L'IVG dans la Constitution : revoyez les moments forts de cette journée historique

Publié le 8 mars 2024 à 7h00, mis à jour le 8 mars 2024 à 13h54

Source : TF1 Info

Le ministre de la Justice Eric Dupond-Moretti a apposé vendredi, lors d'une cérémonie publique place Vendôme à Paris, le sceau de la République sur la loi inscrivant la "liberté garantie" d'accès à l'interruption volontaire de grossesse dans la Constitution.
Du discours d'Emmanuel Macron, à la Marseillaise de Catherine Ringer, revoyez les moments solennels de ce moment historique qui sera définitivement consacré avec la publication au Journal officiel, le 9 mars.

Ce live est à présent terminé. 

LES MOMENTS FORTS

Le sceau apposé. Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, a apposé sur le texte le sceau officiel républicain, permettant d'authentifier la modification de la Constitution, dans un grand silence suivi de longs applaudissements.


Le discours. Le chef de l'Etat a salué "un long combat pour la liberté, un combat fait de larmes, de drames, de destins brisés" que le sceau de la République vient aujourd’hui consacrer. Il a aussi indiqué qu'il souhaitait inscrire l'IVG dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE.


L'hymne féministe. Pendant la cérémonie, "Debout les femmes" a été entonné par la foule présente sur la place Vendôme. Les paroles de cette chanson ont été créées en 1971 par le Mouvement de libération des femmes. C'est devenu l'hymne du mouvement féministe.


La "Marseillaise". La chanteuse française Catherine Ringer a interprété une "Marseillaise" dans une version remaniée sur la place Vendôme. "Citoyens, citoyennes" et "Marchons, chantons" ont notamment été ajoutés dans les paroles par la star des "Rita Mitsuko". 

CLAP DE FIN

Ce direct est à présent terminé. Merci d'avoir été nombreux à suivre cet événement sur TF1info. Retrouvez sur cette page tous les moments forts de cette cérémonie historique.

BAIN DE FOULE

À l'issue de la cérémonie, Emmanuel Macron s’est offert un bain de foule. Il a répondu aux questions des personnes présentes à la cérémonie. "Quand l’impensable revient, vous devez réagir", a déclaré le chef de l'Etat, qui était interrogé sur l'évolution de sa position et de celle de son camp sur l'inscription de l'IVG dans la Constitution. "On a toujours pensé que le progrès était une histoire continue qui ne revenait jamais en arrière (...) Depuis quelques années, on voit l'impensable qui revient", a-t-il ajouté.


"Je n’ai jamais pensé que le réarmement démographique de la France se faisait aux dépens de la liberté des femmes à disposer de leur corps", a répondu Emmanuel Macron à un spectateur qui l'interrogeait sur le fait que cela pouvait sembler "contradictoire" aux yeux de certains.

L'INTÉGRALITÉ DU DISCOURS

"Le sceau de la République scelle en ce jour un long combat pour la liberté. Un long combat pour la liberté, un combat fait de larmes, de drames, de destins brisés", a déclaré le chef de l'Etat, en introduction.

IVG dans la Constitution : "Le sceau de la République scelle un long combat pour la liberté", déclare Emmanuel MacronSource : TF1 Info

YAËL BRAUN-PIVET

"C'est important, parce que la France a une tradition d'universalisme (...). Ce que nous venons de sceller aujourd'hui doit avoir une suite. Ce n'est pas une fin en soi", a souligné, au micro de LCI, la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet.

IVG dans la constitution : la réaction de Yael Braun-PivetSource : TF1 Info

LA "MARSEILLAISE" REVISITÉE

La chanteuse française a opté pour une version remaniée de la "Marseillaise".  "Citoyens, citoyennes" a notamment été ajouté dans les paroles, à l'occasion de cette Journée internationale des droits des femmes.

IVG dans la Constitution : Catherine Ringer interprète la MarseillaiseSource : TF1 Info

UN COMBAT EUROPÉEN

Emmanuel Macron a confirmé sa volonté d'inscrire la "liberté de recourir" à l'avortement "dans la charte des droits fondamentaux de l'Union européenne", où selon lui "plus rien n'est acquis et tout est à défendre". "Au-delà de l'Europe, nous nous battrons pour que ce droit devienne universel et effectif", a ajouté le chef de l'Etat lors d'une cérémonie publique place Vendôme où le sceau de la République a été apposé sur la loi inscrivant l'IVG dans la constitution française, consacrant "un long combat pour la liberté".

