14 Juillet : le défilé et l'interview du Président de la République

14-Juillet : revivez le défilé militaire à l'occasion de la fête nationale

La rédaction de TF1info
Publié le 14 juillet 2022 à 6h30
JT Perso

Source : TF1 Info

Les festivités du 14-Juillet ont pris fin.
Retrouvez l'intégralité du défilé militaire.
Retrouvez toutes les images et les dernières infos en direct.

Un défilé traditionnel dans un contexte singulier. L'Ukraine était dans toutes les têtes, ce jeudi, lors de la parade militaire du 14-Juillet sur les Champs-Élysées. "Le défilé est marqué par le contexte stratégique et en tient compte", selon les explications de l'Élysée, en mettant à l'honneur les pays d'Europe de l'Est et les troupes françaises qui y sont déployées dans le cadre de l'Otan. 

Le défilé à pied a été ouvert par les drapeaux de neuf pays étrangers invités, pour la plupart voisins de la Russie ou de l'Ukraine. Des troupes françaises récemment déployées sur le flanc est de l'Europe leur ont emboîté le pas. Au total, quelque 6300 personnes ont défilé, dont près de 5000 à pied. Le spectacle a mobilisé 64 avions, un drone, 25 hélicoptères, 200 chevaux et 181 véhicules motorisés.

Lire aussi

Parmi les séquences fortes, Anne-Claire Coudray a effectué un saut en parachute à plus de 2000 mètres d'altitude en tandem avec les ambassadeurs parachutistes de l'Armée de l'Air et de l'Espace. De son côté, Gilles Bouleau était à bord d'un hélicoptère pour un survol de Paris. Il participait à un exercice d'entraînement avec des membres de la Sécurité civile militaire, dans une nacelle suspendue à un hélicoptère, à 300 mètres du sol.

À la suite du défilé militaire, Emmanuel Macron a accordé une interview à Anne-Claire Coudray et Caroline Roux sur TF1. Un événement politique qui était attendu alors que le chef de l'État, qui ne s'était prêté qu'une seule fois à cet exercice depuis son arrivée à l'Élysée, cherche à reprendre la main sur un début de quinquennat difficile.

Ce direct est à présent terminé. Merci de l'avoir suivi.

SURVOLE LA MER DE GLACE AVEC LES CHASSEURS ALPINS


Le grand reporter de TF1 s'est essayé, ce jeudi, à l'entraînement du commando Montagne, en Haute-Savoie. Ce groupe, composé d'une dizaine d'hommes, expérimente des modes d'action nouveaux pour agir sur le terrain.

LES FORCES SPÉCIALES PRENNENT D'ASSAUT UNE BASE ENNEMIE


Après l’assaut des Rafale, suivi du tir de la frégate d’Aquitaine et de son canon de 76 mm, c’est au tour des hélicoptères d’entrer en jeu. Aux côtés des militaires, Denis Brogniart, Garance Pardigon et Thomas Misrachi nous racontent le dénouement de l’opération "Atlantique".

LES TEMPS FORTS DU DÉFILÉ EN IMAGES


Le traditionnel défilé militaire du 14-Juillet s'est déroulé aujourd'hui sur les Champs-Élysées. Parade aérienne, chants, innovations techniques et références à la guerre en Ukraine : retour sur les moments-clé.

Sujets de société
VIDÉO - 14-Juillet : les temps forts du défilé en images

VIDÉO - 14-Juillet : les temps forts du défilé en images

LE COVID-19


Enfin, sur le Covid-19, le "pic de la 7e vague est en train d’être passé" mais "on prépare la rentrée, parce qu'on a appris, tous, de l'expérience" de ces dernières années de pandémie. 

LE CAP DE CE SECOND QUINQUENNAT


"On doit rendre la France la plus indépendante, deuxièmement, gagner la bataille du climat et troisièmement, favoriser l'égalité des chances. Je ferais tout pour que nous restions le long de ce cap", liste Emmanuel Macron. Et d'ajouter : "Notre démocratie sera vivante, avec plus de compromis, mais aussi avec les élus locaux, par des conventions citoyennes, avec des référendums."

CONSEIL NATIONAL DE LA REFONDATION


Par ailleurs, Emmanuel Macron veut lancer son Conseil national de la refondation "dès la fin de l'été".

UN DOUTE SUR L'ASSEMBLÉE NATIONALE ?


Peur de voir ses projets retoqués dans cette nouvelle Assemblée nationale ? "Non, je crois à la responsabilité des autorités politiques", assure le président français. Hier soir, "c'est ce qu'on appelle ça un coup de chaud nocturne", explique-t-il, en référence à l'adoption complète de son projet sanitaire par les LR, les LFI et le RN. Pour lui, les Républicains "auront du mal à expliquer, devant leurs électeurs, ce qu’ils ont fait."


Mais "si les choses avaient changé, je n'aurais pas pu confirmer la Première ministre Elisabeth Borne", poursuit-il.  Toutefois, "peut-être qu'à certains moments, j'irai devant les Français, je soumettrai des projets à leur choix", annonce-t-il.

