Grève du 10 novembre : journée noire dans les transports parisiens

Grève du jeudi 10 novembre : un mouvement suivi à la RATP mais peu de manifestants dans les rues

Publié le 10 novembre 2022 à 6h30, mis à jour le 10 novembre 2022 à 23h50
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Jeudi noir à la RATP : d'importantes perturbations ont touché les transports en communs.
Plus de 100.000 personnes ont manifesté dans le cadre de ce mouvement selon la CGT, un peu plus de 30.000 selon les autorités.
Retrouvez ici toutes les actualités autour de cet évènement.

BILAN DE LA MOBILISATION


Pendant cette journée de mobilisation, 30.400 personnes sont descendues dans les rues, selon le ministère de l'Intérieur. Elles étaient 100.000 selon la CGT. À Paris, la police a recensé 2400 manifestants, et la CGT en a compté 10.000. 


Ces chiffres marquent une mobilisation supérieure à celle de la précédente journée d'action du 27 octobre, mais un recul par rapport à celle du 18 octobre, où le ministère avait compté 107.000 manifestants dans tout le pays et la CGT 300.000. 

FAIBLE MOBILISATION NATIONALE


La mobilisation interprofessionnelle sur les salaires, à l'appel de la CGT, n'a pas rassemblé les foules. Peu de personnes sont descendues dans la rue. La police a compté un millier de manifestants à Lyon, 650 à Lille, 300 à Bordeaux. A Paris, ils étaient 10.000 selon la CGT (la police n'a pas encore donné de chiffres). 

DES SALARIÉS INVESTISSENT LE SIÈGE DE LA RATP


Une centaine de salariés de la RATP se sont rassemblés devant le siège de l'entreprise afin de faire entendre leur mécontentement. "Un conducteur de métro travaille quatre week-ends sur six, il subit la pollution qui est deux à trois fois plus élevée en sous-sol qu'à l'extérieur, on travaille en décalé, tôt le matin, et on vit moins longtemps en bonne santé que le Français moyen", énumère Bastien Berthier, secrétaire du pôle traction FO-RATP qui représente 72% des conducteurs de métro. Une augmentation générale des salaires afin de faire face à l'inflation constitue la revendication numéro un, souligne-t-il auprès de l'AFP. Même demande du côté de la CGT-RATP, qui réclame une hausse générale de 300 euros bruts par mois. "Aujourd'hui, c'est un gros coup de semonce", prévient Bertrand Hammache, le secrétaire général du syndicat. "On espère qu'ils vont l'entendre". Les syndicats devaient être reçus dans la foulée par la direction, mais nourrissaient peu d'espoir d'être entendus. 

PERTURBATIONS À NICE ET TOULOUSE


Si le reste de la France semble épargné par la grève dans les transports - seules les TER sont touchés, avec neuf trains sur dix en circulation en moyenne - Nice et Toulouse dérogent à la règle. À Nice, aucune des trois lignes de tramway ne fonctionnait, tandis qu'à Toulouse une opération de tractage a retardé certains bus.

LA TOUR EIFFEL FERMÉE


"En raison d'un mouvement national de grève, la tour Eiffel est actuellement fermée", a prévenu le compte officiel du monument parisien. Le parvis reste néanmoins ouvert et accessible gratuitement. 

DES BUS PRIS D'ASSAUT


Pour palier à cette journée "fortement perturbée" dans les métros, de nombreux usagers se sont tournés vers les bus. Qui finissent saturés. Cette photo a été capturée ce matin à un arrêt proche de la gare Saint Lazare, à Paris.

Des usagers attendent un bus près de la gare Saint-Lazare pendant une grève à Paris, le 10 novembre 2022
Des usagers attendent un bus près de la gare Saint-Lazare pendant une grève à Paris, le 10 novembre 2022 - BERTRAND GUAY / AFP

MOBILISATION DE L'UNSA


Le secrétaire général de l'UNSA RATP, Arole Lamasse, s'est dit "prêt" à entamer une grève illimitée dès la semaine prochaine. "Nous y sommes préparés", a-t-il affirmé sur BFM Paris, alors que le syndicat se mobilisait devant le siège de la régie des transports parisiens.

COMPRÉHENSION MAIS PAS D'APPEL


La  CFE-CGC de la RATP, le syndicat des cadres, dit "comprendre les revendications" derrière le mouvement social mais "n'appelle pas" à la grève.

