Grève SNCF : les skieurs privilégiés aux dépens des autres voyageurs ?

par La rédaction de TF1info | Reportage Charlotte Gerbelot, Frédéric Marchand
Publié le 15 février 2024 à 15h25, mis à jour le 15 février 2024 à 15h46

Source : JT 13h Semaine

En cette période de vacances d'hiver, la SNCF a fait le choix de privilégier les trains à destination de la montagne.
Alors que certains soulignent une volonté d'aide au secteur, l'entreprise ferroviaire se défend, assurant favoriser les trains "les plus pleins".

Elles ont tremblé, mais ont rapidement été rassurées. Les stations de ski devraient peu faire les frais de la grève en ce week-end des vacances scolaires. Dans une interview accordée à nos confrères du Monde, Christophe Fanichet, directeur général de SNCF Voyageurs, a affirmé que la priorité était clairement donnée aux trains "les plus pleins" pendant la grève. 

En pleines vacances d'hiver, ce sont en l'occurrence les liaisons à destination et en provenance des stations de ski des Alpes qui vont être préservées, avec des wagons complets. 

Une nouvelle qui a rassuré bien des voyageurs, qui pourront bien rentrer chez eux ce week-end. "Quand on a eu l'annonce, on a effectivement eu un peu peur de ne pas pouvoir repartir, et grâce à la confirmation, on a su que le train allait bien repartir correctement", explique un père de famille en vacances dans la station des Saisies (Savoie).

Le principal de notre activité se joue sur ces semaines
Un loueur de skis aux Saisies (Savoie)

Soulagement aussi du côté des stations, où certains hôtels et résidences affichent quasiment complet : près de 90% des hébergements sont occupés. "On a 30% de gens qui vont venus en train cette semaine. Pour l'instant, tout va bien. Pour les clients qu'on a réussi à avoir... les trains sont maintenus. Pourvu que ça dure", confie Virginie Soulas, responsable de l'agence Village Les Armaillis aux Saisies (Savoie).

Avec les zones A et C en vacances, Les Saisies (Savoie) attendent une forte affluence. Un loueur de skis, interrogé dans la vidéo en tête de cet article, a recruté seize saisonniers pour ses trois magasins et renforce ses équipes ce week-end. "Pour nous, les acteurs de la montagne, c'est les plus grosses semaines. Le principal de notre activité se joue sur ces semaines", explique le professionnel. 

La SNCF se veut rassurante, mais les professionnels du tourisme restent inquiets. Pour eux, des annulations de train à la dernière minute seraient incompréhensibles. "Ce que l'on craint, effectivement, ce sont des reports ou des annulations. Pour l'instant, on n'en a pas. Ou des gens qui viennent en voiture, et c'est ce que l'on combat. On se bat toute l'année pour que nos clients prennent le train, les navettes, les bus pour venir. On essaye de décarboner les transports pour venir jusqu'à nous. Aujourd'hui, ce qui se passe avec la SNCF, c'est juste un non-sens", explique Olivier Reydellet, directeur de l'office du tourisme de la station des Saisies, en Savoie.

En Auvergne-Rhône-Alpes, samedi est classé rouge par Bison futé. Il s'agit d'un des principaux week-ends de chassé-croisé des vacances scolaires, avec un million de voyageurs prévus sur les lignes SNCF.


La rédaction de TF1info | Reportage Charlotte Gerbelot, Frédéric Marchand

Tout
TF1 Info