mots qu'Emmanuel Macron a débuté son discours. Le chef de l'État a rendu hommage à cet homme, qui a décidé "de mourir pour notre Nation qui, pourtant, avait refusé de l'adopter pleinement". "Reconnaissance, en ce jour, d'un destin européen, du Caucase au Panthéon, et avec lui de cette internationale de la liberté, de l'amour et du courage."

EMMANUEL MACRON PREND LA PAROLE

Le chef de l'État prononce son discours.

LES CERCUEILS ENTRENT AU PANTHÉON

Les cercueils du couple Manouchian entrent dans la nef Panthéon, portés cette fois-ci par la Garde républicaine, qui succède à la Légion étrangère. La chanson "Grounk, l'oiseau d'Arménie", interprété par la violoncelliste Astrig Siranossian, résonne dans le monument.

MOMENT D'ÉMOTION

Revivez l'interprétation par Arthur Teboul, le chanteur de Feu ! Chatterton, de la chanson L'Affiche rouge.

Missak Manouchian entre au Panthéon : la chanson "L'Affiche rouge", interprétée par Feu!ChattertonSource : TF1 Info

PROJECTION

Un mapping de sept minutes débute sur la façade du Panthéon. Cette fresque va résumer les quatre grands moments de la vie de Missak Manouchian, en commençant par 1915, date du génocide arménien.

"L'AFFICHE ROUGE"

Le groupe Feu! Chatterton entonne "L'Affiche rouge", la célèbre chanson de Léo Ferré, inspirée du poème d'Aragon, en hommage aux résistants fusillés du Mont Valérien. Cette affiche, placardée dans tout Paris par la propagande nazie, est devenue depuis un symbole de courage et d'engagement.

ARRIVÉE DES CERCUEILS

Les cercueils sont arrivés sur la place du Panthéon. Autour du couple sont affichés les visages des 23 camarades de combat et de résistance, abattus il y a 80 ans jour pour jour. Ils entrent aussi au Panthéon, de façon symbolique, avec l'inscription de leur nom sur une plaque dans le caveau où les Manouchian vont reposer.

"CHANT DES PARTISANS"

Le plus célèbre des chants des résistants, le "Chant des partisans", résonne à présent devant le Panthéon, alors que la remontée des cercueils touche à sa fin.

"LA COMPLAINTE DU PARTISAN"

Les 90 enfants de la chorale de la maîtrise populaire de l'Opéra-comique interprètent désormais le morceau "La Complainte du Partisan", un texte écrit depuis Londres en 1943 par Emmanuel d'Astier de La Vigerie. Ce morceau marque la troisième et dernière étape de la remontée, sur le thème de la Résistance.

"MORTS POUR LA FRANCE"

Rappelons que 23 autres résistants entrent au Panthéon de façon symbolique, avec l'inscription de leur nom sur une plaque. Découvrez le nom de ces compagnons d'armes de Missak Manouchian, lue dans l'ordre alphabétique par le comédien Serge Avédikian.

Missak Manouchian entre au Panthéon : les 24 fusillés "morts pour la France"Source : TF1 Info

TEXTES DE MANOUCHIAN

"J'ai le désir infini d'entrer dans les rangs du parti communiste et de me consacrer à la lutte sociale." Pour la deuxième étape de la remontée, sur le thème de l'engagement au PCF du résistant, cinq comédiens lisent des extraits de texte des carnets de Missak Manouchian. Des textes qui racontent le poète, la nostalgie de l'enfance et l'amour naissant pour la France. 

"ILS SONT TOMBÉS"

90 enfants de la chorale de la maîtrise populaire de l'Opéra-comique interprètent le morceau "Ils sont tombés", de Charles Aznavour. Les Aznavourian, les parents du chanteur, avait accueilli à bras ouverts les Manouchian durant l'Occupation à Paris.

REVIVEZ CE MOMENT D'ÉMOTION

Revivez la lecture du chanteur Patrick Bruel de la dernière lettre du résistant à sa "petite orpheline bien-aimée", son épouse Mélinée.

Missak Manouchian entre au Panthéon : Patrick Bruel lit sa lettre à MélinéeSource : TF1 Info

LES CERCUEILS ARRIVENT

Les cercueils des époux Manoukian remontent la rue Soufflot. Couverts de drapeaux français, ils sont portés par d'autres "Français de préférence", soit quatorza soldats de la 13ème demi-brigade de la Légion étrangère. La remontée se fera en trois temps, pour évoquer les trois dimensions de la vie du résistant. Le génocide arménien, l'engagement au PCF et la Résistance.

APPEL DES MORTS

La liste des 24 étrangers "morts pour la France" et compagnon d'armes de Missak Manouchian, est lue. Les noms sont cités par ordre alphabétique.

