Les Français face à la pénurie de carburants

Grève du 18 octobre : les services de renseignements redoutent une "contagion" à d'autres secteurs

Publié le 14 octobre 2022 à 11h38
JT Perso

Source : TF1 Info

Les appels à la grève le 18 octobre pour une revalorisation des salaires et contre les réquisitions se multiplient.
Une note du renseignement territorial redoute que le mouvement ne s'étende aux agents portuaires, employés du secteur automobile mais aussi d'autres professions.

La note à diffusion restreinte a été envoyée jeudi. Dans ce document de trois pages que TF1info a pu consulter, les renseignements s'inquiètent de la possible "contagion" du mouvement de grève du 18 octobre, à l'initiative de la CGT, dans la lignée du mouvement en cours dans les raffineries. Une contestation qui pourrait s'étendre à d'autres secteurs. 

"La CGT évoque désormais la possibilité d'un appel à un mouvement de grève interprofessionnelle pour les salaires et contre les réquisitions, le mardi 18 octobre, date initialement prévue par les cheminots à Paris. La possible contagion aux branches interprofessionnelles telles que celles des dockers, agents portuaires, cheminots ou encore agents de centrales nucléaires et du secteur automobile semble ainsi se matérialiser", peut-on lire dans le document. 

De nombreux secteurs en grève mardi

Les renseignements semblent avoir vu juste. Peu après la diffusion de ce document au sein de ses services, plusieurs "branches" ont appelé de se joindre à la mobilisation du mardi 18 octobre, à l'appel de la CGT, Solidaires, FO et FSU, ainsi que les organisations de jeunesse Fidl, Unef, MNL et la Vie lycéenne. Une manifestation pour "les salaires et la défense du droit de grève".

Les cheminots de la SNCF et les salariés de la RATP ont eux aussi été appelés à la grève le 18 octobre pour demander des hausses de salaires et protester contre les réquisitions dans le secteur de l'énergie. "Nous demandons aux syndicats d'organiser des assemblées générales de site le 18 et nous ne nous interdisons aucun scénario pour la conduite de l'action", a indiqué jeudi à l'AFP le secrétaire général de la CGT-Cheminots, Laurent Brun.

Lire aussi

Sud-Rail, troisième syndicat représentatif de la compagnie ferroviaire, a également appelé à la mobilisation pour demander "une augmentation des salaires", s'opposer à la réquisition par le gouvernement des grévistes de TotalEnergies et Esso-ExxonMobil, et inciter à "l'élargissement de la mobilisation sur les salaires et le pouvoir d'achat"

L'UFSE-CGT, premier syndicat de la fonction publique, a aussi rejoint le mouvement.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info