TRAVAILLER PLUS LONGTEMPS


"On aura une discussion stratégique et sociale avec les partenaires sociaux", indique Emmanuel Macron, qui refuse de baisser la barre des 65 ans de départ à la retraite. On tiendra évidemment compte des carrières longues et des métiers difficiles, mais il faut qu'on travaille plus longtemps et on doit faire cette réforme" pour "passer en dessous de la barre des 5 % du chômage".

LA DETTE FRANÇAISE


Emmanuel Macron rappelle qu'il n'augmentera pas les impôts. Et la dette ? "Nous l'avons augmentée pendant la période Covid, comme tous les pays européens." Maintenant, "on doit revenir au sérieux budgétaire. On ne doit pas augmenter la dette. J'ai pris l'engagement de commencer d'ailleurs à la rembourser dès 2026."

LA POLITIQUE DU "EN MÊME TEMPS"


"Notre pays doit faire le goût de l'ambition et celui de la justice", continue le Président, rappelant sa politique du "en même temps". "Quand j'entends les cris d'orfèvres sur les VTC. Ces personnes se fichent totalement si des jeunes dans des quartiers difficiles arrivent à avoir un travail."

LE DOSSIER "UBER FILES"


Interrogé sur "Uber files", Emmanuel Macron assume son geste. "Je défendais totalement cette ouverture du marché et je le redéfendrai demain (...) Je n'ai pas un tempérament sous influence et d'ailleurs, aucun élément ne l'a montré", ajoute-t-il, soulignant qu'à l'époque, le sommet de l'État était au courant. "On a ouvert ainsi des milliers d'emplois et des solutions. Et la France, après, a porté des textes de loi pour réguler ces plateformes."


"Je vais vous dire que je regrette ? Jamais", plante-t-il.

LA RÉFORME DU TRAVAIL


"J'ai déjà dit que les Français devaient traverser la rue pour trouver du travail, et je ne retire pas du tout cette phrase (...) Si on veut le progrès social, la transition énergétique, c'est le travail !", appuie Emmanuel Macron.


Dans son viseur, le gouvernement doit renforcer l'apprentissage, les filières professionnelles, miser sur le travail des séniors et "apporter des réponses très concrètes" aux Français, bloqués au chômage par le fait de ne pas avoir son permis, un logement, de transports en commun. Au retour de l’été, "il faudra un texte de loi sur la réforme du travail", annonce Emmanuel Macron.

LE POUVOIR D'ACHAT


Sur le pouvoir d'achat, "on va aller vers des mécanismes qui vont cibler ceux qui en ont le plus besoin", assure Emmanuel Macron. Et pour cause, continue-t-il, l'État ne pourra pas gérer "toutes les conséquences de la crise pour tout le monde". Pour le président de la République, "la meilleure réponse au pouvoir d'achat, c'est le travail et les salaires".

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE


"On va planifier la transition énergétique sur les prochaines années et mettre beaucoup plus d'argent", poursuit le président. "Je veux qu'on utilise l'argent public pour rénover les hébergements, ou acheter des véhicules hybrides."

LE BOUCLIER TARIFAIRE, LE PRIX DE L'ÉLECTRICITÉ


"Il faudra poursuivre le bouclier tarifaire jusqu'à la fin d'année", soupèse le président de la République. Mais est-ce qu'on pourra prendre la totalité des hausses ? "Non", répond Emmanuel Macron. "Le contribuable paye à la place des consommateurs, donc à un moment donné, ces choix seront réévalués." Quid de l'électricité ? "On va réformer le marché européen. Aujourd'hui, nous achetons notre électricité chez nos voisins, mais nous allons demander à ce que les prix soient baissés pour que, progressivement, nous partageons la charge."

LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE


"Le dérèglement climatique est déjà là, et on doit se protéger", plaide Emmanuel Macron. Mais il faut "accélérer la réponse", reconnaît-il. "On va voter une loi d'urgence, dès cet été, pour réduire les délais : on doit aller beaucoup plus vite pour produire de l'éolien offshore, mais aussi des éléments pour nous passer des pompes à chaleur ou de la géothermie", poursuit-il.


De l'autre, sur les quatre centrales en France, deux ont été fermées. "On va passer à une, puis à zéro. Mais on est des bons élèves sur ce sujet", assure-t-il, comparant l'Hexagone à l'Allemagne. Reste que l'énergie nucléaire est une "solution durable". 

UN PLAN DE SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE


"Il faut faire attention collectivement", appuie Emmanuel Macron, citant l'éclairage le soir. "On va demander à ce que nos compatriotes s'engagent avec un plan de délestage et oui, on va avoir un plan de sobriété", indique le président, pour les "administrations" et  les "entreprises". "Déjà, on consomme un peu moins que l'année dernière", note le président, soulignant par ailleurs l'urgence climatique.

