Haute-Garonne : en colonie de vacances, un adolescent se noie dans un lac interdit à la baignade

La rédaction de LCI (avec AFP)
Publié le 20 août 2021 à 20h53
Haute-Garonne : en colonie de vacances, un adolescent se noie dans un lac interdit à la baignade

Source : JOEL SAGET / AFP

DRAME - Un adolescent de 15 ans s'est noyé dans un lac interdit à la baignade à Barbazan, en Haute-Garonne, lors d'une sortie baignade avec sa colonie de vacances, a indiqué vendredi 20 août le parquet.

L'accident est survenu jeudi après-midi. Un adolescent de 15 ans s'est noyé à Barbazan, en Haute-Garonne, dans un lac interdit à la baignade, où il s'était rendu avec sa colonie de vacances, a-t-on appris vendredi 20 août auprès du parquet. L'autopsie réalisée dans l'après-midi a confirmé la mort par noyade. 

Au cours de cette sortie baignade, une dizaine d'enfants étaient restés dans l'eau pendant plusieurs heures, accompagnés par quatre moniteurs. L'un d'entre eux manquant à l'appel au moment de retourner dans les locaux de la colonie, situés dans le village d'Antichan-de-Frontignes, les secours ont été appelés. Les pompiers ont sondé le lac et retrouvé l'adolescent au fond de l'eau, puis ont essayé en vain de le ranimer. Les onze jeunes participant au séjour étaient encadrés par cinq adultes, a appris l'AFP auprès de la mairie de Toulouse. 

À l'entrée du lac de Barbazan, au pied des Pyrénées, un panneau annonçait en lettres rouges "baignade interdite" en vertu d'un arrêté municipal. Plusieurs autres panneaux, avec la même mise en garde, sont plantés autour du lac et sont "malheureusement arrachés assez souvent", selon la maire de Barbazan, Michèle Stradère. 

Une enquête va être ouverte

Le procureur de Saint-Gaudens (Haute-Garonne), Christophe Amunzateguy, a dit à l'AFP qu'il se dirigeait vers l'ouverture d'une information judiciaire pour établir les responsabilités. "L'enquête déterminera s'il y a eu un manquement", a-t-il ajouté. Le personnel encadrant la colonie et les adolescents sont "extrêmement choqués". Ils ont été entendus vendredi par les gendarmes de la brigade de recherche de Saint-Gaudens, sans que des mesures de garde à vue soient envisagées. 

Une employée de la mairie de Barbazan collaient vendredi après-midi des affiches supplémentaires rappelant que la baignade était interdite par un arrêté du 25 juin 1979, a constaté une journaliste de l’AFP. Tout en admettant que le groupe ait pu ne pas passer par l'entrée où se trouve le grand panneau, elle regrette qu'"une colonie de vacances ne se renseigne pas avant de faire se baigner des enfants dans un lac".

Elle affirme aussi n'avoir "nullement été informée" de la présence au lac de Barbazan de ces enfants qui séjournaient dans un village situé à une dizaine de kilomètres de là. La mairie de Toulouse, organisatrice de la colonie de vacances, a déploré "un terrible accident"

Au total, 1.447 noyades ont été recensées en France entre le 1er juin le 8 et août 2021, dont 168 décès, selon la dernière enquête  publiée par Santé publique France. Ce chiffre est en baisse de 22 % par rapport la même période en 2018, date de la dernière enquête, puisque 899 noyades avaient été documentées. Le nombre de décès a également diminué cet été, puisque 198 morts avaient été enregistrées en 2018.


La rédaction de LCI (avec AFP)