EN DIRECT - Crue de la Seine : le RER C dans Paris restera fermé au moins jusqu'au 10 février

Publié le 2 février 2018 à 13h14, mis à jour le 2 février 2018 à 13h21

Source : JT 20h Semaine

CA CONTINUE - Après ceux d'Ile-de-France, c'est au tour des départements normands, notamment l'Eure et la Seine-Maritime, de subir la crue de la Seine. Le fleuve sorti de son lit mercredi continuait de déborder ce jeudi, d'autant que les grandes marées accentuent la situation. Sur Paris, on apprend ce vendredi 2 février que le tronçon central du RER C restera fermé jusqu'au 10 février.

Ce live est à présent terminé. 

Urgent

TRANSPORT


Le tronçon central de la ligne C du RER dans Paris restera fermé jusqu'au samedi 10 février au moins, en raison de la crue de la Seine, a indiqué la SNCF en milieu de journée. "La reprise du trafic sur les gares intra-muros du RER C ne peut être effective lundi 5 février comme annoncé préalablement" car les eaux n'ont pas suffisamment baissé, a encore précisé la compagnie.

VIDÉO


La Seine, qui noie les quais de Rouen depuis hier après-midi, pose quelques difficultés à ceux qui vivent sur l'eau.

CATASTROPHE NATURELLE ... OU PAS 


Le gouvernement doit "attendre la décrue" avant de pouvoir prendre un arrêté de catastrophe naturelle pour les zones concernées par les récentes inondations, a indiqué ce mercredi la secrétaire d'Etat à la Transition écologique Brune Poirson.


"Il est trop tôt aujourd'hui pour faire un bilan complet des conséquences des inondations, et nous devons attendre la décrue avant de pouvoir prendre les arrêtés de catastrophe naturelle", a-t-elle déclaré lors d'une séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. 


Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait indiqué mardi qu'il prendrait cet arrêté conjointement avec le ministre de l'Intérieur "dès que possible, dès que les demandes des communes nous seraient parvenues".

Inondations : les communes sinistrées attendent les arrêtés de catastrophe naturelleSource : JT 13h Semaine

LE POINT A 22H


Ce soir, 11 départements sont toujours en vigilance orange. A Paris, la Seine a commencé sa lente décrue et atteignait 5,46 m mercredi vers 16h00 au pont d'Austerlitz. Mais de nouvelles précipitations, pourrait ralentir la décrue pourrait être ralentie, selon Vigicrues qui craint même une "légère remontée" en fin de semaine.


Sur les boucles de la Seine, en aval de Paris, les valeurs maximales étaient également atteintes mercredi et le niveau devrait rester élevé quelques jours, selon l'organisme de surveillance des crues.


En revanche, sur la partie encore plus en aval de la Seine, sous influence des marées, la crue se propageait toujours mercredi, et le fleuve est sorti de son lit notamment à Rouen à la mi-journée. Selon Vigicrues, le niveau maximum devrait être atteint sur cette zone dans la nuit de mercredi à jeudi, pendant la marée haute. 

INFORMATIONS 


Meteofrance indique qu'elle a créé un nouveau compte Twitter dédié aux risques météorologiques en France métropolitaine et alimenté, depuis ce 30 janvier, par les prévisionnistes de l'établissement. Ainsi, vous pourrez suivre les informations relatives aux risques, depuis ce compte : @VigiMeteoFrance.

LES PREVISIONS DE CE MERCREDI 31 JANVIER 


Météo France informe que de nouvelles pluies sont prévues mercredi et jeudi, souvent 10 à 20 mm, localement 40 mm attendus au nord et à l'est du pays. Soyez vigilants.

INONDATIONS 


Actuellement, 11 départements entre l'Eure, la Seine-Maritime, Paris et sa petite couronne, la Seine-et-Marne, l'Aube et la Marne sont maintenus en vigilance orange Crues. Ce qui signifie qu'il y a un risque de crue qui peut générer des débordements importants susceptibles d’avoir un impact significatif sur la vie collective et la sécurité des biens et des personnes, indique Vigicrues.

