Saint-Valentin : bienvenue à Terni, la ville italienne où est née la fête des amoureux

par La rédaction de TF1info | Reportage Louise Malnoy, Coline David
Publié le 14 février 2024 à 10h46

Source : JT 20h Semaine

Le mercredi 14 février, des millions de couples célèbrent l'amour à l'occasion de la Saint-Valentin.
Nous avons voulu en savoir plus sur la vie du patron des amoureux.

C'est une de ces processions dont l'Italie a le secret. Quarante couples, rose blanche en main, s'avancent dimanche vers la basilique Saint-Valentin. Les reliques du saint martyr se trouvent dans l'église. Les couples viennent lui confier leur amour éternel. Cette célébration unique au monde s'appelle la fête de la promesse. Les couples qui y participent s'engagent à se marier dans l'année. Pourtant, Saint-Valentin a été retiré du calendrier catholique au XXe siècle. Il n'y a qu'à Terni qu'une telle fête lui est dédiée.

TF1

Qu'est-ce qui lie donc autant cette petite ville du centre de l'Italie au protecteur des amoureux ? L'historien Arnaldo Casali s'est intéressé de près à la vie de Valentin. Seule certitude, il y a vécu au 3ᵉ ou 4ᵉ siècle et a été décapité en martyr un 14 février. La suite de son histoire est alimentée ensuite par des légendes, dont l'une provient d'un jardin dans lequel Valentin cueille une rose afin de réconcilier les couples qui se disputaient.

"L'évêque Valentin a béni leur union"

Pourquoi est-il devenu patron des amoureux ? L'une des hypothèses se trouve au musée archéologique de la ville. D'après Arnaldo Casali, Sabino et Serapia est le couple le plus célèbre de Terni. "Selon la légende, Sabino était un soldat romain en poste à Terni. Serapia était une fille qui appartenait à une famille chrétienne de Terni. Ils sont tombés amoureux. Cet amour était évidemment refusé par leurs familles, mais l'évêque Valentin a béni leur union", explique l'historien. On comprend que Valentin ait pu attirer quelques hostilités.

Aujourd'hui, à Terni, son courage est célébré partout. Tout est prétexte à l'amour, dans les rues, les vitrines, et jusqu'à l'art. Une exposition, nommée "S'aimer", avec une quarantaine d'œuvres, représente l'amour à travers les siècles. Le personnage de Cupidon est récurrent.


La rédaction de TF1info | Reportage Louise Malnoy, Coline David

Tout
TF1 Info