Euthanasie : Nicolas Bonnemaison acquitté

Le service METRONEWS
Publié le 25 juin 2014 à 12h41
Euthanasie : Nicolas Bonnemaison acquitté

FIN DE VIE -L'urgentiste Nicolas Bonnemaison, poursuivi pour avoir abrégé la vie de sept malades en phase terminale, a été acquitté mercredi de l'ensemble des faits par la Cour d'assises des Pyrénées-Atlantiques à Pau.

La Cour d'assises de Pau a rendu mercredi son verdict sur l'urgentiste Nicolas Bonnemaison, jugé pour sept "empoisonnements" de patients en fin de vie, et qui dans une dernière adresse aux jurés, a assuré qu'il a "agi en médecin (...) jusqu'au bout d bout". Verdict : l'acquittement a été retenu, pour la totalité des faits.

Un procès intense

"J'ai agi en médecin comme je le conçois (...) jusqu'au bout du bout", avait déclaré l'urgentiste bayonnais, avant que les jurés ne se retirent pour délibérer, vers 9h15. "J'estime que cela fait partie du devoir du médecin d'accompagner ses patients jusqu'au bout du bout", a ajouté le Dr Bonnemaison, dans sa dernière prise de parole, pendant six à sept minutes, au onzième et dernier jour d'un procès intense , parfois poignant, qui aura peut-être fait bouger les lignes sur l'euthanasie et la fin de vie.

L'urgentiste de 53 ans comparaissait depuis le 11 juin pour avoir abrégé la vie de sept patients âgés, malades et en fin de vie, des actes qu'il a pleinement assumés. Il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Lire aussi >> Le débat sur la fin de vie convoqué au procès Bonnemaison


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info