LA QUESTION DU GAZ RUSSE 


"Nous sommes dans ce qu'on appelle une guerre hybride. Moscou utilise l'alimentation comme une arme de guerre. Il faudra peut-être se passer d'une totalité d'un gaz russe. C'est un scénario très dur et il faut qu'on s'y prépare", prévient Emmanuel Macron.

STOPPER LA GUERRE, SANS FAIRE LA GUERRE


"Il faut nous préparer à ce que la guerre en Ukraine dure. L'été, le début de l'automne seront très durs", prévient Emmanuel Macron qui assure qu'il aidera toujours Kiev. "Nous voulons stopper cette guerre sans nous impliquer dans cette guerre : nous ne voulons pas d'une guerre mondiale." Donc le plus utile reste, selon le chef de l'État, d'aider militairement l'Ukraine et de mener des sanctions contre la Russie. 

RÉINVESTIR DANS L'ARMÉE


Pour l'avenir de l'armée, "nous avons besoin de réinvestir, continuer d'embaucher et d'avoir des factions encore plus fortes. Ceux qui nous ont dit qu'il n'y aurait plus de guerre de haute intensité se sont trompés", poursuit-il. "Donc oui, il faut intensifier l'effort, il faut continuer jusqu'à 2030." Dans quels domaines ? Contre le cyberterrorisme et le terrorisme, sur le domaine maritime et l'espace, liste Emmanuel Macron. "Il faut continuer à investir dans les meilleures technologies. Car on peut faire la guerre physiquement, si nous sommes simples sur le plan cyber : nos hôpitaux ou encore nos institutions peuvent être attaquées."

LA PREMIÈRE ARMÉE D'EUROPE


"Nous avons la première armée d'Europe", assure le chef de l'État. Et d'ajouter : "Le défilé d'aujourd'hui a été ouvert par des chasseurs alpins qui se sont projetés quelques jours en Roumanie pour défendre notre flanc est. Nous avons une armée forte, dotée d'une armée nucléaire." Preuve de cette force, "nous avons réinvesti : 26 milliards d'euros et nous allons en faire davantage", appuie le président de la République.

EMMANUEL MACRON


Emmanuel Macron commence son entretien avec Anne-Claire Coudray et Caroline Roux.

FIN DE L'OPÉRATION ATLANTIQUE


🎥 L'opération "Atlantique" se clôt sur TF1-LCI. On retrouve Denis Brogniart, Garance Pardigon et Thomas Misrachi pour la fin de la mission à Biscarrosse, dans les Landes.

Phase finale opération "Atlantique"Source : TF1 Info
JT Perso

LES FLAMMES


🎥 Revivez le nouvel exercice du centre des Sapeurs-pompiers de Paris pour TF1 : un caisson en proie aux flammes.

Exercice incendie, Christophe BeaugrandSource : TF1 Info
JT Perso

SAUT EN PARAPENTE


⛰️ De son côté, François-Xavier Ménage est en immersion avec les Chasseurs Alpins du groupe militaire de Haute Montagne, et saute en parapente. Un saut de plus de 3800 m d'altitude. Retrouvez les images vertigineuses 👇

ENTRETIEN D'EMMANUEL MACRON


Après le défilé militaire, Emmanuel Macron va renouer avec la tradition du 14-Juillet. Le chef de l'État sera interrogé par Anne-Claire Coudray et Caroline Roux à partir de 13 h 10. L'entretien sera diffusé en direct sur TF1 et LCI.

L'ASSAUT FINAL


🎥 L'opération "Atlantique" se poursuit sur TF1-LCI.  Et c'est le moment de l'assaut final. A bord de l'hélicoptère Caracal, Denis Brogniart, accompagné des forces spéciales, se lancent à l'attaque de la base ennemie. Mais ces derniers font face à un imprévu : ils doivent sécuriser et emmener un soldat, blessé gravement.

Phase finale opération "Atlantique"Source : TF1 Info
JT Perso

CANDICE PARISE 


Ce jeudi, la chanteuse Candice Parise a interprété une chanson spécialement composée pour la Fête nationale, intitulée "France". Elle a également entonné la Marseillaise. L'artiste, originaire d'Île-de-France, a été révélée par l’émission "The Voice" sur TF1, en 2017.

SALUT


Emmanuel Macron prend le temps de saluer les athlètes, médaillés des Jeux Olympiques et Paralympiques, présents place de la Concorde. 

MARSEILLAISE


La Marseille résonne place de la Concorde, pour conclure la cérémonie. 


Des médaillés des Jeux olympiques et paralympiques se trouvent sur place. Beaucoup sont émus aux larmes.

ANIMATION FINALE


L'animation finale débute. Elle met à l'honneur l’excellence académique et sportive. 


La chanteuse Candice Parise interprète un Medley - pièce musicale regroupant des extraits de différents morceaux -, ponctué de références aux hommages majeurs de l’année 2021. Elle y fait notamment des clins d'œil à la résistante Joséphine Baker, au dernier compagnon de la Libération Hubert Germain, ainsi qu’à l’acteur Jean-Paul Belmondo.

