La belle histoire du jour - Par solidarité avec son fils, il se tatoue la même cicatrice

Mathieu Sicard
Publié le 21 juin 2016 à 16h49
La belle histoire du jour - Par solidarité avec son fils, il se tatoue la même cicatrice

ETATS-UNIS - La belle histoire du jour nous emmène dans le Kansas, où un petit garçon malade de 8 ans a reçu un magnifique témoignage de solidarité de son père.

En mars 2015, le petit Gabriel a reçu une terrible nouvelle : à 8 ans, on lui a diagnostiqué une tumeur au cerveau. Une tumeur maligne qui aurait pu le tuer. Heureusement, les médecins ont réussi à le sauver. Mais la lourde opération a laissé au crâne de Gabriel une terrible cicatrice. 

"Je me sens comme un monstre" a confié Gabriel à son père, Josh Marshall. Un traumatisme qui dure après avoir échappé à la mort, pour un petit garçon de 8 ans... comment réagir ? Comment aider Gabriel à retrouver le sourire ? Ce sont les questions qu'un père doit affronter après une si rude épreuve. 

Le beau geste de solidarité du meilleur papa du monde

Des questions auxquelles Josh a trouvé une réponse. Pour que Gabriel ne se voit plus comme un monstre et reprenne confiance en lui, quoi de mieux que transformer une mutilation en signe de reconnaissance avec l'homme qu'il a pour modèle ? Le papa a ainsi eu l'idée de se faire tatouer à l'identique sur son crâne les stigmates de son fils. 


La plus belle expression possible de solidarité face à l'adversité. Père et fils sont ainsi liés pour la vie après avoir surmonté la maladie... et les traumatismes qu'elle avait laissés. Au lendemain de la fête des pères, nous avons trouvé un homme qui mérite - pour de vrai - le diplôme du meilleur papa du monde. 

A LIRE AUSSI 
>> 
La belle histoire d'hier : un chiot sauvé des eaux grâce à une chaîne humaine
>> 
Toutes nos belles histoires


Mathieu Sicard