Le 20h

Enquête : en finir avec les violences conjugales

Publié le 6 mars 2019 à 20h15
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

VIOLENCE - Les hommes reconnus responsables de violences envers des femmes sont parfois obligés de participer à des stages de responsabilisation, afin qu'ils comprennent la gravité de leurs actes.

Volontaires ou contraints, des hommes violents suivent des stages de responsabilisation. Le but, notamment : les amener à réfléchir sur la gravité des actes qu'ils ont commis.. 

Introduits avec la mise en place de la loi pour l'égalité réelle entre les femmes et les hommes, en 2014, ces modules font se rencontrer des hommes qui ne se seraient probablement jamais rencontrés en dehors. Des profils de différentes catégories sociales, mais qui ont été condamnés, ou se sont portés volontaires pour suivre ce genre d'atelier de sensibilisation.

Lire aussi

 

Dans un premier temps le but de l'atelier est de faire réfléchir aux événements déclencheurs et aux sentiments qui peuvent mener à la violence. "A partir du moment au l'autre ne rentre plus en compte, ses désirs, ses attentes, on entre dans la violence", explique aux stagiaires Mathieu Chabin psychologue au service pénitentiaire d'insertion. 

Les encadrants tentent de décrypter les mécanismes qui ont mené aux situations de violence, face à des individus qui tentent de minimiser, ou de relativiser leurs gestes. "D'en parler avec des gens qui ont été dans la même situation c'est beaucoup plus facile" admet Patrick, un peintre ayant participé au stage il y a un an. "Le stage m'a fait prendre conscience du mal que j'ai pu faire", analyse-t-il. 

Une journée des droits des femmes contre les violences conjugales

En France, une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son compagnon ou de son ex-compagnon, ainsi en 2017, 130 femmes ont été tués par leur partenaire ou ex-partenaire intime "officiel" ou non. Vendredi, la 42e Journée internationale des droits des femmes, sera placée sous le signe de la lutte pour l'égalité au travail, mais aussi contre les violences conjugales. 


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info