GARDE RÉPUBLICAINE


Le régiment de cavalerie de la Garde Républicaine est la dernière unité à descendre les Champs-Élysées. 

SAPEURS-POMPIERS


Les véhicules des sapeurs-pompiers de Paris descendent les Champs-Élysées. 

SERVAL 


🎥 Découvrez le véhicule Serval - qui défile pour la première fois lors d'un 14 juillet - avec le Lieutenant-Colonel Arsène, officier du programme Serval de l'armée de terre.

présentation du Serval, qui défile pour la première fois lors d'un 14 juilletSource : TF1 Info
JT Perso

RÉGIMENT D'ARTILLERIE


Créé par Louis XIV en 1671, le 1er régiment d’artillerie est le plus ancien des régiments d’artillerie. Napoléon Bonaparte y a servi comme jeune lieutenant. 


Cette unité a participé à toutes les batailles de la Révolution et du 1er Empire, s'illustrant notamment à Valmy, Austerlitz, Iéna, Friedland et la Moskowa. 


Durant la guerre de 14-18, le régiment a obtenu treize citations collectives dont cinq à l’ordre de l’armée. Il a également reçu la Croix de guerre 1939-1945.

HÉLICOPTÈRES DRAGONS


Les hélicoptères Dragon passent dans le ciel parisien. Les 35 appareils de la sécurité civile ont effectué 18.577 interventions en 2021. Ils réalisent des opérations de recherche, de secours et de sauvetage ainsi que des missions d’évacuation médicale et sanitaire. Ils participent également à la lutte contre les feux de forêt en guidant les avions bombardiers d’eau et en transportant les personnels d’intervention. 

DÉFILÉ MOTORISÉ


Le défilé motorisé prend place désormais. 

ALOUETTE III


Présent dans le ciel parisien ce jeudi, l’hélicoptère Alouette III tire sa révérence. Les derniers modèles quitteront le service en décembre prochain après plus de soixante ans de bons et loyaux services. Cet appareil s’est notamment illustré dans le domaine de la lutte anti-sous-marine.

CARACAL AIR 


L’hélicoptère Caracal Air est le seul hélicoptère employé par la France qui peut être ravitaillé en vol. Il dispose ainsi d’un rayon d’action supérieur pour mener ses missions.

DÉFILÉ DES HÉLICOPTÈRES 


C'est parti pour le défilé des hélicoptères ! 

RYTHME DE DÉFILÉ 


Les légionnaires de la Légion étrangère, appelés aussi les Képis blancs, défilent plus lentement que les autres troupes sur les Champs-Élysées. Cette cadence bien spécifique est fidèle à l'histoire de la Légion. On vous explique.

 LÉGION ÉTRANGÈRE


Place à la légion étrangère désormais, seul corps de l'armée française qui permet aux étrangers de la rejoindre. À commencer par les pionniers du 1er régiment étranger. Les pionniers illustrent la tradition du soldat-bâtisseur. Ils regroupent par conséquent tous les corps de métier du bâtiment. Néanmoins, ils sont avant tout des combattants de l’arme du génie. À ce titre, ils ouvrent et sécurisent le passage des unités sur les théâtres d'opération.

RELATION AVEC LES ALLIES 


"La guerre a ressurgi sur notre continent. Nous nous sommes adaptés. En mer, notamment en Méditerranée orientale, dans les airs, notamment dans les pays baltes, et sur terre en Roumanie et en Estonie", a mis en avant Emmanuel Macron, sur Twitter. "Nos armées sont réactives, exemplaires et reconnues par nos Alliés", ajoute-t-il.

BRIGADE DE SAPEURS-POMPIERS DE PARIS


Au tour de la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris de défiler. Avec plus de 8500 soldats du feu, la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) est le plus grand corps de sapeurs-pompiers d’Europe et le troisième dans le monde, après ceux de Tokyo et New-York. 


Pour rappel, la BSPP, créée en 1811 par Napoléon, a un statut de militaire. 

TROUPES DE MARINE 


Les troupes de marine descendent désormais les Champs-Élysées. Composante de l'armée de terre, elles fêtent leurs 400 ans cette année. Lors de sa création, en 1622, ce corps avait pour mission de tenir garnison à bord des vaisseaux et de protéger les ports et postes outre-mer.

INFANTERIE


C'est désormais le 1er régiment d’infanterie de la garde républicaine qui s'avance. L'escadron motocycliste de la Garde républicaine fête ses 70 ans cette année. Les femmes et hommes qui en font partie sont chargés de l’escorte présidentielle. Ils sont également sollicités pour les convois classés sensibles, notamment les escortes protocolaires des chefs d'états étrangers en visite en France. Enfin, détail d’actualité, ils sont employés afin de sécuriser les courses cyclistes organisées par l’UCI sur le sol français, comme le Tour de France.


Dans la foulée, le 2ème régiment d'infanterie de la garde républicaine, qui assure lui la protection du Parlement, fait son apparition. 

