Il fête ses 30 ans d'existence ce week-end : le SMS en 6 chiffres marquants

par Matthieu DELACHARLERY
Publié le 3 décembre 2022 à 8h00
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Le SMS fête ses 30 ans d’existence ce samedi 3 décembre 2022
Ringardisé par WhatsApp et consorts, il connaît un certain déclin.
Mais son usage à des fins publicitaires demeure encore important.

Face à l'essor des réseaux sociaux et messageries en ligne, comme WhatsApp, Messenger ou Telegram, le SMS (anagramme de "short message service" en anglais) fait figure d'espèce numérique en déclin, trente ans après son apparition, sans pour autant disparaître de nos téléphones mobiles. L'an dernier, en France, le nombre de SMS envoyés en moyenne par chaque abonné s’élevait à 123, soit 11 de moins que l'année précédente, selon le régulateur des télécoms (Arcep). L'essor des messages à visée publicitaires ou transactionnels (pour faire des dons ou participer à un jeu télévisé, par exemple) connaissent quant à eux un essor sans précédent. Voici quelques chiffres marquants.

Lire aussi

160

C’est le nombre total de caractères que peut contenir un SMS. Cette limite a été fixée en 1985 par l’allemand Friedhelm Hillebrand, l’un des créateurs du SMS. En écrivant des phrases de façon aléatoire, il a constaté qu’il arrivait presque systématiquement à 160 caractères. 

15 cts d’euros

C’est le prix que coûtait l’envoi d’un SMS au début des années 2000, soit un franc à l’époque. Les premiers forfaits intégrant des SMS le soir et le week-end sont apparus en 2004. A partir de 2010, l’illimité devient la norme, avec l’arrivée de l’opérateur Free Mobile sur le marché français. 

6000 milliards

Un record. Il a été atteint en 2014, selon les chiffres de l'UIT, l'agence des Nations Unis qui suit les télécoms. Preuve de son déclin, en 2016, seulement 3000 milliards de textos ont été envoyés dans le monde, principalement dans des pays en voie de développement. 

10 milliards

C’est le nombre de SMS qui ont été envoyés en 2021 au Nigeria, en hausse de 15% par rapport à l’année précédente. La raison ? Son faible coût (4 nairas, soit 0,008 euro) comparé à celui d’une connexion internet (1 euro pour 2 GB). 

-29%

L’usage des SMS chez les jeunes de 16 à 24 ans au cours de l’année 2020 a fortement chuté, comme le montre une étude de l'Organe des régulateurs européens des communications électroniques. À l’inverse, les messageries en ligne sont de plus en plus plébiscitées (+54%).

50 milliards

En 2023, le marché des SMS à visée publicitaires et transactionnels devraient dépasser la barre des 50 milliards d’euros de revenus dans le monde, selon le cabinet d’études américain Juniper Research. Les SMS surfacturés ou liés aux paiements, connus du grand public via les jeux télévisés ou les appels aux dons, lui offrent un second souffle.


Matthieu DELACHARLERY

Tout
TF1 Info