Halloween : la fête pour jouer à se faire peur

Quelle est la signification de la fête d'Halloween ?

C.G
Publié le 27 octobre 2022 à 15h00
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Les toiles d’araignées et citrouilles ont envahi les vitrines des magasins de France à l’occasion de la fête d'Halloween, ce 31 octobre.
Mais quelle est la signification de ce mot venu d'Irlande ?

La tradition d'Halloween serait née il y a 2 500 ans en Irlande, dans le Comté de Meath. Sémantiquement, le mot Halloween est une contraction de l’anglais "All Hallows’Eve" qui signifie en anglais moderne "All Hallows’Day". En français, cette locution se traduit par la "veille de tous les saints" ou "la veillée de la Toussaint".

À l'origine de cette célébration : la fête irlandaise de Samain, ou Samhain, "aux origines celtes qui célèbre le passage de la saison estivale claire à la sombre saison de l’hiver", peut-on lire sur le site Bretagne.com. Celui-ci explique qu'elle était "célébrée 3 jours avant le 31 octobre et 3 jours après, du 29 octobre au 4 novembre d’après notre calendrier grégorien", le 2e jour étant dédié à la mémoire des défunts.  

Les feux dans les maisons familiales devaient rester allumés pendant la récolte. Une fois terminée, les paysans accompagnaient les druides pour allumer des feux de joie. Les Celtes croyaient que la barrière entre les mondes physique et spirituel pouvait être franchie durant cette période. Selon certaines théories, ils se déguisaient alors pour effrayer des êtres pouvant passer librement de l'au-delà au royaume humain.

Lire aussi

Halloween célèbre "la veille de tous les saints"

Dans le calendrier chrétien, Halloween, qui a lieu le 31 octobre, précède donc la Toussaint le 1er novembre. Jour férié mais aussi religieux, la Toussaint est une fête d'origine catholique, qui comme le rappelle le site de l'Église catholique en France, est l'occasion pour les chrétiens de célébrer les saints connus et inconnus.  À l'origine et à partir de l'an 610, la Toussaint était célébrée le 13 mai. C'est au VIIIe siècle que le pape Grégoire III déplace la date de cette fête le 1er novembre en dédiant, en l'honneur de tous les saints, une chapelle de Saint-Pierre de Rome.

Alors que les Français ont pris l'habitude de fleurir les tombes de leurs défunts le jour de la Toussaint, le jour des morts est célébré le lendemain sur le calendrier, le 2 novembre, et n'est pas férié.


C.G

Tout
TF1 Info