"DEBOUT LES FEMMES"

 "Debout femmes esclaves et brisons nos entraves, debout, debout, debout !". Pendant la cérémonie, le chant "Debout les femmes" a été entonné par la foule présente sur la place Vendôme. Les paroles de cette chanson ont été créées en 1971 par le Mouvement de libération des femmes. C'est devenu l'hymne du mouvement féministe.

IVG dans la Constitution : le chant "Debout les femmes" entonné place VendômeSource : TF1 Info

"C'EST HISTORIQUE !"

Revivez le moment où le ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, appose le sceau de la République sur la loi inscrivant la "liberté garantie" d'accès à l'IVG dans la Constitution. L'apposition du sceau ne valide pas pour autant l'inscription dans la Constitution. Seule la publication au "Journal officiel" fait foi. Elle devrait intervenir ce samedi 9 mars.

VIDEO - IVG dans la Constitution : l'émotion de la foule quand le grand sceau de la République française est apposéSource : TF1 Info

"DEBOUT LES FEMMES"

Plusieurs spectatrices ont entonné "Debout les femmes", cet hymne féministe repris en 1971 par le Mouvement de libération des femmes. 

IVG dans la Constitution : le chant "Debout les femmes" entonné place VendômeSource : TF1 Info

AU TOUR DE LA "MARSEILLAISE"

La chanteuse française Catherine Ringer entame une "Marseillaise" revisitée sur la place Vendôme, applaudie par la foule.  Elle a remplacé le "sang impur" qui, dans l'hymne national, "abreuve nos sillons" par "une loi pure dans la Constitution" pour évoquer l’inscription de l'IVG dans la Loi fondamentale. "Citoyens, citoyennes", a aussi ajouté la star des Rita Mitsuko. "Marchons, chantons", a-t-elle également entonné, sous les applaudissements de la foule venue assister à ce moment historique.

EMMANUEL MACRON S'EXPRIME

Lors de son discours, Emmanuel Macron a déclaré qu'il souhaitait inscrire l'IVG dans la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne, où "plus rien n’est acquis". "Au-delà de l'Europe, nous nous battrons pour que ce droit devienne universel et effectif", a souligné le chef de l'Etat.

EMMANUEL MACRON S'EXPRIME

"Durant de trop longues années, le destin des femmes était scellé par d’autres. Leurs vies capturées, leur liberté bafouée", a rappelé le chef de l'Etat, évoquant le "destin de générations de femmes privées du plus intime de leur choix, celui d’avoir ou non un enfant". 

EMMANUEL MACRON S'EXPRIME

"Le sceau de la République scelle en ce jour un long combat pour la liberté", a déclaré Emmanuel Macron, en introduction. "Un long combat pour la liberté, un combat fait de larmes, de drames, de destins brisés", a-t-il poursuivi.

LE DISCOURS VA COMMENCER

Sur l'estrade, le président de la République est entouré du Premier ministre, Gabriel Attal, de la présidente de l’Assemblée nationale, Yael Braun-Pivet, du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti, mais aussi de la présidente du groupe "Les Insoumis" à l’Assemblée, Mathilde Panot, et de la sénatrice écologiste, Mélanie Vogel. Des personnalités, comme l'actrice Catherine Deneuve et la plus jeune signataire du "Manifeste des 343", Claudine Monteil, ont été conviées sur la tribune aux côtés du président.

LE SCEAU OFFICIEL

Le garde des Sceaux, Éric Dupond-Moretti, vient d'apposer sur le texte le sceau officiel républicain, permettant d'authentifier la modification de la Constitution, dans un grand silence suivi de longs applaudissements des invités et des quelques centaines de personnes venues assister à cette cérémonie de scellement de la Constitution.


La presse utilisée date de 1810. Habituellement placée dans le bureau du Garde des Sceaux, elle avait été utilisée jusqu'ici pour sceller 14 textes depuis 1958, date de naissance de la Vᵉ République, dont la loi sur l'abolition de la peine de mort en 1981.