CRUE EN NORMANDIE 


A Bouille, la Seine déborde en ce 31 janvier. Les rives normandes de la Seine, en vigilance orange, se préparaient à des inondations à partir de ce midi lorsque la marée haute va conjuguer ses effets avec ceux de la crue du fleuve, indique la préfecture de Seine-maritime.

IMPROBABLE


Ils ont ainsi profité de la montée des eaux pour s'adonner à leur passion.

NORMANDIE


"À chaque marrée haute, le fleuve monte et déborde, puis rebaisse à marée basse, d'où l'aspect sinusoïdal de la courbe du niveau d'eau" rapporte La Chaîne Météo.

ROUEN


Dans cette commune du nord-ouest de la France traversée par la Seine, certains quais sont complètement inondés.

MAUVAISE METEO


Pour ne rien arranger, une tempête est annoncée sur la Normandie, comme le rappelle la préfecture de l'Eure.

APPEL A LA PRUDENCE 


Voici les dernières consignes de la préfecture de Seine-Maritime.

EXPLICATIONS


Certaines communes situées près des cours d'eau et qui se retrouvent régulièrement inondées ont pris des mesures très concrètes pour lutter contre les inondations. Exemple en Ile-de-France avec Ris-Orangis.

Comment les communes se protègent contre les inondations ?Source : JT 20h Semaine

11 DEPARTEMENTS TOUJOURS EN ORANGE


Selon le dernier bulletin de Météo France diffusé il y a quelques minutes, onze départements sont toujours en vigilance orange aux crues : l’Aube, l’Eure, la Marne, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.

LA NORMANDIE SE PRÉPARE


Alors que la région parisienne subit encore les dégâts de la crue de la Seine la semaine dernière, c'est la Normandie (notamment les départements de l'Eure et de la Seine-Maritime) qui devrait être touchée par les débordements aujourd'hui. La marée devrait accentuer les conséquences de ces débordements. 


De premières inondations ont d'ailleurs eu lieu la nuit dernière, notamment entre Poses et Elbeuf, et Elbeuf et Heurteauville. Aucune évacuation n'a cependant été ordonnée et une seule intervention de pompiers a été recensée.

A VENIR


Les rives normandes de la Seine se  préparent à des débordements dans les heures et les jours qui viennent, dont  l'ampleur dépendra de la météo, ont indiqué les préfectures de l'Eure et de la Seine-Martime.

LE POINT 


Météo France a diffusé il y a quelques minutes son nouveau bulletin d'alerte. Au total, douze département restent en alerte orange aux inondations : l’Aube, l’Eure, la Marne, la Saône-et-Loire, Paris, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis, le Val-de-Marne et le Val-d’Oise.

EN AVAL DE LA CAPITALE


Sur les boucles de la Seine, entre Paris et Poses (Eure), la Seine atteint des niveaux "assez importants, clairement supérieurs à ceux 2016, environ 30 cm au-dessus de ce qu'on a eu en 2016", a indiqué Joël Hoffman de l’organisme de surveillance des crues. 


Il note aussi que "cette crue aggravée par les débits importants de l'Oise provoquait des débordements localement" rapporte l'AFP.

ESSONNE

Dans ce département, on enregistre notamment une diminution de 12 cm en moyenne depuis le pic de la crue observé dans la nuit de dimanche à lundi.

CRISE


Anne Hidalgo présidera à nouveau ce mardi après-midi une cellule de crise avec l'ensemble des opérateurs concernés(GRDF, Eau de Paris, Ratp etc), alors que le pic de la crue a été atteint ce dimanche rapporte un communiqué.


Les vingt Maires d’arrondissement, également conviés, feront un point sur l’impact de la montée des eaux dans les différents quartiers de la capitale.

POISSY

Cette commune du département des Yvelines est "particulièrement touchée par la crue de la Seine" rapporte l'AFP.

BRUNO LE MAIRE


La crue de la Seine a causé moins de dégâts et touché moins de personnes que lors des inondations de 2016" a déclaré le ministre de l'Economie à l'issue d'une rencontre avec les assureurs ce mardi à Bercy.


