Les vacances scolaires de février débutent ce week-end pour les élèves de la zone A.
Les syndicats annoncent un durcissement de la mobilisation contre la réforme des retraites.
Des préavis de grève ont déjà été déposés à la SNCF, à la RATP et dans les raffineries.

Les grèves vont-elles venir ternir les vacances des Français ? Les congés d'hiver commencent ce samedi 4 février pour deux semaines dans la zone A (académies de Bordeaux, Lyon, Dijon...), le 11 pour la zone B (Lille, Strasbourg, Nantes...) et le 18 pour la zone C (Paris, Versailles, Toulouse) ainsi que la Corse, jusqu'au 6 mars. Mais les syndicats entendent durcir le ton contre la réforme des retraites et de nouvelles actions ont d'ores et déjà été annoncées à des dates susceptibles de perturber les plans de certains vacanciers. Transports, trafic routier et stations-service, remontées mécaniques... TF1info fait le point.

Dans les transports

À la SNCF, les deux organisations majoritaires ont déposé un préavis de grève pour les mardi 7 et mercredi 8 février, alors qu'une nouvelle journée de manifestation doit avoir lieu contre le texte du gouvernement.  

Du côté de la RATP, l'intersyndicale des organisations représentatives a appelé à la grève les mardi 7 et samedi 11 février. "Nous appelons tous les agents de l'entreprise à poursuivre et amplifier la mobilisation par la grève", ont écrit la CGT, Force ouvrière, l'Unsa et la CFE-CGC dans un communiqué commun.

Dans les aéroports, le syndicat des contrôleurs aériens USACcgt a également appelé à la grève pour mardi prochain. Pour rappel, les précédentes mobilisations n’ont affecté que le moyen-courrier à Orly, principalement chez les compagnies aériennes Air France, Transavia France et Vueling, l’ensemble des vols intercontinentaux ayant étant maintenus, tandis que Paris-CDG n’avait pas été perturbé.

À la pompe et sur les routes

Cette menace de perturbations dans les transports va-t-elle encourager certains voyageurs à se rabattre sur la voiture lors des traditionnels chassés-croisés de février ? Encore faudra-t-il que toutes les conditions soient réunies. Et pour cause, une grève a déjà été annoncée dans les dépôts pétroliers et les raffineries du 6 au 8 février. Trois jours qui font craindre aux automobilistes de revivre des kilomètres de file d'attente dans les stations-service comme lors des blocages d'octobre dernier

Les professionnels du secteur se veulent toutefois rassurants pour l'instant face au risque de pénurie de carburants. Reste à savoir quelles raffineries seront en grève, combien de personnels suivront le mouvement, et combien de temps la grève durera...

Dans les stations de ski

Concernant les remontées mécaniques, certains syndicats ont déposé un préavis de grève illimité, assurant toutefois que ce n'était que pour une raison administrative. Ces derniers ont fait savoir que les arrêts de travail se limiteraient à quelques journées ciblées pour éviter de "fragiliser encore des entreprises déjà en difficulté". 

La semaine dernière, la ministre du tourisme Olivia Grégoire a appelé "au respect des acteurs économiques de la montagne qui se battent comme des lions pour continuer à attirer des touristes et faire évoluer leurs offres" et "au respect des vacances des touristes".


Audrey LE GUELLEC

Tout
TF1 Info