LETTRE D'ADIEU

"Ma chère Mélinée, ma petite orpheline bien-aimée. Dans quelques heures, je ne serai plus de ce monde. On va être fusillés cet après-midi à 15 heures." Voilà comment commence la lettre d'adieu de Missak Manoukian à son épouse, Mélinée. Un texte déchirant lu par Patrick Bruel, à découvrir dans cet article.

"UN RÊVE À L'HORIZON"

Le silence s'est installé sur la rue Sufflot et dans le Panthéon, alors que résonnent les premières notes du morceau Un rêve à l'horizon, joué au duduk, cet instrument à vent arménien proche du hautbois et interprété par le virtuose Rostom Kachikian.

EMMANUEL MACRON ENTRE DANS LE PANTHÉON

Léon Landini, dernier survivant du groupe des Francs-tireurs et partisans - Main d'œuvre immigrée (FTP-MOI), le réseau communiste auquel appartenait Missak Manoukian, est entré dans le Panthéon, suivi d'Emmanuel Macron. D'abord écarté de la panthéonisation, Léon Landini y a finalement été convié par l'Elysée, seulement 24 heures avant la cérémonie.

EMMANUEL MACRON PASSE EN REVUE LES TROUPES

Alors que la cérémonie va débuter d'une minute à l'autre, le président de la République passe en revue les troupes au son de la Marseillaise. Il s'est incliné devant musique de la Garde Républicaine avant de passer en revue le 3ème régiment d'artillerie de marine, la Compagnie d'honneur de la marine et la base aérienne 110 de Creil. Ces honneurs militaires marquent le caractère combattant des figures panthéonisées ce soir.

ARRIVÉE D'EMMANUEL MACRON

Le président de la République est arrivé sur la place du Panthéon, à quelques minutes du début de la cérémonie. Accompagné de Brigitte Macron, il va saluer les représentants des Armées avant que la musique de la garde républicaine ne retentisse. 

TÉMOIGNAGES

Dans la foule de personnes rassemblées, notre journaliste a croisé Nadia et Dana, venues exprès de Vaulx-en-Velin, dans la banlieue lyonnaise. Car pour Dana, "l'histoire de Missak fait écho à nos histoires", explique-t-elle au micro de LCI. "Peu importe nos origines, notre amour pour la France fait qu'on est tous résistants face à la montée des extrêmes." Nadia, qui encadre ce groupe de jeunes, relève à quel point la panthéonisation d'une personne "vraiment étrangère, qui n'a jamais été naturalisée", est importante aux yeux de ces jeunes "qui se battent pour la France, pour défendre ses valeurs".

L'ARMÉNIE SALUE UNE ENTRÉE "HISTORIQUE"

Lors d'une déclaration conjointe avec Emmanuel Macron, le Premier ministre arménien a salué l'entrée "historique" de Missak Manouchian au Panthéon. Pour Nikol Pachinian, elle démontre "la profondeur des relations" entre Paris et Erevan.

ARCHIVES

Ce soir, Patrick Bruel lira la lettre de Missak Manouchian à son épouse, Mélinée. Dans l'attente de cette lecture, découvrez ce texte déchirant, entré dans la légende. ↓

ÉDITION SPÉCIALE SUR LCI ET DIRECT SUR TF1INFO

Il est 18h. Suivez dans ce direct et sur LCI la cérémonie d'entrée au Panthéon de Missak Manouchian, de son épouse et de ses compagnons d'armes.

LA FOULE SE PRÉPARE

À trente minutes du début de la cérémonie, la foule se rassemble devant le Panthéon, sous une pluie battante.

La foule commence à se rassembler avant la panthéonisation des époux Manouchian, à Paris, le 21 février 2024
La foule commence à se rassembler avant la panthéonisation des époux Manouchian, à Paris, le 21 février 2024 - Ludovic MARIN / AFP

HOMMAGE DU PCF

Dans un court hommage à Mélinée et Missak Manouchian devant l’immeuble parisien où les époux habitaient jusqu'à l'arrestation du poète résistant le 16 novembre 1943, le secrétaire national du PCF s'est écrié "Nous sommes là, mon cher Missak !". Une référence au texte poète résistant, qui écrivait dans son ultime lettre à son épouse: "Je suis sûr que le peuple français et tous les combattants de la Liberté sauront honorer notre mémoire dignement".

HOMMAGE DE LA CGT ET DU PCF

Quelques heures avant l'entrée au Panthéon des époux Manouchian, le Parti communiste français et la CGT leur ont rendu hommage devant leur immeuble parisien. Quelques centaines de personnes se sont rassemblées dans l'après-midi, sous une pluie battante, devant la plaque au nom des époux Manouchian, inaugurée en 2009. Cette cérémonie visait à honorer la mémoire des Manouchian ainsi que des résistants étrangers des Francs-tireurs et partisans - Main d'œuvre immigrée (FTP-MOI), un réseau communiste.