"ZÉRO EMPATHIE"


Gabriel Attal a accusé les grévistes de ne pas penser aux Français. "J'ai entendu que le mot d'ordre de la grève à la RATP c'était 'zéro métro, zéro RER', je prolongerai en disant que c'est aussi 'zéro empathie' pour tous les Français", a lancé le ministre délégué chargé des Comptes publics sur BFM. Et de "penser" à tous ces Français "qui n'ont pas pu aller travailler, pas pu se déplacer, pas pu déposer leurs enfants à l'école"

ET APRÈS ?


Au-delà de la grève de ce mercredi, Clément Beaune a reconnu que la situation était "très compliquée" dans les transports, notamment en Île-de-France et dans les Hauts de France. Pour résoudre ce problème, le ministre délégué chargé des Transports a appelé Jean Castex, qui prendra la tête de la RATP, à "renouer le dialogue social" et "recruter massivement des conducteurs". "C'est ça la réponse pour éviter, au-delà du jeudi noir, de passer un hiver difficile et noir dans les transports franciliens."

UN "JEUDI NOIR" ? 


Invité sur LCI, Clément Beaune a d'abord eu une "pensée" pour toutes celles et ceux "qui galèrent aujourd'hui".  Décrivant un "jeudi noir ou très compliqué" en région parisienne, il s'est félicité que la situation soit "moins compliquée dans le reste de la France, avec des TER et Intercités qui circulent à 80% et 90%". 


"Je regrette cette situation de grève", a tout de même témoigné le ministre délégué chargé des Transports sur notre antenne, souhaitant que ce mouvement ne se prolonge pas. 

LA LIGNE 13 À L'ARRÊT


Le quai de la ligne 13, à Saint-Lazare, pris d'assaut ce matin. Tous ces usagers sont restés sur le carreau après que la RATP a déclaré qu'aucune rame ne passera, alors que les prévisions annonçaient un train sur trois. 

Le quai de la ligne 13, à Saint-Lazare, pris d'assaut ce mercredi 10 novembre 2022
Le quai de la ligne 13, à Saint-Lazare, pris d'assaut ce mercredi 10 novembre 2022 - BERTRAND GUAY / AFP

DES MANIFESTATION "SAUTE-MOUTON", FUSTIGE FO


Si Frédéric Souillot doit se rendre au côté des grévistes de la RATP à 09h30, le Secrétaire général de FO ne participera pas à la manifestation qui démarrera en début d'après-midi de République, direction Opéra. Le syndicat a en effet décidé de ne pas s'associer à la CFT pour cette manifestation, décidée récemment à l'appel de la seule CGT. Mercredi, Frédéric Souillot avait en effet fustigé la multiplication des journées de manifestation "saute-mouton", estimant que cette stratégie "non seulement c'est contre-productif, deuxièmement ça fait peu bouger les choses, troisièmement ça use les troupes".

TRAFIC "EXCEPTIONNEL" EN ÎLE-DE-FRANCE


Beaucoup d'entre vous ont choisi de prendre la voiture ce matin pour éviter de prendre les transports. Résultat : le trafic est "exceptionnel" en Île-de-France. Signe que les Franciliens se sont reportés sur la voiture : il y avait 334 kilomètres de bouchon dans le bassin parisien peu avant 8h, contre 200 en temps normal. 

Le trafic est "exceptionnel" en Île-de-France ce jeudi 10 novembre 2022 à cause de la grève dans les transports
Le trafic est "exceptionnel" en Île-de-France ce jeudi 10 novembre 2022 à cause de la grève dans les transports - Sytadin

DOMMAGE COLLATÉRAL


Même les lignes qui ne devaient pas rencontrer de problème sont saturées. Alors que le RER D devait circuler "normalement", le trafic est ralenti ce matin sur cette ligne qui dessert une grande partie de la région Île-de-France. "En raison du mouvement social sur le RER B, les trains font des demi-tours à Paris Nord et doivent changer de voie pour manœuvrer", explique le fil du RER D sur Twitter. "Cela engendre des gênes de circulation, car les trains doivent attendre le "feu vert" le temps que le parcours devant eux soit libre." Prévoir des allongements de temps de parcours allant jusqu'à 15 minutes.

