Le Nobel français de physique 2022 s'inquiète d'un discours "anti-scientifique"

Léa LUCAS avec AFP
Publié le 8 décembre 2022 à 7h24
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Alain Aspect a fait part ce mercredi de ses inquiétudes concernant les discours "anti-sciences".
"La science n'est pas l'ennemie de la planète", a-t-il insisté à l'issue de sa récompense.
Au contraire, selon lui, il faut "s'appuyer sur la science" pour répondre aux défis environnementaux.

Ne pas faire d'amalgame. C'est le message d'Alain Aspect, colauréat du Nobel 2022 de physique, qui s'est inquiété ce mercredi de l'essor d'un discours "anti-scientifique", plaidant que "la science n'est pas l'ennemi de la planète" face à des tentations du "retour à la nature". Un discours qui selon lui oublie "qu’avant les progrès de la science, avant l'invention des antibiotiques, des machines pour alléger la peine des hommes, la situation de l’humanité était beaucoup plus misérable qu’aujourd’hui".

En amont de la remise de son prix Nobel ce samedi à Stockholm, le spécialiste de la physique quantique a expliqué vouloir utiliser sa récompense comme un "porte-voix" en "faveur de la science". "Je m’efforce de l'utiliser en faveur de la science, pour expliquer par exemple que la science n’est pas l’ennemi de la planète mais au contraire que le souci de sauver la planète, c’est en faisant de la science et en s'appuyant sur la science qu'ils y arriveront", a assuré le professeur émérite de 75 ans. 

"Il y a certains groupes activistes qui me semblent se tromper de cible en disant que c'est de la faute à la science si la planète va mal", a estimé l'enseignant de Polytechnique et de l'université Paris-Saclay. "Je crois que c’est la faute à ce que les gens font de la science. Pas la science elle-même. Si on ne comprend pas la science on ne peut pas régler le problème", a-t-il poursuivi.

Lire aussi

Annoncé début octobre, le Nobel de physique 2022 a récompensé Alain Aspect aux côtés de l'Américain John Clauser et de l'Autrichien Anton Zeilinger. Le trio de septuagénaires ont été récompensé pour leurs découvertes sur "l'intrication quantique", un phénomène où deux particules quantiques sont parfaitement corrélées, quelle que soit la distance qui les sépare. A noter que même le génie Albert Einstein - Nobélisé il y a 100 ans cette année - ne croyait pas ce phénomène possible.


Léa LUCAS avec AFP

Tout
TF1 Info