ÉCOLE SAINT-CYR


Ce sont maintenant les élèves de l'école spéciale militaire de Saint-Cyr qui défilent. Particularité, les officiers élèves de l’ESM portent le casoar. Ce dernier est le nom donné à la coiffe, un plumet constitué de 150 plumes de coq dont 120 blanches et 30 rouges. 


Cet équipement est porté depuis le 24 août 1855. À cette date, l’empereur Napoléon III aurait imposé aux Saint-Cyriens le port d’un plumet aux couleurs de la maison royale d’Angleterre à l’occasion de la venue de la reine Victoria.

ÉCOLES MILITAIRES


Les écoles militaires font, à leur tour, leur apparition, à commencer par Polytechnique. 

DÉFILÉ DES TROUPES A PIED 


Le défilé des troupes à pied débute. Ce sont les soldats des nations étrangères invitées - la Bulgarie, l’Estonie, la Lituanie, la Hongrie, la Lettonie, la Pologne, la République tchèque, la Roumanie et la Slovaquie - qui ouvrent le bal. Il s'agit d'un symbole particulièrement fort dans un contexte de guerre en Ukraine. 


"En permettant à ce carré d’ouvrir le défilé du 14 juillet 2022, la France démontre son soutien envers ces pays, membres de l’UE et de l’OTAN. Elle confirme également son statut d’allié et de partenaire fiable, crédible et solidaire", indique l'Élysée. 


Dans la foulée, ce sont les troupes françaises engagées dans l'Est de l'Europe, dans le cadre de l'Otan, qui descendent les Champs-Élysées. 

DRONE REAPER


Pour la première fois de l'histoire, le drone Reaper survole le ciel parisien lors d'un 14 juillet. 

FORCE DE DISSUASION NUCLÉAIRE


Au tour de la force de dissuasion nucléaire de faire un passage dans le ciel parisien.


Depuis 1964, les Forces aériennes stratégiques (FAS) assurent sans interruption  la permanence de la dissuasion nucléaire française. Celle-ci vise à préserver les intérêts vitaux du pays de toute agression d’une puissance adverse en lui faisant redouter des pertes bien plus importantes que les gains escomptés.

DÉFILÉ DES AVIONS 


C'est maintenant le défilé des avions qui débute au-dessus du ciel de Paris. Les Alphajet de la Patrouille de France font leur apparition, avec leurs célèbres fumigènes tricolores. Le rugbyman Antoine Dupont est à bord de l'un des appareils. 


Créée en 1953, la patrouille de France a pour mission d’incarner le savoir-faire de l’armée de l’Air et de l’Espace, et plus largement, du ministère des Armées. Composée de pilotes, mécaniciens et personnel administratif, elle vole, depuis 39 ans, dans des Alphajet. 

ANIMATION INITIALE


Place désormais au défilé. La Marine nationale ouvre le défilé avec deux formations musicales. Parmi elles, le Bagad de Lann-Bihoué, qui fête cette année ses 70 ans d'existence. Il s'agit d'un ensemble traditionnel de musique bretonne de la marine nationale française. Son rôle est de faire rayonner la France lors de cérémonies officielles. 


À noter que c’est le seul bagad militaire français. 


Ce 14 juillet, la formation est représentée par 35 musiciens sous la direction du Penn-Sonneur Maëleg. 


Aux côtés des équipages de la flotte, il interprète successivement "Azerty", "Méditerranée", le "Titre traditionnel" puis la "Marche Vannetaise". Pour terminer, c'est la "Marche des mousses" qui sera jouée. 

GARDE RÉPUBLICAINE 


Le Président de la République passe en revue le détachement d’honneur de la Garde républicaine. La "Marche de la garde consulaire à Marengo" résonne. Cette hymne a été nommé ainsi en référence à la bataille de Marengo (1800). Il a d'ailleurs été probablement composé et joué la première fois lors de cette bataille. 


Pour rappel, cette victoire française, lors du consulat, a abouti à l'occupation française de la Lombardie et renforcé le pouvoir de Napoléon en France. Cette musique a, par la suite, été largement utilisé sous l’empire, parfois même à la place de la Marseillaise. 

MARSEILLAISE 


La Marseillaise résonne Place de la Concorde désormais. 

PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE


Emmanuel Macron achève la revue des troupes et arrive Place de la Concorde. Il y est notamment accueilli par la Première ministre, Elisabeth Borne, et le ministre des Armées, Sébastien Lecornu. 

TROUPES ORIENTALES


Emmanuel Macron salue actuellement les soldats des neufs pays d'Europe de l'Est invités pour ce 14 juillet. Ces détachements issus de Bulgarie, Estonie, Lituanie, Hongrie, Lettonie, Pologne, République Tchèque, Roumanie et Slovaquie, seront parmi les premiers à défiler dans quelques minutes. 

REVUE DES TROUPES


Emmanuel Macron descend les Champs-Élysées dans un véhicule militaire pour passer en revue les troupes. Le chef de l'État et le général Thierry Burkhard - chef d’état-major des armées (CEMA) - sont encadrés par la Garde Républicaine. 