DES BUS PRIS D'ASSAUT


Face à cette journée "fortement perturbée" dans les métros, de nombreux usagers se tournent vers les bus. Qui finissent saturés. Témoignages depuis la gare de Lyon ce matin. ↓

Grève à la RATP : des bus pris d'assautSource : TF1 Info

"IL N'Y AURA PAS DE TRAIN"


Plusieurs usagers ont tenté de prendre la ligne 13 ce matin. En vain. "Inutile de rester sur les quais, il n'y aura pas de trains", a annoncé la RATP à la gare Saint-Lazare, selon ce témoignage. La RATP avait initialement déclaré qu'un métro sur trois circulerait aux heures de pointe. De quoi rendre le trajet encore plus compliqué pour ces voyageurs.

TÉMOIGNAGES D'UNE VRAIE "GALÈRE" 


Au micro de LCI, les usagers de la RATP témoignent de leur "ras-le-bol" ce matin. Comme à chaque mouvement de grève dans les transports, ils rencontrent une vraie "galère". Entre le choix du bus, du métro automatisé ou encore du vélo en libre-service, ils ont pris leurs dispositions. Si bien que certains d'entre eux vont mettre plus d'une heure de plus sur leur trajet habituel pour rejoindre leur lieu de travail. 

Grève à la RATP : la "galère" dès le matinSource : TF1 Info

LES RAISONS DE LA MOBILISATION


Pour en savoir plus sur les raisons du mouvement social ce jeudi, retrouvez notre point sur la question ici. ↓

LES RAISONS DE LA MOBILISATION


La Secrétaire confédérale de la CGT explique les raisons derrière cette grève interprofessionnelle. "On est déterminés à gagner sur des revendications essentielles dans la période : l'augmentation du Smic, l'indexation des salaires sur le coût de la vie, l'augmentation du point d'indice pour tous les fonctionnaires", a listé Céline Verzeletti au micro de Franceinfo. Mais s'ajoutent à ces revendications propres à leur secteur, d'autres demandes plus larges. Ainsi, la CGT veut également "stopper la réforme d'Emmanuel Macron" sur les retraites "qui consisterait à faire travailler plus longtemps" les Français, a-t-elle expliqué. 

ON FAIT LE POINT


Pour connaitre le détail des perturbations à la RATP ligne par ligne, c'est ici  ↓

Grève du 10 novembre : le point à 6h30Source : TF1 Info

QUELLE MOBILISATION DANS LES AUTRES SECTEURS ?


Si presque aucun métro ne roulera à Paris, les autres secteurs devraient 

connaître une mobilisation plus modeste. Ainsi, à la SNCF, où le mouvement est soutenu par la seule CGT-Cheminots, s'annonce bien moins suivi. Le trafic sera normal sur les TGV et légèrement perturbé sur les Intercités, à la veille d'un weekend prolongé.


Sur les lignes TER, neuf trains sur dix circuleront en moyenne et, en Ile-de-France, quelques perturbations sont à prévoir sur certaines lignes du Transilien.

TRAFIC "FORTEMENT PERTURBÉ" À LA RATP


On rappelle pour les Franciliens et ceux qui souhaiteraient se déplacer dans la capitale que la RATP prévoit une journée "fortement perturbée" sur ses réseaux RER et métro. Il sera "perturbé" sur les réseaux bus et tramway. La régie de transports parisiens invite "tous les voyageurs qui en ont la possibilité à privilégier le télétravail ou à différer leurs déplacements sur le réseau".

Bonjour, bienvenue dans ce live dédié à la journée de grève de ce jeudi 10 novembre. Alors que de nombreuses perturbations sont attendues, notamment à la RATP, on commence par faire le point sur les perturbations de trafic. 

Le métro ne roulera quasiment pas à Paris ce jeudi 10 novembre 2022 en raison d'une grève à l'appel de l'ensemble des syndicats de la RATP qui demandent des augmentations de salaire et une amélioration de leurs conditions de travail, selon le plan de transport communiqué par la Régie mercredi.

Sur le réseau de la RATP, le trafic s'annonce très perturbé. Malgré quelques difficultés attendues sur certaines lignes TER, les circulations devraient être bien plus fluides du côté de la SNCF.

En outre, la CGT appelle à une journée de mobilisation interprofessionnelle et nationale. À l'école et dans le périscolaire, l'accueil et le service pourrait être perturbé dans plusieurs villes à travers la France. 

Retrouvez les dernières infos dans le fil ci-dessus. 


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info