LANGUE FRANÇAISE - Le ministre de l'Éducation a réitéré, sur Twitter, son opposition à l'écriture inclusive, alors que le Petit Robert vient d'intégrer le pronom inclusif "iel" dans ses pages.

"L'écriture inclusive n'est pas l'avenir de la langue française" a affirmé Jean-Michel Blanquer sur Twitter, mardi 16 novembre, en réaction à l'intégration, dans les pages du dictionnaire le Petit Robert, des pronoms neutres et inclusifs de genre "iel" et "ielle" et de leurs déclinaisons "iels" et "ielles".

"Alors même que nos élèves sont justement en train de consolider leurs savoirs fondamentaux, ils ne sauraient avoir cela pour référence" a-t-il ajouté, en relayant un post du député LREM François Jolivet étrillant l'initiative. Ce dernier a jugé que les auteurs du dictionnaire "sont donc les militants d'une cause qui n’a rien de Français : le wokisme". 

Sur Twitter, l'élu de la majorité a publié la lettre qu'il a adressée à l'Assemblée nationale. "Je suis stupéfait par l'initiative" du Petit Robert, peut-on lire. Il estime aussi que la démarche du dictionnaire est "une intrusion idéologique manifeste qui porte atteinte à notre langue commune et à son rayonnement".

Le "wokisme" dénoncé par le député se définit par certains par le fait d'être conscient des injustices et de l'oppression qui pèsent sur les minorités, et qualifie plus généralement un mouvement ayant pour but de réduire ces oppressions. Il est toutefois régulièrement taxé d'abus.


ER

Tout
TF1 Info