Opérations escargot, cortèges, service minimum : une nouvelle mobilisation des taxis en colère ce lundi

Publié le 3 mars 2024 à 22h17

Source : JT 20h Semaine

Mobilisés contre les dispositifs du transport sanitaire, les chauffeurs de taxi comptent bien se faire entendre ce lundi 4 mars.
À l’appel des deux principales organisations professionnelles, plusieurs cortèges doivent converger place du Trocadéro à Paris.
Un service minimum doit être maintenu, précisent la FNAT et la FNDT.

Leur colère ne faiblit pas. Les chauffeurs de taxi poursuivent ce lundi 4 mars leur mobilisation entamée le mois pour réclamer une renégociation des tarifs du transport de patient. Les syndicats s’opposent aux conditions de rémunération imposée par la nouvelle convention mise en place par l’Assurance maladie qu’ils jugent défavorable. Ils dénoncent également une forme de "covoiturage sanitaire" poussant les malades à partager leur moyen de transport avec d'autres patients.

Jusqu'à 2000 véhicules mobilisés ?

La Fédération nationale des artisans du taxi (FNAT) et la Fédération nationale du taxi (FNDT), deux des principales organisations professionnelles, annoncent une série d’actions ce lundi. "Des cortèges en provenance d’Ile-de-France et de l’ensemble du territoire vont converger à Paris" et prévoient pour l’instant de se réunir place du Trocadéro, dans l’attente d’un accord de la préfecture de police. "Un service minimum est maintenu pour permettre d’assurer les rendez-vous médicaux des patients", souligne le communiqué.

Des opérations escargot sont notamment prévues sur le périphérique parisien et sur les grands axes menant à la capitale, comme en janvier. Emmanuelle Cordier, présidente de la FNDT, anticipe "au moins 2000 taxis" mobilisés à Paris "à partir de 8h"

Elle précise au Parisien que "cette fois, l’initiative des manifestations ne vient pas des syndicats mais de la base". Signe aussi que le mouvement a gagné en ampleur.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info