DÉFILÉ MILITAIRE 


Il faut remonter plus d'un siècle en arrière pour trouver trace de la première parade militaire du 14-Juillet, mais beaucoup moins loin pour la voir se dérouler sur la célèbre avenue parisienne. On rembobine.

EMMANUEL MACRON 


Emmanuel Macron est arrivé Place de l'Étoile. Il y est accueilli par le général d’armée, Thierry Burkhard - chef d’état-major des armées (CEMA) - et par le général de corps d’armée, Christophe Abad - Gouverneur militaire de Paris (GMP). 


Ils montent à bord d'un véhicule pour passer les troupes en revue, sur les Champs-Élysées. 

RÉACTION D'ELISABETH BORNE


En marge du défilé du 14 juillet, Elisabeth Borne a pris la parole. Ces célébrations "me rappellent un souvenir très fort puisque j'ai défilé en tant que polytechnicienne en 1983. C'était une immense fierté. Il y avait toute famille qui me regardait défiler". L'école Polytechnique "a eu un rôle très important pour moi, elle m'a permis de m'en sortir. Elle m'a formé, m'a donné mon autonomie financière et l'envie de servir mon pays", ajoute la Première ministre. 

Elisabeth Borne prend la parole en marge du 14 juilletSource : TF1 Info
JT Perso

PRÉSIDENT 


Le président de la République, Emmanuel Macron, a quitté l'Élysée, direction Place de l'Étoile. 

OPÉRATION ATLANTIQUE


🎥 L'opération "Altantique" se poursuit sur TF1-LCI. Denis Brogniart et des soldats des commandos parachutistes sont camouflés à quelques centaines de mètres de la base ennemie. 


En parallèle, Garance Pardigon, qui a été parachutée derrière les lignes ennemies, récolte des informations sur la base, via l'envoi d'un drone. Dans la foulée, les militaires demandent une frappe aérienne pour neutraliser les armes adverses. De même, la marine apporte son appui, via une frappe de canon de la frégate Aquitaine. 

Thomas Misrachi et Denis Brogniart au coeur de l'opération AtlantiqueSource : TF1 Info
JT Perso

DÉCOLLAGE DE LA PATROUILLE DE FRANCE


Les Alphajets de la Patrouille de France décollent de la base aérienne 107, à Vélizy-Villacoublay. Dans quelques minutes, les appareils défileront dans le ciel parisien, avec leurs fumigènes caractéristiques. 

DISPOSITIF DE SÉCURITÉ 


Près de 12.000 policiers, gendarmes, et pompiers ont été déployés pour les deux journées et soirées des 13 et 14 juillet dans la capitale. Sur l'ensemble du territoire, ce nombre s'élève à 125.000. D'importantes restrictions de circulation ont été mises en place aux abords des Champs-Élysées et du Champ-de-Mars.

LÉGION ÉTRANGÈRE


Comme chaque année, pour le 14 juillet, la Légion étrangère va défiler sur les Champs-Élysées.

FEUX D'ARTIFICE


"Ce qui est responsable, c'est d'annuler" les feux d'artifices, a déclaré jeudi à FranceInfo Grégory Allione, président des sapeurs-pompiers de France. Il est important de "prendre en compte que nous sommes dans une période de sécheresse et de canicule où tout le monde est sollicité, les pompiers comme les comités communaux feux de forêt, qui sont des bénévoles qui nous accompagnent, les forestiers sapeurs, les forces de l'ordre aussi", ajoute-t-il. "Toute une chaîne de la protection et de la sécurité est mobilisée. Peut-être est-il inutile de les mobiliser encore plus", insiste-t-il. 

SAUT EN PARACHUTE


🎥 L'Opération "Atlantique" se poursuit. La journaliste de TF1-LCI, Garance Pardigon a effectué un saut en chute libre, aux côtés des commandos parachutistes de l'Armée de l'air. 

Garance Pardigon saut en parachuteSource : TF1 Info
JT Perso

CÉLÉBRATIONS


La fête nationale commémore la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789.  Mais savez-vous que vous célébrez peut-être un autre événement ce jeudi ? Explications.

Traditions et patrimoine
Fête nationale : que célèbre-t-on réellement le 14 juillet ?

Fête nationale : que célèbre-t-on réellement le 14 juillet ?

EXERCICE INCENDIE


🎥 Revivez l'exercice de secours d'une personne lors d'un incendie, effectué plus tôt par les Sapeurs-pompiers de Paris pour TF1. 

Exercice incendie, Christophe BeaugrandSource : TF1 Info
JT Perso

DÉFILÉ 


📊 En tout, 6300 personnes vont défiler, à partir de 10h00, sur les Champs-Élysées lors de ce 14 juillet. 

ANTOINE DUPONT BIENTÔT DANS LES AIRS


Antoine Dupont a embarqué à bord d'un Alphajet de la Patrouille de France. Il va ainsi participer, depuis le ciel, au défilé du 14 juillet. 

