Le WE

Grève chez GRDF : 1500 foyers toujours privés de chauffage et d’eau chaude en Ile-de-France

Léa Tintillier | Reportage TF1 : Julien Roux, Valentin Depret, Caroline Bayle
Publié le 27 novembre 2022 à 17h33
JT Perso

Source : JT 13h WE

Depuis deux semaines, des agents du distributeur de gaz GRDF sont en grève.
Trois syndicats ont signé un accord sur les salaires, mais la CGT en réclame le double.
Près de 1500 foyers d'Ile-de-France sont toujours privés de chauffage et d’eau chaude.

Cela fait maintenant 18 jours qu’une famille d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), rencontrée par le 13H de TF1, grelotte dans son salon. Elle est privée de chauffage et d’eau chaude avec trois enfants. Ils n’ont pas pu être raccordés au gaz depuis l’emménagement dans leur nouvelle maison. Il y fait ce dimanche matin treize degrés, malgré les moyens de substitution. "Là, on a mis un chauffage d’appoint pour la pièce de vie", montre Louisa, mère de famille, dans le reportage ci-dessus. "L’eau est super froide, donc on est obligés de chauffer l’eau pour se laver. C’est des conditions un peu extrêmes", poursuit-elle. 

Son fournisseur d’énergie n’est pas en mesure de débloquer la situation, en raison d’une grève d’une partie des techniciens de GRDF. Incompréhensible pour Louisa qui demande un dépannage d’urgence. "On arrive en décembre avec des températures qui vont baisser, donc je m’inquiète un peu et notamment pour ma petite qui n’a même pas trois ans. Elle est souvent malade. C’est rhume sur rhume !", s’inquiète Louisa. 

Une augmentation de 2,3%, insuffisante selon la CGT

Près de 1500 foyers, principalement situés en Ile-de-France, sont dans la même situation. Les techniciens CGT n’assurent aucun nouveau raccordement. Ils rejettent l’accord sur les salaires signé par les trois autres organisations syndicales : la CFDT, CFE-CGC et FO. Ces derniers prévoient une augmentation de 2,3%, mais la CGT en réclame le double. "Aujourd’hui, on est sur des salariés qui touchent en moyenne entre 1500 et 1700 euros pour ceux qui ont un peu plus d’ancienneté, et on ne comprend pas de notre côté pourquoi la direction s’entête et refuse cette augmentation de 40 euros pour l’ensemble de leurs techniciens", explique Marc Bontemps, secrétaire général de la CGT production énergétique Ile-de-France de GRDF. 

Lire aussi

Depuis samedi, GRDF dépêche des équipes non-grévistes pour régler les situations les plus urgentes. Pour les "cas sensibles" liés à la présence de personnes fragiles, bébés, personnes âgées ou autres, l’entreprise affirme être "en lien avec les mairies d’arrondissement et le Médiateur de l’énergie pour pouvoir les identifier sous 48 heures". Si rien n’évolue, la CGT se dit prête à poursuivre le mouvement après le 2 décembre, date du préavis de grève. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 : Julien Roux, Valentin Depret, Caroline Bayle

Tout
TF1 Info