EMMANUEL MACRON EST ARRIVÉ

Le chef de l'Etat est arrivé sur la place Vendôme en compagnie de sa compagn, Brigitte Macron, du Premier ministre, Gabriel Attal, de la présidente de l’Assemblée, Yaël Braun-Pivet, et du ministre de la Justice, Eric Dupond-Moretti.

CATHERINE DENEUVE EST SUR PLACE

L'actrice française Catherine Deneuve est présente dans la foule rassemblée sur la place Vendôme, à Paris.

undefinedundefinedAFP

UNE TRADITION ANCESTRALE

La cérémonie de scellement est un rite ancestral qui trouve ses fondements dans les pratiques monarchiques médiévales. Voici quelques explications. 

HOMMAGE AUX GRANDES FIGURES DU FÉMINISME

Auparavant, Emmanuel Macron fera fleurir les tombes de "grandes figures" du féminisme ayant contribué à la révision de la Constitution, dont Françoise Giroud, Gisèle Halimi, Joséphine Baker, Louise Michel, Simone de Beauvoir et Simone Veil.

LE PROGRAMME

Le président de la République et le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, arriveront sur place à 12H00. Emmanuel Macron doit entamer son discours à 12H10. La cérémonie de scellement en elle-même est prévue à 12h40. La chanteuse Catherine Ringer interprétera ensuite la "Marseillaise".

PLACE VENDÔME

La cérémonie du scellement de la Constitution va débuter, en présence d'Emmanuel Macron, sur la place Vendôme à Paris où est installée la balance à vis qui doit apposer le sceau de la République. Pour la première fois, le public est convié à cet événement historique qui se tient en cette Journée internationale pour les droits des femmes. 

MARLÈNE SCHIAPPA

Inscrire l'IVG dans la Constitution, "c'est d’abord un signal extrêmement fort adressé aux femmes partout dans le monde", note l'ancienne ministre sur TF1. "En Iran, en Afghanistan, dans certains États des États-Unis d’Amérique ou même en Europe, en Hongrie, en Pologne, avorter pour une femme est soit interdit soit extrêmement difficile. C’est la matérialisation d’une avancée dans le temps, parce que nos grands-mères devaient avorter à l’aiguille à tricoter ou avec des produits de manière illégale. Aujourd’hui, ce droit de disposer de son corps est dans la Constitution, c’est important", déclare-t-elle.

MARLÈNE SCHIAPPA

Ancienne secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, Marlène Schiappa est l'invitée d'Adrien Gindre dans "Bonjour La Matinale TF1". 

UNE CÉRÉMONIE RARE ET ANCESTRALE

Une cérémonie de "scellement" de l'inscription de l'IVG dans la Constitution est prévue sur la place Vendôme à Paris à la mi-journée, lors de la Journée internationale des droits des femmes ce vendredi  8 mars. Un rite qui trouve ses fondements dans les pratiques monarchiques médiévales.

BONJOUR

Bonjour à toutes et à tous. Bienvenue sur TF1Info pour suivre un moment rare : la pose du sceau sur la Constitution où sera désormais mentionnée la liberté de recourir à l'IVG. Retrouvez ici les dernières infos et les images fortes autour de cette cérémonie.

Un moment historique et solennel. Ce vendredi 8 mars, pour la Journée internationale des droits des femmes, une cérémonie de scellement s'est tenue Place Vendôme à Paris, en présence d'Emmanuel Macron, pour célébrer l’entrée du droit à l’IVG dans la Constitution française. 

Un millier de personnes étaient invitées, notamment des parlementaires, des associations ou encore l'actrice Catherine Deneuve. Il s'agissait de la première cérémonie solennelle ouverte au public.

Cette cérémonie de scellement réalisée au ministère de la Justice consiste à apposer un sceau sur les textes les plus importants. Cependant, l’apposition du sceau ne valide pas pour autant l'inscription dans la Constitution. Seule la publication au Journal officiel fait foi. Elle devrait intervenir samedi 9 mars.

La cérémonie de scellement trouve ses fondements dans les pratiques monarchiques médiévales. Mais la forme actuelle du sceau de l’État français est apparue avec l’arrêté du 8 septembre 1848. Depuis le début de la Cinquième République, quatorze textes ont été scellés.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info