OPÉRATION ATLANTIQUE


🎥 Revivez la seconde phase de l'opération "Atlantique". Après avoir progressé sous l'eau, Denis Brogniart et des nageurs de combat ont progressé vers une station radar ennemie fictive. Après avoir neutralisé les ennemis, les militaires ont placé des explosifs sur l'installation ciblée. 


L'équipe a ensuite été évacuée par voie des airs. 

Opération Atlantique avec Denis BrogniartSource : TF1 Info
JT Perso

EMPÊCHEMENT 


Initialement prévus dans ce défilé du 14 juillet, le Canadair, le Dash et le Beech de la sécurité civile ne pourront finalement pas y participer. Les appareils sont actuellement mobilisés en Gironde pour lutter contre les feux de forêt. 

PROGRAMME DU DÉFILÉ


📆 Le défilé militaire sera ouvert à 10h00 par l’arrivée du président de la République depuis l'avenue de Friedland. Il sera accueilli par le général d’armée Thierry Burkhard - chef d’état-major des armées (CEMA) - et par le général de corps d’armée Christophe Abad - Gouverneur militaire de Paris (GMP).


Dès 10h20, la nationale ouvrira le défilé avec deux formations musicales : le Bagad de Lann-Bihoué et la Musique des équipages de la flotte. 


Quelques minutes plus tard, à 10h34, le défilé aérien va débuter. 


Puis, à 10h43, le défilé des troupes à pied débutera. Il sera ouvert par neuf pays européens orientaux : l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne, la République Tchèque, la Slovaquie, la Hongrie, la Roumanie, la Bulgarie.


Viendront ensuite le défilé des hélicoptères (11h31), celui des troupes motorisées (11h35) et celui des troupes montées (11h45). 


L'animation finale, mettant en avant l’excellence académique et sportive, débutera à 11h49. 


Le départ du président de la République, qui doit clôturer ce défilé, est planifié à 12h03 très précisément. 

OPÉRATION ATLANTIQUE 


🎥 L'opération "Atlantique", à Biscarosse (Landes), a été lancée, avec notamment l'intervention des hélicoptères. Des commandos ont été largués dans l'eau, avec pour objectif de saboter un radar ennemi. 


▶️ Pour suivre l'ensemble de cet exercice mêlant des militaires de l'armée de terre, de l'armée de l'air et de la Marine, rendez-vous sur TF1 et LCI. 

Début de l'opération atlantique, hélicoptèresSource : TF1 Info
JT Perso

SPORTIFS INVITÉS 


Plusieurs sportifs sont invités pour ce 14-Juillet, à Paris. Parmi eux, des biathlètes - Fabien Claude, Simon Desthieux et Anaïs Bescond -, des fondeurs - Richard Jouve et Hugo Lapalus - ou encore des athlètes paralympiques - Nélia Barbosa (para-canoë), Raphaël Beaugillet (para-cyclisme) et Florent Marais (para-natation). La star du basket féminin, Sandrine Gruda, est également présente. 

MISSION SPÉCIALE 


Thomas Misrachi participe ce jeudi 14-Juillet à l'opération "Atlantique" de Biscarosse. Il s'est confié sur cette mission à la médiatrice de l'info de TF1 et LCI.

LA MÉDIATRICE VOUS RÉPOND
14-Juillet : Thomas Misrachi en mission spéciale pour TF1 et LCI

14-Juillet : Thomas Misrachi en mission spéciale pour TF1 et LCI

RUGBY 


Antoine Dupont, demi de mêlée star du XV de France, va embarquer à bord d'un Alphajet lors du défilé de la Patrouille de France au-dessus de Paris. "On a pu lever les appréhensions hier, avec un vol sur Alphajet qui s'est très bien passé. Aujourd'hui, je suis plus serein", plaisante le Toulousain. 

SAUT DANS LE VIDE


Des militaires ont effectué un saut dans le vide depuis l'arche de la Défense (110 mètres de haut). Le tout est filmé par François-Xavier Ménage qui a préalablement escaladé la structure aux côtés de ces mêmes militaires. 

SAUT EN PARACHUTE


🎥 Revivez, en images, l'impressionnant saut en parachute d'Anne-Claire Coudray au-dessus de Paris. 

EXERCICE DANS LES FLAMMES


Le journaliste de TF1-LCI, Christophe Beaugrand, participe à un exercice de secourisme dans un bâtiment en feu avec les sapeurs-pompiers de Paris. L'opération a lieu dans la toute nouvelle école de la BSPP, dans le Val-de-Marne. 

SERVAL 


🎥 Découvrez le véhicule Serval - qui va défiler pour la première fois lors d'un 14 juillet - avec le Lieutenant-Colonel Arsène, officier du programme Serval de l'armée de terre.

présentation du Serval, qui défile pour la première fois lors d'un 14 juilletSource : TF1 Info
JT Perso

ATTERRISSAGE


Anne-Claire Coudray vient d'atterrir sur la pelouse des Invalides après son saut en parachute. 

