Grève du 31 janvier : le covoiturage offert en Île-de-France

par M.L
Publié le 30 janvier 2023 à 14h17, mis à jour le 30 janvier 2023 à 17h26

Source : JT 20h WE

Le trafic s'annonce très perturbé dans le métro et sur les lignes en Île-de-France ce mardi, à l'occasion de la deuxième journée de mobilisation contre la réforme des retraites.
Pour les usagers franciliens, le trajet en covoiturage est offert par le gestionnaire de transports.
Les conducteurs bénéficieront de leur côté d'une subvention spéciale.

Les Franciliens se préparent à une nouvelle journée chahutée dans les transports, mardi 31 janvier, deuxième rendez-vous de mobilisation contre la réforme des retraites. Pour soulager les usagers, le gestionnaire de transports Île-de-France Mobilités leur offre le covoiturage, comme elle l'avait fait à l'occasion de la première journée de grèves et de manifestations, le 19 janvier dernier. Les passagers bénéficient d'un trajet offert, tandis que la subvention des conducteurs sera gonflée. 

Dans le métro parisien, seules les lignes 1 et 14 automatiques fonctionneront normalement ce mardi. Les conducteurs de métros des autres lignes assureront un métro sur deux ou un sur quatre. Certaines lignes comporteront des stations fermées et ne fonctionneront qu'aux heures de pointe. Les chauffeurs de bus et de tramways assureront 80% du service. À l'échelle de la région, le mouvement s'annonce suivi, empêchant la circulation des trains régionaux Transilien et RER, à raison d'un train sur trois voire un train sur dix, selon les lignes.

Pour contourner ces perturbations, vous pouvez bénéficier d'un trajet de covoiturage offert, même si vous n'êtes pas détenteur d'une carte Navigo. Depuis l'application Île-de-France Mobilités ou l'onglet "Me déplacer" de son site, vous trouverez des itinéraires personnalisés, via le moteur de recherche de trajets. Les usagers sont ensuite renvoyés vers des plateformes de covoiturage partenaires (Karos, Klaxit et Blablacar Daily). C'est sur ces applications qu'il faut ensuite finaliser la réservation et prendre contact avec le conducteur, pour un trajet gratuit. 

Les conducteurs, eux, peuvent télécharger l'une de ces trois plateformes et proposer de partager leur véhicule. Pour un trajet réalisé ce mardi, ils toucheront une subvention spécifique, qui peut monter jusqu'à 4,50 euros par trajet en fonction de la distance parcourue.


M.L

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info