Le Salon de l'agriculture fait son retour

EN IMAGES - Paris : la grande transhumance en clôture du Salon de l'Agriculture

La rédaction de TF1 Info
Publié le 7 mars 2022 à 6h22
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Une transhumance béarnaise était organisée sur les Champs Élysées ce dimanche.
2022 brebis ont défilé sur l'avenue parisienne.
La montagne et son modèle d'agropastoralisme étaient à l'honneur du Salon de l'Agriculture.

Comme si la plus belle avenue du monde avait enfilé une laine blanche. Dimanche, une transhumance version béarnaise était organisée sur les Champs Élysées, en clôture du Salon de l'Agriculture. 

Quelque 2022 brebis ont fait le déplacement des contreforts des Pyrénées jusqu'à la capitale. Certaines ont même eu droit à une tonte précoce devant les yeux du public parisien.

Sameer Al-DOUMY / AFP

Des vallées d'Ossau, d'Aspe et de Barétous, treize des plus vieux bergers et treize jeunes bergères étaient présents pour les accompagner, signe d'un renouvellement des générations qui féminise un métier resté longtemps le seul domaine des hommes.

Le premier ministre Jean Castex, lui-même pyrénéen, était présent, aux côtés de la maire de Paris Anne Hidalgo. 

Sameer Al-DOUMY / AFP

Préserver un patrimoine vieux de 7 000 ans

La montagne et son modèle d'agropastoralisme étaient les invités d'honneur du salon. La transhumance est l'idée d'un homme : Jacques Pédehontaà, maire de la petite commune rurale de Laàs, à 50 kilomètres de Pau. Selon lui, cette transhumance apporte une "image de réconciliation" entre "la France des campagnes et la France des villes, qui se comprennent de moins en moins" alors qu'elles "ont besoin" l'une de l'autre.

Avec ses voisins italiens et espagnols notamment, il plaide pour faire entrer la transhumance, littéralement le voyage "au-delà du pays", au patrimoine immatériel de l'Unesco. "C'est 7.000 ans d'histoire", celle de l'homme et de "la montagne qu'il entretient", d'un "élevage extensif qui donne un fromage au goût incomparable" et d'une "identité forte" qu'il veut préserver.

Sameer Al-DOUMY / AFP
Sameer Al-DOUMY / AFP

Environ 350 artistes étaient présents pour faire découvrir aux citadins la culture béarnaise. Flûtes et chants polyphoniques ont accompagné les bêtes, suivis d'attelages de solides vaches montagnardes.


La rédaction de TF1 Info

Tout
TF1 Info