PARACHUTAGE 


C'est le moment pour Anne-Claire Coudray ! La journaliste de TF1 est parachutée au-dessus de Paris, aux côtés des hommes de l'armée de l'air et de l'espace. 


À ses côtés, certains parachutistes effectuent des figures, munis de fumigènes. 

DANS LES AIRS 


📸 L'armée de l'air a publié mercredi une photo pour saluer Emmanuel Macron après son passage,  peu avant la fête nationale. Le président de la République était "venu rendre hommage à la patrouille de France qui l’a invité à participer à un vol dans le cadre des préparations du 14 juillet", a expliqué l'Élysée au service politique de TF1-LCI. 

SECOURISME 


🎥 Revivez l'opération éclaire de secourisme à laquelle a participé Gilles Bouleau, plus tôt dans la matinée. Les forces de la sécurité civile ont simulé une intervention en cas d'inondation. 

14-juillet : Gilles Bouleau hélitreuillé par la sécurité civile.Source : TF1 Info
JT Perso

LÉGION D'HONNEUR 


La promotion du 14 juillet 2022 de la Légion d'honneur a été publiée jeudi au Journal officiel. Serge Klarsfeld, cofondateur de l'association des "Fils et Filles des Déportés Juifs de France" est élevé à la plus haute distinction, celle de grand-croix. Avocat et historien, il est aussi ambassadeur honoraire de l'Unesco pour l'enseignement de l'histoire de l'Holocauste. Son épouse, Beate Klarsfeld, de tous ses combats, y compris la traque des anciens nazis, est, elle, promue grand officier.


Par ailleurs, Line Renaud accède au rang de grand-croix, de même que Jean-Pierre Raffarin, ancien Premier ministre. 


Parmi les autres personnalités connues de cette promotion de 329 personnes, on retrouve l'immunologue Alain Fischer, président du conseil d'orientation de la stratégie vaccinale, fait grand officier. Le titre de commandeur revient également à Jean Castex, ancien Premier ministre, ainsi qu'à Roselyne Bachelot et Jean-Pierre Chevènement, anciens ministres. De leur côté, les anciens ministres Jean-Michel Blanquer, Françoise Parly et Jean-Yves Le Drian sont faits officier. 


Dans le domaine des sports, sont nommés chevalier Luis Fernandez, ancien footballeur international, Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France, ou encore Annick Hayraud, manageuse de l'équipe de France féminine de rugby à XV. Enfin, le pilote de moto Fabio Quartararo, pilote de moto champion du monde de vitesse, et le pilote automobile Sébastien Ogier, champion du monde de rallye, deviennent chevaliers à titre exceptionnel.

PARACHUTAGE


Les derniers préparatifs sont en cours sur la base aérienne de Villacoublay, en région parisienne, avant le parachutage d'Anne-Claire Coudray. Une opération à suivre à partir de 7h45 sur TF1 et LCI. 

EN DIRECT 


📺 Suivez l'ensemble des célébrations du 14 juillet en direct sur TF1 et LCI

"PARTAGER LA FLAMME" 


Le thème du 14 juillet de cette année est "partager la flamme". Il s'agit d'un "hommage marqué à la flamme de la Nation et à la Résistance", indique l'Élysée. "La transmission est au cœur de ce défilé qui rappelle au devoir de mémoire", ajoute l'exécutif. 


C’est aussi un écho à l’hommage rendu au dernier compagnon de la Libération, Hubert Germain, en novembre 2021. 


Par ailleurs, ce slogan renvoie aux Jeux Olympiques et Paralympiques d’été de Paris en 2024. 

DANS LES AIRS


Vendredi dernier, Emmanuel Macron a embarqué à bord d'un avion de la patrouille de France, qui passera plus tard dans la matinée au-dessus de Paris. Le président de la République était "venu rendre hommage à la patrouille de France qui l’a invité à participer à un vol dans le cadre des préparations du 14 juillet", a confié l'Élysée au service politique de TF1-LCI. 

DÉFILÉ SOUS LE SIGNE DE LA GUERRE


Le retour de la guerre aux portes de l'Europe donne un relief particulier au traditionnel défilé militaire prévu jeudi à Paris à l'occasion de la fête nationale du 14 juillet, qui mettra à l'honneur les pays du flanc Est de l'Otan et les troupes françaises qui y sont déployées.


Emmanuel Macron présidera dans la matinée le défilé sur la prestigieuse avenue des Champs Elysées avant de donner à 13h10 sur France 2 et TF1 sa première interview télévisée depuis sa réélection à la tête de l'Etat en avril, dans un contexte politique intérieur complexe après le revers de sa coalition aux législatives de juin qui l'a privé d'une majorité absolue à l'Assemblée nationale.

Bonjour et bienvenue dans ce direct consacré au 14-Juillet. Suivez ici le défilé et l'interview d'Emmanuel Macron pour la fête nationale.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info