La grève contre la réforme des retraites va entraîner des blocages ou des perturbations dans de nombreux secteurs.
Écoles, transports, centrales électriques, raffineries... seront affectés à divers degrés.
TF1info fait le point sur ce qui vous attend ce mardi 31 janvier.

Alors que l'examen de la réforme des retraites à l'Assemblée nationale se déroule dans une ambiance de plus en plus tendue, et que des sondages attestent de son rejet croissant dans l'opinion, l'ampleur des manifestations prévues partout en France pourrait dépasser celle du mouvement du 19 janvier. 

Parallèlement, le mouvement de grève du 31 janvier va affecter à nouveau les écoles, les métros, les trains, les avions, les centrales électriques et les raffineries. Des secteurs-clés qui seront tous touchés à divers degrés. On fait le point ici sur les estimations disponibles à ce stade. 

Écoles

Dans les écoles, 50% des enseignants des maternelles et primaires seront grévistes, selon le Snuipp-FSU, premier syndicat de l'enseignement primaire, qui y voit le signe d'un haut niveau de contestation, 12 jours après la mobilisation du 19 janvier, où le taux de grévistes avait atteint les 70%. À Paris, une centaine d'écoles seront fermées, avec un pourcentage de grévistes au-dessus de la moyenne nationale, estimée autour de 60%. 

Pour les collèges et lycées, le Snes-FSU, premier syndicat enseignants dans les établissements de l'enseignement secondaire, prévoit aussi "plus de 50% de professeurs grévistes". Le 19 janvier dernier, le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, avait fait état d'un taux de 65% d'enseignants grévistes. Le ministère de l'Éducation avait quant à lui chiffré la mobilisation en collèges et lycées à 34,66%.

Avions

Dans les aéroports, c'est principalement la grève de contrôleurs aériens qui va provoquer des perturbations et des retards. Un vol sur cinq devrait être annulé à Paris-Orly, tandis qu'à Roissy, il devrait y avoir suffisamment de personnel non gréviste pour assurer le programme prévu, selon la direction générale de l'aviation civile. 

Ces annulations préventives ne préjugent cependant pas de l'étendue des perturbations des mouvements d'avions, car les compagnies elles-mêmes pourraient être touchées par des arrêts de travail et doivent communiquer séparément leurs prévisions. Air France va ainsi annuler un vol court et moyen-courrier sur dix, mais assure que les liaisons long-courrier ne seront pas affectées.

Trains

Dans les trains, la SNCF prévoit un trafic "très fortement perturbé", dont elle donne le détail attendu sur son site. La mobilisation des cheminots réduira le nombre de TER à 2 sur 10 en régions, le trafic des TGV à 25% à 30% selon les axes et il n'y aura quasiment pas de trains Intercités, ni aucun train de nuit. La SNCF recommande à ses clients de vérifier la veille de son départ si le train prévu est maintenu ou non.

En Ile-de-France, le mouvement s'annonce très suivi, empêchant la circulation des trains régionaux Transilien et RER, à raison d'un train sur trois voire un train sur dix, selon les lignes. Côté international, la circulation des Eurostar et Thalys fonctionnera quasi normalement, mais le trafic des TGV Lyria sera "fortement perturbé" entre la France et la Suisse. 

Métro parisien

Dans le métro parisien, seules les lignes automatiques 1 et 14 fonctionneront normalement. Les conducteurs des autres lignes assureront un métro sur deux ou un sur quatre. Certaines lignes comporteront des stations fermées et ne fonctionneront qu'aux heures de pointe, selon le détail ligne par ligne régulièrement mis à jour par la Ratp. Les chauffeurs de bus et de tramways, de leur côté, assureront 80% du service.

Transports urbains à Bordeaux, Rennes et Lyon

Dans les grandes agglomérations, le trafic sera également affecté. Ainsi à Bordeaux, la majorité des bus fonctionneront, mais une dizaine de lignes seront supprimées, sept autres seront réduites, et la fréquence des tramways sera abaissée sur trois lignes. 

À Rennes, des dizaines de bus seront supprimés au départ en raison de la manifestation prévue le matin et d'autres lignes déviées. Les deux lignes de métro automatique doivent circuler normalement, selon la STAR. À Lyon, le métro sera fortement perturbé dès ce lundi soir. La ligne B sera fermée, et la circulation des lignes A et D sera réduite. Les bus et trams seront aussi touchés, notamment le T7 qui sera fermé. 

Services publics

Le préavis de grève national interprofessionnel concerne l’ensemble de la fonction publique où la précédente journée d'action du 19 janvier avait mobilisé 28% de grévistes parmi les 2,5 millions d'agents de l'État, selon les chiffres du ministère. Des mairies, comme celle de Paris ou Montreuil (Seine-Saint-Denis), ont annoncé qu'elles resteraient fermées ce mardi. Les crèches municipales de Montreuil fermeront ainsi mardi à midi. 

Le 19 janvier dernier, les programmes de télévisions et radios publiques avaient été largement perturbés à France Télévisions, Radio France et France Médias Monde (France 24 et RFI). Dans le privé, des journaux n'étaient pas sortis en kiosques, comme Nice-Matin, ou l'édition papier du Dauphiné. La Poste avait recensé 14,64% de grévistes et des entreprises de l'industrie avaient enregistré des débrayages. 

Energies

La grève devrait être très suivie dans les raffineries, après déjà deux journées d'arrêt de travail, les 19 et 26 janvier : les raffineries avaient fonctionné ces jours-là, mais les expéditions de carburants avaient été bloquées 24 heures à chaque fois et les débrayages ont pu concerner par moment jusqu'à 100% du personnel sur certains sites de TotalEnergies. 

Chez EDF, un agent sur deux a fait grève le 19 janvier et les grévistes devraient de nouveau faire baisser la production d'électricité dans les centrales nucléaires et les barrages, sans toutefois provoquer de coupures de courant. Dans l'électricité et le gaz, des actions "Robin des bois" ou des coupures ciblées chez EDF ou Engie pourraient avoir lieu. 


Frédéric SENNEVILLE avec AFP

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info