ARCHIVE

En février 1984, une équipe de TF1 avait proposé à Mélinée Manouchian de réécouter la lettre d'adieux écrite par son défunt mari et lue par l'acteur Michel Bouquet. À cette occasion, elle livrait un message poignant. Une vidéo à (re)découvrir.  ↓ 

LE PROGRAMME

Ce soir, le poète apatride Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d'armes entreront au Panthéon. Voici le programme : 

  • À 18H30, début de la cérémonie. Les cercueils de Missak Manouchian et de son épouse Mélinée, résistante comme lui,  vont remonter quelques centaines de mètres jusqu'au Panthéon, portés par des soldats de la Légion étrangère. Sur le chemin, la chanson "Ils sont tombés" de Charles Aznavour accompagnera la dépouille du résistant.
  • La cérémonie, qui doit durer une heure et demie, comprendra de nombreux flash-back en images et chansons sur la vie de Missak. Le chanteur Patrick Bruel lira sa dernière lettre à sa bien-aimée et le groupe de rock Feu ! Chatterton interprétera  "L'Affiche rouge" de Léo Ferré, qui fit entrer le résistant dans la légende.
  • A 19H45, après un spectacle de son et lumière, le cercueil franchira les portes du mausolée. Emmanuel Macron prononcera alors un discours pour marquer "l’ultime reconnaissance de la République à la résistance communiste et étrangère".

Un événement à suivre en direct, dès 18H, sur LCI.

ENTRETIEN

80 ans après son exécution par les nazis, Missak Manouchian entre au Panthéon ce mercredi 21 février. Il devient le premier résistant étranger et communiste à recevoir cet honneur. De fait, à travers lui, la France célèbre la mémoire de plusieurs milliers de personnes qui ont œuvré dans l'ombre pendant la Seconde Guerre mondiale, développe pour TF1info l'historien Denis Peschanski.

PORTRAIT

Missak Manouchian intègre le Panthéon ce mercredi 21 février. Il est accompagné de sa femme Mélinée, avec qui il partage un passé tourmenté et un engagement dans la résistance au cours de la Seconde Guerre mondiale.

AVANT LA PANTHÉONISATION

Au Mont-Valérien mardi soir, une veillée d'âmes pour le résistant et les siens

Manouchian au Panthéon : au Mont-Valérien mardi soir, une veillée d'âmes pour le résistant et les siensSource : TF1 Info

PANTHÉONISATION

Missak et Mélinée Manouchian feront leur entrée au Panthéon ce mercredi soir.

Apatrides et survivants du génocide arménien, ils s'étaient engagés dans la résistance française. Les membres de "l'Affiche rouge", des étrangers habités par une haute idée de la France et fusillés pas les Nazis en 1944, seront aussi honorés lors de la cérémonie.

Aux résistants étrangers, la France reconnaissante : le poète apatride Missak Manouchian et 23 de ses compagnons d'armes entrent mercredi au Panthéon, 80 ans après leur mort, reconnaissance ultime pour ces combattants de l'ombre longtemps oubliés. "Juifs, Hongrois, Polonais, Arméniens, communistes, ils ont donné leur vie pour notre pays", a salué le président Emmanuel Macron. 

Avec eux, c'est toute la "résistance communiste et étrangère" qui entre dans le temple des grandes figures de la Nation, rejoignant ainsi Jean Moulin et la résistance gaulliste, honorés dès les années 60. Le chef de l'État signe là sa quatrième panthéonisation après celles de l'écrivain Maurice Genevoix, de Simone Veil et de la star du music-hall Joséphine Baker. Il a aussi annoncé celle de Robert Badinter, mort le 9 février.

Missak Manouchian, d'origine arménienne, et ses camarades ont été fusillés pour 23 d'entre eux le 21 février 1944 au Mont-Valérien, près de Paris. Ils entrent au Panthéon (dont la devise "Aux grands hommes, la Patrie reconnaissante" orne le fronton) 80 ans après, jour pour jour. À 18h30, les cercueils de Missak Manouchian et de son épouse Mélinée, résistante comme lui et qui lui survécut jusqu'en 1989, vont remonter quelques centaines de mètres jusqu'au Panthéon, portés par des soldats de la Légion étrangère, qui ont aussi fait le choix de la France.

Si le couple reste uni dans la mort - ils reposaient tous deux au cimetière parisien d'Ivry - Mélinée n'est pas elle-même "panthéonisée". Les autres camarades de Manouchian entrent au Panthéon de façon symbolique, avec l'inscription de leur nom sur une plaque.  Comme pour l'entrée de Joséphine Baker en 2021, la cérémonie, qui va durer une heure et demie, comprendra de nombreux flash-backs en images et chansons sur la vie de Missak Manouchian.  

Le chanteur Patrick Bruel lira la dernière lettre du résistant à sa bien-aimée et le groupe de rock Feu ! Chatterton entonnera "L'Affiche rouge" de Léo Ferré, qui fit entrer le résistant dans la légende.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info