BLM a ainsi demandé aux assureurs de procéder aux indemnisations des sinistrés  le plus rapidement possible et en faisant preuve de compréhension sur les délais de déclaration et les preuves à apporter indique l'AFP.

EXPLICATIONS

Le niveau de la crue est stable, mais pour qu'elle baisse, il faudra attendre encore plusieurs jours.

Inondations : pourquoi la décrue est-elle si lente ?Source : JT 20h Semaine

POINT DE SITUATION


Une fois amorcée, la décrue pourrait durer une semaine environ malgré l'accalmie des précipitations."Les désordres qui se produisent le long de la Seine devraient se prolonger toute la semaine", a dit un porte-parole de Vigicrues. Environ 1.500 personnes ont été évacuées en Île-de-France, 1.900 abonnés ont été privés d'électricité et moins de 700 ont été touchés par des coupures de gaz, rapporte la préfecture de police de Paris.

POINT DE SITUATION


La Seine a atteint dans la nuit de ce lundi à mardi son pic à Paris et devrait se maintenir au même niveau pendant 24 heures environ avant un long reflux des eaux, selon le service d'information Vigicrues.


L'eau est montée à 5,85 mètres au niveau de la station de Paris-Austerlitz. C'est en dessous des 6,10 mètres mesurés au même endroit en juin 2016 et bien  loin des 8,62 mètres relevés lors de la crue historique de 1910.

HALLUCINANT


Les incroyables images filmées par un drone de la ville de Poissy (Yvelines) sous les eaux.

IMAGES DRONE POISSY LUNDI APREMSource : Sujet JT LCI

RECORD BATTU


Le record de pluie vieux de 50 ans, vient de tomber... 

EN IMAGES 


Les crues en Île de France filmées par un drone 

INQUIETUDES 


En Eure-et-Loire, l'inquiétude des habitants est palpable 

L'inquiétude monte face à l'inondation dans l'EureSource : JT 13h Semaine

RECORD DE PLUIE SUR LA FRANCE DEPUIS 1959


La France a connu sur ces deux mois de décembre-janvier un cumul moyen de pluies record depuis 1959, année de début de la modélisation de la pluviométrie, indique Météo France, ce lundi. En moyenne sur la France, la pluviométrie cumulée depuis le 1e décembre est la plus forte enregistrée sur la période 1959-2018 (précédent record décembre 1981-janvier 1982). 


Quelque 282,5 mm d'eau étaient, au 29 janvier, tombés sur ces deux mois, en cumul moyen sur le pays, battant un record de décembre 1981-janvier 1982. 

LE POINT VIGICRUES 


La France métropolitaine est en état de vigilance crues orange. Ce lundi 29 janvier à 16h. Ce sont les tronçons de Saône du Doubs à la Seille (dép. 71), Seine aval (dép. 27, 76), Seine troyenne (dép. 10, 51), Aube aval (dép. 10, 51), Seine Bassée Champenoise (dép. 10, 51), Seine Bassée francilienne (dép. 77), Marne aval (dép. 02, 77, 93, 94), Seine à Paris (dép. 75, 78, 92, 93, 94, 95), Boucles de la Seine (dép. 27, 78, 95) qui ont été placés en vigilance orange. 


Cette vigilance a été déclenchée car ces crues entraînent des débordements importants sur tous les cours d'eau maintenus en vigilance orange. 

LE POINT SUR LA SITUATION 


La Seine a atteint à Paris son pic de crue mais la décrue s'annonce lente avec pour les riverains des conséquences pendant plusieurs jours encore. La crue a culminé à 5,85 m (bien 5,85 m), soit moins qu'en juin 2016 (6,10 m), selon Vigicrues. 

Le scénario catastrophe d'une crue historique comme celle de 1910, où la Seine avait atteint 8,62 m, est évité. "On est désormais dans la phase d'étale", selon Joël Hoffman, de l'organisme de surveillance des cours d'eau. Reste désormais à estimer les dégâts de celle-ci, en région parisienne. 

ZOUAVE


Cette statue, sculptée par Georges Diebolt peut être admirée par les Parisiens et les touristes en flânant aux abords du pont de l'Alma, dans le VIIe arrondissement de la capitale.

Sujets de société